Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Gymnocorymbus ternetzi ( Veuve noire, tétra noir )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Gymnocorymbus ternetzi ( Veuve noire, tétra noir )   Lun 28 Mar - 9:47


Photo/Pisciculture d’Estalens.

Synonymes : Tetragonopterus ternetzi, Moenkhausia ternetzi.
Historique : Décrit à l'origine sous Tetragonopterus temetzi, par Boulenger, en 1895, Gymnocorymbus ternetzi fait partie de la sous-famille des Tetragonoptérinés, les tétras « vrais ». Connu des aquariophiles depuis 1935.
Habitat : L’Amérique du Sud compte un nombre extraordinaire de petits ruisseaux et de rivières. C'est là, près des berges, que l'on peut le trouver. Il vit dans les eaux claires ou blanche, en général douces et acides. La  température, proche de 25°C.
Originaire : Matto Grosso, du Paraguay et de Bolivie.
Description : Le corps est élevé, comprimé latéralement et ovoïde. L’œil, relativement grand pour la taille de l'animal, est à la hauteur de la bouche, qu'il porte en partie médiane. La nageoire dorsale est toujours dressée. Une petite nageoire adipeuse est implantée à la base du pédoncule caudal, très court. La nageoire caudale est peu colorée. L'anale, implantée sur une large base, ressemble à une jupe, et sa coloration générale grise à noire, varie en intensité. Deux lignes verticales brunes, assez larges et incomplètes, visibles sur la partie antérieure du corps, sont mises en évidence par un abdomen argenté, aux rares reflets électriques jaunes, bleus ou verts. L'intensité de la coloration noire, qui lui vaut ses noms usuels, diminue au fil des mois. De plus, elle est en rapport avec l'âge, l'humeur et le sexe sur les nageoires impaires et la partie postérieure du corps, les adultes étant plutôt gris. Sa taille approche les 6 cm.
Dimorphisme sexuel : Peu apparent, chez les jeunes comme chez les adultes. La nageoire anale (partie antérieure) du mâle est plus large et sa dorsale plus pointue. Il est parfois plus coloré que la femelle. Le plus simple est de se référer tout simplement à la forme de l'abdomen, svelte chez le mâle et arrondi pour la femelle.
Comportement : Grégaire, bon nageur, généralement pacifique. Il trouve parfaitement sa place dans un aquarium communautaire.
Milieu : Il est préférable de créer un environnement de type amazonien. Un bac d'une centaine de litres pour une quinzaine d'individus. Le sol de couleur sombre avec une granulométrie moyenne, quelques racines de tourbière et de schistes divers,  lui convient très bien. Un éclairage modéré à fort, avec des plantes du bassin Amazonien comme les Echinodorus placées en avant-plan (Tenellus, quadricostatus), en solitaire (Amazonicus, bleheri, major), arrière-plan (Heterantherea zosterifolia). La filtration est assurée par une pompe avec un rejet en surface un débit d'environ 1 ½  à  2 fois  le volume de l'aquarium par heure suffit (le rejet en surface permet une meilleur oxygénation de l’eau). Les qualités physico-chimiques de l'eau ne sont pas trop importante à partir que l'on ne dépasse pas les extrêmes a savoir un pH entre 5 et 7,5. La Dureté 3 à 25°dGH, et une température de 20 à 26°C. Le renouvellement d'une partie de l'eau une fois par semaine d'une valeur de 20% est suffisant mais néanmoins nécessaire.
Reproduction : Fraye volontiers en bac communautaire, dès l'âge de 5 mois. Parmi les occupants du bac sélectionne le couple ayant montré son envie de frayer. Puis isolés séparément les futurs géniteurs, pendant une semaine, ceux-ci sont abondamment nourris de petites proies vivantes et de paillettes. Lorsque le ventre de la femelle reste bien distendu, même à jeun, le couple est introduit  dans un aquarium d'une cinquantaine de litres, contenant une eau préalablement vieillie, et pour un meilleur résultat,  d'une Dureté de 4 à  10°dGH, pH 6,5-6,9, température 26°C. L'agencement du bac est le plus simple possible, introduire sur le fond de l'aquarium des billes de verre pour le recouvrir entièrement. Puis on ajoute une touffe de mousse de Java d'une épaisseur de 5 à 10 cm, pour soustraire les œufs à la vue des futurs parents (les œufs pénètrent dans les espacements), et sécurise les géniteurs. Un petit filtre (exhausteur sur mousse) assure une légère filtration. Les trois côtés et le couvercle sont opacifiés avec des cartons, afin d'empêcher au maximum la pénétration des rayons lumineux. Le lendemain après l'introduction des géniteurs, le mâle prend les devants et courtise la femelle, par une  poursuite, puis tente de l'attirer dans la mousse de Java, par une nage pilote. Finalement consentante, elle se laisse diriger, pendant que son compagnon se presse contre ses flancs. L'étreinte est relativement tumultueuse. L'émission des œufs est très rapide, minuscules et transparents (peut atteindre les 2 000 suivant l'âge de la femelle). Sitôt le frai terminé, les géniteurs sont retirés pour éviter le cannibalisme, et le dernier côté de l'aquarium est opacifié. Les jeunes naissent à partir 24 heures seulement. Pratiquement immobiles et  invisibles, ils commencent à résorber  leur vésicule vitelline (environ 3 jours). La nage libre, est atteinte au bout de six jours. La première nourriture des jeunes est distribuée, elle consiste à  des nauplies d'Artémias fraichement éclos, puis des micro-vers, chironomes finement hachés et des flocons. Beaucoup ne survivront pas seules les plus débrouillards échapperont à la mort. La croissance des alevins est rapide grâce à l'abondance de la nourriture (avale uniquement que la nourriture qui flotte dans l'eau, quand ils sont effrayés il ne mange pas), mais attention à la pollution et à une montée de nitrite. Des changements d'eau régulier 1½ à 2 litres  tous les jours, avec siphonage des déchets et de l'alimentation non consommée. A  l'âge d'un mois, l'alevin atteint une taille proche de 1 cm et pour une croissance optimale il faut les transférer dans un bac plus grand.
Nourriture : Cette espèce raffole d'insectes. En milieu naturel, ils constituent sa nourriture principale. Apprécie les larves de moustiques et les artémias, adultes comme sous forme de nauplies, congelées ou vivantes. Aliments en flocons à base végétale.
Remarques : Poisson parfait pour le débutant. Attrape uniquement que la nourriture qui flotte dans l'eau, quand ils sont effrayés il ne mange pas. Aujourd'hui il existe une forme voile.
Taille : Mâle, femelle 5,5 cm.
Eau : pH: 5 à 7,5.Dureté : de 3 à 25°dGH.
Température : 20 à 26°C. Optimal 25°C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Gymnocorymbus ternetzi ( Veuve noire, tétra noir )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gymnocorymbus ternetzi ----- Veuve noire
» Veuve noire (Gymnocorymbus ternetzi)
» Veuve noire
» Reproduction veuve noire!
» Veuve noire à comportement bizarre...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: characidés ( Africains, Américains ) :: characidés Américains-
Sauter vers: