Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Tateurndina ocellicauda ( Dormeur à queue ocellée )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Tateurndina ocellicauda ( Dormeur à queue ocellée )   Ven 11 Mar - 3:22


Photo /http://estalens.fr 


Habitat : Il fréquente les rivières, fleuves et les étangs naturels, essentiellement sous le couvert de la forêt dense. Il y vit en banc de plusieurs dizaines d'individus, juste au-dessus du substrat.
Originaire : Endémique de Papouasie Nouvelle-Guinée, une île forestière de 800 000 km2 située au nord de l'Australie.
Description : La coloration de base est bleu métallique, rehaussée par un éclat verdâtre. De nombreuses vermiculures rouge vif recouvrent le corps, la caudale et les deux dorsales. Ce sont par contre des lignes rouges très nettes qui suivent les rayons de l'anale. Les dorsales et l'anale sont lignées d'un liseré jaune. La tête, jaune-vert, est également couverte de vermiculures rouges. Le pédoncule caudal est marqué d'un ocelle noir précédé de deux points jaunes.
Dimorphisme sexuel : Le profil ventral du mâle est droit alors que celui de la femelle est rebondi la femelle arbore un liseré noir continu sur les dorsales et l’anale. Une protubérance fait son apparition sur la tête du mâle à l'âge adulte.
Comportement : Robuste, très sociable sauf en période de reproduction. Tateurndina ocellicauda ne doit jamais vivre seul, mais en groupe de 6-8 ou en couple, sinon il a alors tendance à se laisser dépérir.
Milieu : La maintenance pour cette espèce est d'une simplicité incroyable. Un volume de 120 litres permet d'accueillir deux  couples, si la surface au sol le permet et l'on veillera alors à multiplier les sites de ponte pour éviter les incartades territoriaux. En dehors de la période du frai, les poissons vivent en groupes et sont complètement tranquille. L'agencement du volume restituera si possible le biotope naturel. Constituée de racines de tourbière entremêlées, laissant une zone dégagée au centre du bac. Des noix de coco, des tiges de bambou coupés en deux et retournés, servent de site de ponte. Des pierres judicieusement posées forment des cachettes. La végétation luxuriante plantée sur les bords et en arrière-plan (Neutraliste stellage, Limnologie indiqua, Crassulacée helminthe, Sagittaire gaminera, Sagittaire subulée, riccia fluitans, Aponogeton loriae, etc...). Les paramètres de l'eau ; Le pH doit être neutre 7.0  et la dureté aux environs de 6 à 7°dGH. La température idéale est de 24°C, mais peut être comprise entre 22 et 26 °C, à condition qu'elle soit constante. Le sol est composé d'un substrat sablonneux de couleur sombre et de moyenne granulométrie. Une filtration avec un débit de 1½ à 2 fois maximum en une heure suffit, pour avoir une eau suffisamment brassée et limpide. Le renouvellement d'une partie de l'eau une fois par semaine d'une valeur de 15 à 20 % est suffisant. Un éclairage modéré à fort, qui peut être atténué par des plantes flottantes.
Reproduction : Normalement pondeur sur substrat découvert en position vertical, mais il lui arrive de pondre sur substrat couvert. Il se reproduit facilement en aquarium, à deux conditions, que la qualité d'eau soit parfaite et que les couples soient au calme. Le petit bac spécifique de 50 litres est idéal pour obtenir la ponte et conserver les jeunes, avec une abondante végétation, ainsi que de la riccia fluitans ou autres plantes fines et flottantes pour les premiers infusoires. Mise à dispositions de plusieurs sites de pontes, comme des tubes en PVC, d'un diamètre suffisant pour que le couple puisse y loger, des noix de coco et des bambous coupés en deux, et même des pierres, le tout placé légèrement à la vertical ( position idéal ). Un substrat de sable de Loir et une petite filtration. Les premiers signent indiquant un frai imminente sont ; la coloration de la livré de la femelle prend une vive teinte orange, le ventre devient jaune et rond. La parade nuptial est magnifique à observer, le mâle poursuit inlassablement la femelle, de temps en tant le couple s'arrête et dans une harmonie parfaite font vibrer tour à tour l'un en face de l'autre, leurs nageoires toutes déployées et éclatantes de couleurs. Les derniers moments avant l'acte sont d'une intensité extrême le couple ayant choisi le lieu de ponte le nettoie, parfois c'est uniquement le mâle qui effectue cette tâche, la femelle est souvent chassée de son futur site de ponte. Quand le nid est nettoyé le mâle laisse venir la femelle, la ponte dure une partie de la nuit jusqu'au petit matin, elle dépose les œufs de 30 à 150, d'une forme ovoïde et translucides, qui sont fécondés par le mâle sur le support choisi. Puis la ponte terminée, le géniteur sans ménagement chasse la femelle, s'occupant seul de la progéniture. Les ventilant et débarrassant la ponte des œufs non fécondés et attaqués par des mycoses. Pendant cette période il ne s'alimente presque plus tellement que la tache lui est importante. Les naissances commencent au bout de 5 jours pour une eau à 26°C, avec une Dureté de 7°dGH et pH 7. La nage libre intervient 4 à 5 jours après l'éclosion, ils se nourrissent des infusoires grâce aux plantes flottantes comme la Riccia (très important pour un bon développement), mais sont capables de se nourrir de nauplies d'artémias. Pendant les premières semaines les jeunes nagent en pleine eau et ont une coloration translucide. Ils atteignent leurs maturités sexuelles à une taille de 4 cm. Les parents ne font aucun mal à leur progéniture
Nourriture : Elles doivent être fréquentes, distributions (2 à 3 fois par jour), abondantes. La  nourriture vivante est  appréciée ; Artémias, vers de vase, de Grindal, daphnies, mais aussi des jeunes crevettes. Mais aussi des comprimés lyophilisés, flocons.
Particularité : Le surnom de « dormeur » vient de l'habitude qu'ont ces poissons de stationner immobiles sur le fond, posés nonchalamment sur leurs pelviennes. Les pontes peuvent se dérouler au rythme de tous les 9 à 15 jours.
Taille : Mâle, femelle 7,5 cm.
Eau : pH: 7.Dureté : de 6 à 7°dGH.
Température : 22 à 26°C,  optimal 24°C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Tateurndina ocellicauda ( Dormeur à queue ocellée )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tateurndina Ocellicauda
» tateurndina ocellicauda et Ramirezi
» tateurndina ocellicauda
» Recherche Tateurndina Ocellicauda
» repro tateurndina ocellicauda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: poissons osseux-
Sauter vers: