Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Aphyosemion australe ( Cap Lopez, Queue en lyre )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Aphyosemion australe ( Cap Lopez, Queue en lyre )   Ven 18 Déc - 1:28


Photo /http://estalens.fr

Synonymes : Haplochilus calliurus var. Australis, Haplochilus calliurus, Panchax polychromus, Panchax australe.
Originaire : Gabon, Angola, Cameroun.
Description : Son corps est cylindrique, sa silhouette élancée. Sa nageoire caudale forme une lyre. Les filaments blancs prolongeant les bords supérieurs et inférieurs de la queue s'allongent avec l'âge et se dédoublent. La coloration diffère énormément selon que l'on a affaire à la forme sauvage ou à la forme de sélection dite « orange» ou « dorée ».La forme sauvage arbore une couleur de fond marron avec des reflets bleu-vert irisés sur les flancs, ainsi que des points rouges formant parfois des fasciatures. La femelle, comme chez tous les « Aphyos » (nom commun désignant les Aphyosemion), est terne. Cette forme se trouve souvent sous l'appellation A. australe « chocolat » ou encore « Cap Lopez », du nom d'une des localités où il a été trouvé.
Dimorphisme sexuel : La nageoire caudale du mâle est trilobée, les rayons des lobes inférieur et supérieur sont étirés et se terminent en pointes; les nageoires dorsale et anale également prolongées; la femelle présente une robe plus simple d'un brun-verdâtre, la caudale est arrondie. Le mâle atteint une taille de 5 à 6 cm, la femelle restant plus petite
Comportement : C'est un poisson très calme, robuste, facile à élever, il peut sans aucun problème cohabité avec des poissons de la même espèce, et des poissons de surface. Il vit en groupes constitués d'un mâle et de plusieurs femelles.
Milieu : Une cuve de 10 litres suffit pour un couple ou un trio (un mâle et deux femelles) mais un volume supérieur, par exemple 50 litres, permettra d'héberger un petit groupe d'individus. Le sol, obligatoirement sombre, est constitué de sable noir ou pouzzolane concassée. Certains killiphiles préfèrent utiliser des billes d’argiles expansées employées normalement pour la culture des plantes d'appartement. Attention, ces billes ne coulent qu'une fois bouillies. Elles laissent entre elles des interstices dans lesquels les œufs et les alevins se dissimulent, mais où les déchets s'accumulent et deviennent difficiles à siphonner. D'autres emploient de la tourbe fibreuse ou des feuilles de chêne. Ce substrat est très proche du sol rencontré dans le milieu naturel mais se désagrège avec le temps en formant un moulme qui se soulève et se redépose sur les plantes à la moindre adjonction d'eau ou intervention manuelle. D'autres enfin préfèrent ne pas disposer de sol dans le bac, ce qui est envisageable si une filtration existe et si le bac est placé sur  un support sombre (tapis de sol vert foncé ou feuille de papier noir). Dans une cuve de petit volume (inférieur à 100 1), une épaisseur de substrat de 1 cm suffit. Les plantes que ce type de sol autorise sont : les plantes fixées à une racine de tourbière ou une roche non calcaire : Microsorium pteropus, Anubias barteri, Anubias nana, Mousse de Java, ou Bolbitis heudelotii (à placer dans le courant, dans le rejet du filtre) les plantes nageantes ou flottantes : Ceratophyllum, Najas sp., Egeria densa, Riccia fluitans, Hydrocotyle leucocephala, Ceratopteris, Salvinia, Lemna. C'est la quantité de lumière disponible qui conditionne le choix de la végétation :
Lumière faible : pas de tube fluorescent ou tube situé loin du bac. Seuls les Anubiass, Mousse de Java, Microsorium et Bolbitis tolèrent ces conditions. Ce sont des plantes à croissance lente et des algues brunes envahissent souvent les vitres, aucune plante à croissance rapide ne jouant le rôle de « pompe à nitrate». Les poissons, eux, se satisfont tout à fait de ce type de décor, pour peu qu'ils aient suffisamment de cachettes pour se dissimuler et se soustraire aux poursuites des dominants. Une filtration est alors nécessaire pour éviter la pollution. Un léger mouvement d'eau maintient un taux en oxygène suffisant.
Lumière moyenne à intense : toutes les plantes poussant sous lumière faible ne se porteront que mieux. Ceratophyllum, Ceratopteris, Egeria densa et Najas sp, pousseront facilement et devront être élaguées régulièrement. Riccia fluitans, Salvinia et Hydrocotyle peuvent être essayées mais sont plus capricieuses. Dans un volume supérieur à 100 l, on peut également placer un sol nutritif sous le substrat qui augmentera considérablement la liste des plantes cultivables. Si on est un adepte du bac « régional», les espèces suivantes sont originaires d'Afrique de l'Ouest ou cosmopolites et sont faciles à cultiver dans un bac correctement éclairé pourvu d'un sol nutritif : Anubias sp., Bolbitis heudelotii, Nymphaea lotus, Crinum natans, Crinum calamistratum, Vallisneria spiralis, Ceratophyllum, Ceratopteris cornuta. L'eau doit dans la mesure du possible être douce et légèrement acide. Un pH compris entre 5,5 et 7,0, et une dureté 2-6°dGH conviennent parfaitement. Si dans le milieu naturel, les mesures de la dureté totale indiquent des valeurs très basses, l'utilisation en aquariophilie d'eau osmosée pure est risquée: des chutes brusques de pH peuvent survenir, provoquant une mort rapide des poissons. Certains killiphiles ne s'en soucient pas et obtiennent de bons résultats en employant 100% d'eau osmosée (cette méthode est vraiment réservée aux amateurs confirmés). L'adjonction d'une cuillère à café de gros sel de cuisine pour 10 l d'eau est bénéfique et évite l'apparition de certaines maladies comme l'oodinium. Dans un milieu dépourvu de sel, A. australe est également susceptible de développer des goitres, hypertrophies de la gorge dues à une dilatation de la thyroïde, provoquée par une carence en iode. Un changement d'eau régulier, par exemple 50 % du volume de la cuve une fois par mois permet d'évacuer les déchets azotés produits par les poissons. Si le bac est peu peuplé et correctement planté, en particulier par des plantes oxygénantes à croissance rapide, une filtration n'est pas indispensable. Dans le cas d'un bac non planté, ou très peuplé, elle s'avère nécessaire. On évite les filtres à turbine aux masses de filtration sous-dimensionnées par rapport à la puissance du moteur et qui nécessitent un entretien quasi quotidien pour éviter leur encrassage. De plus, ils génèrent des courants violents que n'affectionnent pas les Aphyos. Les filtres-boîte fonctionnant avec un mouvement d'air, remplis de pouzzolane concassée conviennent mieux aux petits volumes, jusqu'à 50 1.Dans de grands bacs spacieux, un filtre à décantation ou un filtre externe sont plus adaptés, mais attention au risque d'aspiration des alevins. Aucun dispositif de chauffage n'est nécessaire si la température de la pièce ne descend pas en dessous de 19°C. Une fourchette de 20 à 26°C toute l'année est idéale. Le maintien permanent à une température trop élevée augmente l'activité des poissons, mais réduit leur durée de vie. Une aération supplémentaire est utile lors des canicules d'été : des chaleurs de 30°C sur des périodes prolongées sont mal tolérées et provoquent parfois des hécatombes dans les élevages de killies. C'est pourquoi beaucoup d'amateurs préfèrent aménager une pièce située au sous-sol, chauffée à 20°C, pour installer leurs aquariums. Cela dit, A. australe est un des Aphyos les plus tolérants quant à la température. Le bac doit être parfaitement fermé car les killies sautent facilement et savent trouver le moindre interstice dans le couvercle.
Reproduction : La reproduction s'effectue uniquement dans un petit bac d'une dizaine de litres pour une température de 21°C; avec des plantes fines (Vesicularia dubyana, Cabomba, Ceratophyllum demersum), où un mop en laine synthétique, qui va servir comme support de ponte. Une eau douce de 5°dGH, et légèrement acide pH 6,5 avec de la tourbe. Il faut 1 mâle pour 2 à 3 femelles. Le prélèvement des œufs peut se faire tous les deux à trois jours sur le mop où sur les plantes, puis transférer dans un petit bac d'incubation avec la même eau qui peut être traité avec un peu de Trypaflavine, mais l'eau ne doit prendre qu'une teinte jaune clair. L'éclosion des œufs commencent au bout de 14 jours. Les nourrirent aux  nauplies d'artémias et micro-vers.
Nourritures : Toutes nourritures vivantes (daphnies, enchytrées, tubifex, artémia), en flocons.
Particularité : Ce poisson a une durée de vie intéressante car il peut atteindre un âge de 3 ans dans de bonnes conditions. C'est un excellent sauteur, bien recouvrir l'aquarium.
Taille : Mâle et femelle 6 cm.
Eau : pH: 5-6,8 Dureté : 2-6°dGH.
Température : 20 à 26°C, (21°C Pour la reproduction)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Aphyosemion australe ( Cap Lopez, Queue en lyre )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aphyosemion australe / cap lopez (killi ) ..
» [vente] oeufs : Aphyosemion australe Cap Lopez [23+envoi]
» Aphyosemion australe doré
» aphyosemion australe 'cap lopez'
» Projet nano pour aphyosemion australe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: cyprinodontidés ovipares-
Sauter vers: