Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Betta smaragdina ( Combattant émeraude )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Betta smaragdina ( Combattant émeraude )    Mer 19 Jan - 7:59



Originaire : Nord-est de la Thaïlande, dans la région d'Isan principalement autour du plateau de Korat, où se trouve la ville de Nong Khai, et tout prêt de la frontière du Laos, aux abords de la capitale Vientiane. Vivant dans les rizières peut profondes, des fossés, et les espaces de plaine à côté des champs de riz.
Dimorphisme sexuel : Les nageoires pelviennes du mâle sont plus longues. Les femelles sont moins colorées, et elles n'ont pas de rouge dans les nageoires pelviennes, de plus à l'âge adulte elles sont  plus petites, avec une coloration moins intense avec deux barres transversales sombres et irrégulières, délimitant une zone plus claire.
Description : Les caractéristiques générales du poisson sont semblables à des myriades de cristaux,  les écailles sont d'un vert-bleutés avec du rouge, les opercules sont verts. Les rayons des nageoires sont marqués d'un rouge intense. Les nageoires pelviennes sont rouge avec un liseré noir et se terminent par une couleur blanc-bleuté sur la pointe. La nageoire caudale et anale ont une coloration rouge. La nageoire dorsale est d'un vert-bleutés. Vu de profil le corps du poisson semble arrondi, et aplati vu du dessus. La taille moyenne est d'environ de  7 cm.
Comportement : Ils sont timides dans leurs milieu naturel et s'effrayent facilement. En aquarium ils sont belliqueux ( surtout du à un manque de place ). Son agressivité intra-spécifique vient surtout des mâles qui se supportent difficilement. Ils peuvent cohabiter avec des poissons paisibles et calmes.
Milieu : La maintenance  ne pose pas de difficultés, à condition de respecter quelques règles. Un bac de 60 litres au minimum pour 1 mâle et  3 à 4 femelles. Un substrat de sable fin de préférence foncé est probablement le meilleur choix, un bac bien planté, avec un éclairage intense, une végétation en surface ( Riccia et fougères flottantes ), pour faciliter la création d'un nid de bulle pour la reproduction, avec quelques abris; racines de tourbière, roches, bambou, afin de limiter l’agressivité intra-spécifique entre les mâles et l’agressivité envers les femelles lors de la période de reproduction. L'eau doit être moyennement Dure à assez Dure (10 à 15° dGH), avec un pH de 6,9 à 7,1, conseillé 7. Une température de 24 à 27°C. Une filtration légère avec des changements d’eau réguliers 2 fois par semaine sont bénéfiques pour une bonne maintenance, mais ils ne sont pas particulièrement sensibles aux maladies.
Reproduction et comportement : La parade amoureuse est identique au Betta splendens elle est un véritable spectacle. Le mâle va construire un nid de bulles (il enveloppe de petites bulles d'air de salive et les colle les unes aux autres sous la surface de l'eau). Il est intéressant de remarquer que la taille du nid ne constitue en rien un indice sur les qualités du père: certains mâles ne soufflent pratiquement pas de bulles, mais ont un un instinct paternel très développé. Il se produit également le phénomène inverse. Lors de la construction du nid, le mâle va faire des allées et venues incessantes entre la femelle et son futur nid. Plusieurs critères permettent de repérer une femelle prête à pondre.
Au niveau physique, l'abdomen sera rebondi. En observant attentivement, vous remarquerez juste à côté de l'anus, en avant de la nageoire anale, une petite papille génitale blanche, nettement visible lorsque le spécimen est arrivé à maturité sexuelle.

Comportement : l'attitude de la femelle vis-à-vis du mâle constitue le second critère. Lorsque ce premier « charge » la femelle, opercules déployées, sa compagne peut avoir différentes réactions. La première sera de se retourner brusquement et d'essayer de fuir. A cette période de la construction, il est assez agressif, si celle ci n'est pas prête à pondre, mais moins que Betta splendens, il faut donc   quand même prévoir de nombreuses cachettes. La réaction suivante consistera à faire face au mâle en écartant, tout comme lui, ses opercules, afin d'être plus imposante. La troisième, celle qui nous intéresse tout particulièrement, consiste à incliner la tête vers le bas tout en restant sur place. Ceci signifie la soumission et le mâle réagit au quart de tour. D'agressif, le mâle devient plus courtois. Non sans la brusquer, il invite la femelle à le suivre vers le nid. Alors que le mâle effectue des va-et-viens entre le nid et sa compagne, celle-ci peut décider de traîner plutôt que de se précipiter. Le mâle, très impatient, n'hésitera pas à la mordiller pour lui faire entendre raison!

Reproduction : Le mâle danse sous sa coupole de bulles, son corps se contorsionne rapidement comme le ferait un serpent, en « S ». La femelle avance, la tête inclinée vers le bas tout en présentant ses flancs. Après quelques essais, ou quelques échauffements, le mâle s'enroule correctement autour de la femelle. Elle se laisse faire et prend position dans le creux formé par le corps de son partenaire, qui rapidement resserre son étreinte jusqu'à la coincer au niveau des flancs. Puis il la renverse. Après quelques secondes, les deux corps sont pris de tremblements. Vous pouvez voir quelques œufs s'écouler le long de la nageoire anale de la femelle. Dès que le mâle les aperçoit, il se précipite en essayant de tous les attraper avant qu'ils ne touchent le sol. La gorge déformée par les œufs, il remonte vers son nid alors que la femelle semble se remettre tout doucement de cette étreinte. Il crache les œufs entre les bulles, va piper de l'air et vient consolider son nid en y ajoutant quelques bulles. Le processus va se répéter durant environ deux heures, et c'est toujours avec le même acharnement que le mâle ramassera les œufs pour les coller dans le nid. Si la femelle reprend ses esprits assez rapidement, elle pourra même l'aider à récupérer les œufs tombés au sol. Lorsque la fin de la ponte arrive, le nombre d’œufs émis par la femelle devient moins important ( Une ponte donne entre 150 à 300 œufs ). Il est temps alors pour l'éleveur de la retirer la femelle. Le mâle prend soin des œufs sans relâche. Certains éleveurs préfèrent toutefois laisser une veilleuse sur l'aquarium. Au bout de 30 heures à une température de 27°C, ils commencent à éclore, et vous pouvez voir de minuscules virgules pendre entre les bulles. Comme les alevins ne peuvent pas nager tant qu'ils n'ont pas résorbé leur sac vitellin ( nage librement au bout du 4ème jour ) , s'ils se décrochent du nid ils tombent tels des pierres au fond de l'eau, Mais heureusement, le mâle veille, et il s'empresse de les récupérer pour rapidement les placer entre les bulles, Lors d'une grosse ponte, le mâle est nettement débordé, mais déterminé, il ramasse sans cesse tous ses alevins jusqu'à ce qu'ils atteignent la nage libre environ 3 jours. Il est conseillé de retirer le mâle dès que les alevins atteignent la nage libre.
Pour l'alimentation il faudra porter une attention toute particulière à celle des jeunes. Les nourritures de démarrage habituelles conviennent très bien: infusoires, micro-vers, nauplies d'artémias, jaune d’œuf dur. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, il ne faut pas que les alevins nagent dans l'alimentation, car cet excès de nourriture peut entraîner une pollution rapide de l'eau. Il existe un autre problème, spécifique au betta, que les passionnés appellent le « barbotage ». On qualifie aussi les poissons atteints par ce phénomène de « barboteurs ». Fréquent chez les alevins nourris excessivement de nauplies d'artémias, ce problème se caractérise par le fait que les jeunes ne sont plus capables de nager normalement. Les jeunes betta sont très friands de nauplies d'artémias, et si la quantité distribuée est trop importante ils se gavent, ce qui semble, à la longue, provoquer une malformation de la vessie natatoire. D'où l'intérêt de distribuer plusieurs types de nourritures. Il n'est pas nécessaire de distribuer des nauplies d'artémias plus d'une fois par jour.
Comme pour tous les Anabantoïdes, la période la plus critique se situe entre la troisième et la cinquième semaine, lors de la formation du labyrinthe. Pour éviter toute mortalité excessive, il suffit de mettre un couvercle étanche sur l'aquarium, afin que l'air frais de la pièce ne soit pas en contact direct avec la surface de l'eau. Les alevins pourront ainsi venir respirer de l'air chaud et humide. La croissance est assez rapide, les jeunes atteindront leur taille adulte entre 4 à 6 mois.
Nourriture : Proies vivantes, congelées, lyophilisées; larves de moustiques, tubifex, artémia, cyclops. L'aliment en flocon est à donner occasionnellement.
Taille : Mâle 7, femelle 6 cm
Eau : pH: 6,9 à 7,1, conseillé 7. Dureté : 10 à 15°dGH.
Température : 24 à 27°C.  
Remarques : Les jeunes d'une même ponte peuvent être maintenus longtemps ensemble dans de grands bacs bien planté. Plusieurs mâles peuvent alors cohabiter, mais il ne faut pas espérer les voir conserver de belles nageoires. En tout cas, leur agressivité est plus atténué que des poissons séparés en bas âge.
Références : http://www.aquabase.org/fish/view.php3?id=138
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Betta smaragdina ( Combattant émeraude )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Betta émeraude (Betta smaragdina)
» repro Betta smaragdina en vidéo
» Ponte Betta smaragdina
» mes Betta smaragdina
» Le Betta Smaragdina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: labyrinthidés-
Sauter vers: