Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Cercarioses et métacercariose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Cercarioses et métacercariose   Lun 5 Oct - 7:12


Symptomatologie : Les cercaires comme les métacercaires se présentent comme des boutons ( kystes ) jaunes et légèrement allongés, dans la peau des poissons. Elles se rencontrent également dans la musculature, les yeux, les branchies, le sang et les organes internes. Dans les yeux, leur présence provoque une opacification du cristallin ( une cataracte dû au ver ). Chez certaines espèces, les kystes sont colorés en noir ( maladie des taches noires ).
Technique d'étude : L'observation est faite sous un grossissement de 50 à 120.
Parasites : Les larves ( cercaires, métacercaires ) de divers Plathelminthes Digéniens sont à l'origine de ces maladies. Les Trématodes Digéniens décrivent un cycle parasitaire à plusieurs générations. Les larves des espèces de Diplostomum et de Clinostomum sont à retenir en particulier. Les larves, repliées en forme de U, occupent l'intérieur d'un kyste. Le cycle parasitaire d'un Digénien est toujours accompagné d'un changement d'hôte. Les œufs arrivent à l'eau et là donnent naissance à une larve ciliée, le miracidium. Celui ci pénètre dans un gastéropode aquatique, plus précisément dans le foie du Mollusque, le miracidium se transforme en une deuxième forme larvaire, appelée sporocyste. Celui-ci contient des cellules reproductrices qui donnent par parthénogenèse, une troisième forme larvaire, la rédie. Les rédies se multiplient également par parthénogenèse pour former des larves à queue ( cercaires ) qui quittent le Mollusque et qui nagent à la rencontre d'un poisson. Ils se séparent de leur appendice caudal fourchu et pénètrent dans le poisson. Le poisson produit une enveloppe autour de la larve qui vient de pénétrer ( kyste ). A partir de ce moment, la larve est appelée "métacercaire".
Pathogénicité : Lorsque les parasites pullulent, ils peuvent devenir très préjudiciables pour la santé des poissons. Ils provoquent la destruction de la musculature, des paralysies et la cécité. En outre, des troubles du métabolisme peuvent se manifester. Cette parasitose n'est pas contagieuse.
Traitement : La guérison est impossible, le poisson doit être malheureusement euthanasié. Par contre, une prévention de l'infestation par des métacercaires consiste à éviter d'introduire dans l'aquarium des Mollusques récoltés dans la nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Cercarioses et métacercariose
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Maintenance et soins :: Les maladies de vos poissons-
Sauter vers: