Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Pethia conchonius , anciennement Barbus conchonius (Barbus rosé, conchonius)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Pethia conchonius , anciennement Barbus conchonius (Barbus rosé, conchonius)   Mer 25 Mai - 3:41


Photo /http://estalens.fr

Synonymes : Cyprinus conchonius, Puntius conchonius, Systomus conchonius.
Historique : Décrit par F. Hamilton-Buchanan en 1822, dans « Fishes of the Ganges ». L'espèce  fait sa première apparition dans les aquariums dès 1903, par H.Stüve à Hambourg.
Habitat : Les eaux stagnantes des étangs et des petits lacs, ou à courant lent des ruisseaux et des rivières. La végétation y est souvent riche et flottante. Elle ombrage son domaine.
Originaire : Nord de l'Inde, au Bengale et en Assam.
Description : Dans son habitat naturel, il atteint une taille de 12 à 15 cm. Massif et relativement haut, le corps est protégé par de larges écailles. La bouche ne comporte pas de barbillons. La robe du mâle est brun-verdâtre passe au vert olive ou au bronze sur le dos, et à l'argenté sur le ventre.
À la période du frai, ses flancs se parent d'une nuance rose ou rouge. D'où son surnom de barbus rosé. Une tache noire, plus ou moins visible, bordée de jaune doré, orne le milieu des flancs, juste au-dessus de la nageoire anale. Les nageoires sont rosées. La dorsale et parfois l'anale se teintent partiellement de noir. La femelle est moins colorée, son ventre gonflé par la présence d’œufs, ses flancs se colorent de verdâtre et d'argenté. Les nageoires restent incolores.
Dimorphisme sexuel : Le mâle est souvent plus petit, plus svelte, son dos est plus élevé. Il est aussi plus coloré.
Comportement : Paisible, vivace, taquin. Ils passent le plus clair de leurs temps à se poursuivre mutuellement. Mais attention, s'ils ne sont pas assez nombreux, ils deviennent rapidement « ennuyeux » pour le voisinage.
Milieu : Il n'est pas difficile à maintenir comme tous les barbus, dès l'instant que certaines règles sont observées. Son milieu doit être très bien entretenu car ce poisson produit beaucoup de matières organiques, dues à un métabolisme important. Il convient très bien au bac d'ensemble, si l'on respecte certaines conditions. Le volume du bac, doit lui permettre de nager librement (grand espace dégagé au centre). Il à besoin de vivre en groupe, la maintenance se fait donc dans un bac de 120 litres pour une dizaine de Barbus conchonuis. Le décor est constituées de cachettes ; Racines de tourbière, de tiges de bambou, lave concassée et de roches reposant sur un lit de sable de couleur sombre. Une végétation luxuriante est nécessaire,  tout en sachant qu'il lui faut de la place pour la nage libre. La plantation est constituée de végétaux robustes, car il est friand de pousses tendres ; Aponogeton cripus, Apo. Undulatus, Cryptocoryne Willisii, qui favorisent  un aspect tranquillisant pour nos Barbus, des plantes flottantes ; Ceratopteris thalictroides, Pistia, Riccia fluitans. Un équilibre doit donc être trouver sur la base  de 50% en plantation et 50% libre de nage. La filtration ainsi que le brassage doivent être efficaces, trois à cinq fois le volume du bac par heure. Les  poissons, sensibles à la qualité de leur milieu, dû à  leurs métabolismes élevés  nécessitent des renouvellements partiels et fréquents de l'eau environ 25 à  30% semaine. Ils éviteront ainsi l'accumulation de matières azotées, l'espèce  est insensible aux nitrates dans des proportions quand même respectable. Les qualités physico-chimiques de l'eau sont importantes pour son bien être ; la Dureté 6- 8°dGH, avec un maximum de 10°dGH à ne pas dépasser, le Ph 6 à 6,8. La température comprise entre 16 et 27°C, le summum se situe aux  alentours de 24 °C. Il peut de ce faite vivre dans un aquarium sans chauffage. Supporte d’importants changements d'eau  à condition qu'elle ne soit pas trop vieillie.
Reproduction : Faciles à reproduire. Ils peuvent commencer à frayer à l'âge de 8 mois. Il existe deux méthodes pour la reproduction: soit avec une couche de mousse de Java ou une autre plante aux feuillages très fin de 8 à 10 cm d'épaisseur, sur l'ensemble de l'aquarium, pour permettre de soustraire les œufs à la voracité des parents, qui en sont gourmands. soit rajouter en complément sur  le fond de l'aquarium un grillage au maillage fin, laissant les œufs minuscules passer au travers (comme substrat de la tourbe fibreuse). Comme toujours une bonne nourriture, un apport de larves de moustiques, nauplies d'artémias stimulent le frai. L’immédiateté du frai se reconnaît à la couleur de plus en plus intensive des participants. Les femelles montrent un ventre rebondi. Les parades nuptiales se déroulent en groupe. Les mâles se querellent, cherchant à gagner l'attention d'une femelle. Mais dès qu'un jeune couple s'est formé (âgé de 8 mois à  moins d'un an), il vaut mieux l'isoler le soir, avant l'extinction des lumières, dans un aquarium d'une bonne cinquantaine de litres, à faible hauteur d'eau (15-20 cm). Comme pour la plus part des barbus les qualités physico-chimiques ne l'eau ne sont pas primordiaux, mais pour avoir un résultat de professionnel voici les données les plus adéquates ;  l'eau doit avoir une température comprise de 23-25°C, l'eau très douce valeur 1-2°dKH, la Dureté inférieure à 5°dGH, ne pas descendre en dessous de 2°dGH, Ph entre 6 et 6,5. Une filtration assure la propreté du bac et maintien une bonne oxygénation du milieu, attention ici pas de diffuseurs.  La ponte se déroule normalement le lendemain matin. Le mâle surexcité nage autour de la femelle, sa coloration devient plus intense. Ses flancs et ses nageoires virent vers un rouge éclatant. Le mâle cherche sans cesse à se placer à côté de sa partenaire pour se presser contre son flanc. Tapote avec son museau sa ligne latérale, nage toutes nageoires déployer en les faisant frémir, entre et ressort de la végétation aussi vite. Dès que la femelle devient réceptif, pressée d'expulser ses œufs, elle pénètre dans la végétation avec le mâle  en direction du site de ponte. Le couple virevolte dans la végétation, puis tous deux se placent côte à côte dans des endroits sombres. Le mâle enlace sa compagne en disposant l'arrière de son corps par-dessus sa dorsale, en l'entourant. Après quelques simulacres de ponte, arrive le moment où les œufs jaillissent par grappes d'une dizaine. Translucides et d'une taille de 1 mm de diamètre environ, ils sont immédiatement fécondés par la laitance du mâle. Et, plus denses que l'eau, ils tombent doucement et se retrouvent ainsi dans la mousse de Java ou la tourbe fibreuse. En deux heures, leur nombre varie de 200 à 400. Le mieux consiste à retirer les reproducteurs une fois les œufs pondus. Ces derniers éclosent après 34 à 38 heures, à une température de 25°C, mesurent 3 mm. Ils s'accrochent aux plantes et aux glaces de l'aquarium, restent immobiles. Deux jours plus tard, ils se maintiennent près de la surface, et commencent à se nourrir (descendre le niveau de l'eau de moitié), de fin plancton d'étang, des nauplies de cyclops, puis ensuite des nauplies d'artémias fraîchement écloses. Avec ces derniers, on évite le risque d'une pollution incontrôlable du milieu. Car  il suffit de retirer, en siphonnant, le surplus d'artémias attirées par l'éclairage, et qui se concentrent dans un angle de l'aquarium. La croissance des alevins est lente les 15 premiers jours, puis en augmentant la filtration et surtout en  faisant un renouvellement d'eau régulier 30 % jour, la croissance devient plus rapide. Il faut prévoir un espace suffisent (un bac de grossissement de 100 litres). Attention quand même de conserver les mêmes paramètres pour l'eau. Plus tard une modification très légère de la qualité d'eau  peut s'effectuer lorsque les jeunes seront plus grands. Ils seront supportés une eau légèrement plus dure. Timides, il faut éviter de faire des mouvements ou des manipulations intempestives, ils n'apparaissent qu'au moment des repas.
Nourriture : Accepte  toutes les nourritures surgelées, lyophilisées ou sèches,  Gros mangeur, mange tout; paillettes, tubifex, vers de vase, daphnies, artémias, cyclops et sans oublier un complément végétal. Apprécie particulièrement les petites proies vivantes. Il est préférable de nourrir cette espèce peu, mais plusieurs fois par jour, et surtout de la faire jeûner une fois par semaine.
Remarques : Une forme d'élevage à nageoires développées en voiles, née de croisements et de sélections, est apparue à la fin des années soixante. Une seconde, de coloration dorée mais plus sensible à des températures basses, est originaire des anciennes Tchécoslovaquie et Allemagne de l'Est. Et enfin, une dernière, à nageoires étirées en voile mais teintées de doré uniquement sur la partie dorsale, a été sélectionnée à partir de 1975. Les flancs du mâle arborent des tons particulièrement rouges. Ceux de la femelle sont plutôt blanc-rougeâtre à reflets argentés. Sensible à  une montée de Nitrite il devient la cible pour les moisissures (Columnariose........)  .
Particularité : Il aime se frotter sur le fond; signe qu'il se sent bien et en aucun cas un comportement de maladie comme certains aquariophiles pourraient le penser.
Taille : Mâle 9, femelle 10 cm. Dans la nature 15 cm.
Eau : pH: 6 à  6,8.Dureté : de 6 à 8°dGH.
Température : 16 à 27°C, optimal 24°C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Pethia conchonius , anciennement Barbus conchonius (Barbus rosé, conchonius)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Barbus Sumatra dans un bac communautaire
» repro barbus cerise
» les barbus
» 100 litres pour des barbus
» Puntius titteya ----- Barbus cerise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: cyprinoidés-
Sauter vers: