Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Etroplus maculatus ( Chromide Gold, Cichlidé des Indes )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Etroplus maculatus ( Chromide Gold, Cichlidé des Indes )   Sam 9 Avr - 3:29


Photo/pisciculture de Stalens

Synonymes : Chaetodon maculatus, Etroplus coruchi, Glyphisodon kakaitsel.
Historique : L'énigme ichtyologique de cette espèce commence à l’ origine de sa découverte et décrite par  Bloch, en 1795, sous Chaetodon maculatus; dans le même document, Bloch le place également parmi Glyphisodon, Chaetolabrus, MiC1'ogaster. Plus tard, en 1802, Lacépède la redécrit sous Glyphisodon kakaitsel et Cuvier fait de même, en 1830, sous le nom d'espèce coruchi, mais il place définitivement les espèces dans le genre nouveau Ett'oplus, avec, comme type, le Chaetodon suratensis de Bloch, qu'il répertorie aussi sous Etroplus meleagris.
Habitat : Est présent dans l'eau saumâtre des lagunes, mais aussi dans l'eau douce et les marais: Il se rencontre également dans les rizières, où la température grimpe fortement, du fait d'un faible niveau d'eau; des valeurs élevées, jusqu'à 33-34°C.
Originaire : Le sud de l'Inde et au Sri Lanka.
Dimorphisme sexuel : Très difficile de déterminer le sexe sur les juvéniles, il est préférable de faire l'achat de plusieurs individus. A l'âge adulte, le mâle ne dépasse pas 7 cm et la femelle est légèrement plus petite. Leur apparence est également différente. Outre la tache noire au centre du corps, d'où le nom d'espèce, le mâle possède de fines lignes rouges disposées longitudinalement sur le flanc et constituées par de petits points. Ces dessins sont souvent absents chez la femelle. Le principal caractère sexuel secondaire est une coloration rouge dans la partie supérieure de l’œil, chez le mâle. Les nageoires ventrales sont noires et l'anale est également festonnée de noir.
Comportement : Paisible, il est possible de le faire cohabiter avec de petits Cyprinidés. Ne creuse pas. Le couple soigne la ponte avec admiration.
Milieu : Prévoir un aquarium de 100 litres au minimum  pour un couple. Avec en décors des racines, des roches plates placées en position verticale et quelques une en position horizontale. Peu exigeant quant à sa maintenance à partir du moment que l'on respecte quelques points. Une température jamais en dessous de 25°C, mais plutôt entre 28 et 30°C.Les  valeurs physico-chimiques de l'eau, pH supérieur à 7,2 avec un maximum de 8,5. Un ajout de sel de préférence synthétique pour ceux et celles qui n'habitent pas près de la mer  jusqu'à 10 g de sel synthétique par litre d'eau, ou du sel sans aucun traitement à raison de 15gr pour 10 litres d'eau. Il faut alors faire attention à certaines plantes, qui supportent difficilement cette apport, à titre d'exemple voici quelque plantes ; Cryptogramme wendtii, Cryptocoryne spiralis, Cryptocoryne petchii, Cryptocoryne parva, et comme plante du centre Cryptocoryne pontederiifolia. Le sol uniquement du sable de couleur sombre et non grossier. L’éclairage ne doit pas être violent (poisson timide), juste ce qu'il faut pour la pousse des plantes. La  filtration est assurée par une pompe avec un rejet en surface et un débit d'environ 1 ½  à  2 fois  le volume de l'aquarium par heure, des changements d'eau, de 25 à 35% par semaine sont une nécessitée.
Reproduction : C'est dans le bac même qu'un couple se forme par des agressions fictives et des comportements de supériorités, comme des postures de face à face, coups de nageoire caudale des deux sexes ce qui envoie des ondes sur le complice recherché, gueule ouverte, et déploiement des nageoires sont là tous les artifices déployés pour attirer le ou la partenaire. Pond sur substrat caché comme une voute, une caverne préalablement nettoyées, les œufs y sont fixés par de minuscules pédoncules et leur nombre varie de 150 à 250. La ponte est ventilée par les parents, mais le mâle  semble plus actif.  L'éclosion commence après 68 à 72 heures d'incubation, selon la température, les parents sortent les larves de l'enveloppe en prélevant l’œuf, puis en le mâchonnant. Après l'éclosion les alevins sont transférés dans des cuvettes préalablement creusées. Les larves se transforment en alevins en 4 jours, avec une température stabilisée de 29°C. Les alevins sont nourris grâce à la sécrétion du mucus des parents comme les célèbres ; Discus, Astronotus ocllatus et Uaru. Les parents surveillent pendant plusieurs mois (2-3) leurs progénitures. Il faut attendre plus d'un mois pour séparer les alevins des parents, à partir de ce moment il faut leurs distribuer une nourriture plus adaptée à leurs tailles ; micro-vers, tubifex, Nauplie d'artémias, artémias.
Nourriture : Accepte toutes les proies vivantes, congelées, flocons, comprimés. Prévoir un petit apport végétal ; épinards, algues filamenteuses vertes, laitue.
Remarques : En 1976 est apparue une forme dorée ou « rouge », originaire de Singapour. Elle a d'abord été exportée vers les USA, puis en 1978, en France. Toute la  pigmentation noire a disparu, à l'exception de celle de l’œil. Les lignes longitudinales rouges se sont étendues à l'ensemble du flanc chez le mâle, mais sont aussi apparues chez la femelle. Ces formes sélectionnées dépassent souvent la taille des sauvages, de 1 à 2 centimètres. Ne supporte pas le Nitrite il faut impérativement une valeur de 0 N02,  un maximum de 25 mg/l de Nitrate.
Taille : Mâle 7, femelle 6 cm.
Eau : pH: 7,2 à maximum 8,5.
Température : 25 à 30°C,  optimal 28-30°C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Etroplus maculatus ( Chromide Gold, Cichlidé des Indes )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etroplus maculatus
» Etroplus maculatus
» Beurk
» Aquarium de 120 L - population viable ?
» arrivage de cichlidés du malawi sauvage chez aqua rift cichlids

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: cichlidés ( Américains, Africains, Asiatiques ) :: Asiatiques-
Sauter vers: