Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Steatocranus tinanti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Steatocranus tinanti    Dim 14 Aoû - 9:37


Photo/ Pisciculture stalens (estalens.fr)

Synonymes : Gobiochromis tinanti, Leptotilapia tinanti.
Historique : Sa première description date de 1939.
Habitat : Cichlidé rhéophile; il occupe principalement la zone des rapides. Dans des eaux très oxygénées, en aval de la capitale Kinshasa, sur un parcours de 300 km. Dans des  secteurs, de amas rocheux.
Originaire : Afrique de l'Ouest. Endémique du cours inférieur du fleuve Zaïre, dans la périphérie de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo. Sa présence est signalé aussi en amont dans (la partie bassin), du Pool Malebo.
Description : Le corps est très allongée et de forme cylindrique, la couleur de sa robe est gris-bleu à  marron-grisâtre, au niveau de la partie ventrale sa robe s’éclaircit pour devenir, un blanc légèrement grisonnant. Deux bandes longitudinales étroites apparaissent sur le corps, d'une coloration foncées, ainsi que quatre à cinq bandes verticales plus larges,  mais atténuées plus ou moins selon l'humeur du poisson. Ses nageoires pectorales sont puissantes, sa caudale est développée, mais le pédoncule caudal est relativement faible. Sa nageoire dorsale est présente sur toute la partie supérieure du corps et se termine en un filament. L’ensemble de ses nageoires sont grises, avec une coloration jaunâtres. Ses yeux se trouvent placés sur le haut d'une tête volumineuse affublée d'une légère gibbosité frontale. Les premiers rayons de ses ventrales, sont épineux et très développés, ce lui permet de s'affourcher au substrat.
Dimorphisme sexuel : La femelle, possède une marque noire sur la dorsale à l'âge adulte, elle est plus petite que le mâle. Ceux-ci possèdent une tête plus imposante, les nageoires sont aussi plus développées.
Comportement : Pondeur sur substrat caché, polygame, solitaire, timide. L'espèce est territoriale, il lui faut un aquarium assez grand pour qu'il puisse s'établir correctement, et ainsi abaisser nettement  son agressivité.  Il ne vit en couple, que pendant la période d'accouplement. Il est conseillé de  maintenir ensemble, 1 mâle pour 3 femelles.
Milieu : Prévoir un 250 litres minimum, pour maintenir « 4 Steatocranus tinanti », dans de bonnes conditions. Sinon, les risques d'altercations augmentent considérablement, et les blessures peuvent être sérieuses. Le mâle se délimite un territoire d'environ 70 à 80 cm². Exigeant quant à la qualité de l'eau, le taux de nitrate ne doit pas dépasser les 25 mg/ litres. De plus il demande une eau douce de 4 à 8°dGH, et neutre pH 6,9 à 7,5 maximum, pH 7,0 étant l'idéal. Pour la température de l'eau entre 25 et 29°C.  La filtration,  puissante ( gros mangeur ), 3 fois le volume du bac heure pour assurer une forte oxygénation, limpidité. et épuration de l'eau. Une turbine est même rajouter pour créer un courant (modéré) circulaire. Un changement d'eau hebdomadaire de 30 à 35 % du volume contribue à une bonne maintenance. Il permet d'éliminer les déchets dus au métabolisme des animaux. Le décor est composé de sable de rivière (type Loire), granulométrie fine. De gros galets ( propice au repos ou à l'observation du territoire ), des  pierres empilés pour former des cachettes, cavernes, des anfractuosités et des niveaux différents. Des grosses noix  de coco coupées, en forme de caverne, avec un petit passage peuvent servir de lieu de ponte. Éclairage de moyen à fort avec une végétation dense et robuste (creuse en période de frai) en arrière-plan (sert de refuge pour les alevins).
Reproduction : Le mâle choisi sa partenaire parmi toutes les prétendantes présentes dans le bac (à chaque  nouvelle reproduction, il change de femelle). Cela commence par une parade amoureuse plutôt agressive, le mâle se place parallèlement à madame, sa nageoire caudale hérissée ondoie très largement. Tandis-que les nageoires impaires (dorsale, anale) sont entièrement déployées. Quand madame n'est pas d'accord de cette approche un peu chevaleresque elle lui répond en écartant ses opercules et ouvrant toute grande sa bouche le repoussant brusquement de plusieurs coups de tête sur les flancs, puis comme cela ne suffit pas un combat de bouche frénétique commence les morsures se portent sur les maxillaires. Généralement comme monsieur ne cède pas c'est madame qui s'incline en adoptant  une posture de soumission en forme de « S », avec les nageoires complètements repliées. Puis le couple commence à faire une recherche, du lieu idéal sur le territoire délimité. Quand le site est enfin choisi des véritables travaux de terrassement ont lieu, des formations importantes de trous sont réalisées pour dégager la cavité. Quand tout est terminé la femelle prend place, celle-ci se met à pondre en l'absence du mâle, qui fait son apparition de temps à autre pour venir féconder les 40 œufs en moyenne déposés sur la voute ou sur une paroi. Dès que la ponte et la fécondation est terminée, la femelle pourchasse le mâle hors du nid. Elle  s'occupe maintenant toute seule de sa progéniture. Elle repousse sans ménagement tous les intrus. Par des battements de nageoires elle assure les échanges d'eau durant la durée de l'incubation, qui dure 5 jours environ à une température de 26°C. À l'éclosion des larves, elle creuse une dépression  dans le substrat de la cavité pour placer ses jeunes, qui y resteront pendant une semaine le tant de résorber le sac vitellin. Au bout dès  5 jours les alevins mesurent 10 mm et atteignent la nage libre, malgré cette nouvelle phase de développement ils restent dans leurs cavité, une autre semaine entière. Il faut cependant assurer plusieurs fois par jour des distributions de nauplies d'artémias, micro-vers, cyclops, paillettes écrasées, à l'entrée du nid, leur croissance est lente. Toujours apporter une attention particulière à l'hygiène du bac, et bien effectuer les renouvellements d'eau. Deux semaines après leurs naissances les jeunes peuvent évoluer en dehors du nid sous la surveillance des parents, mais tout en restant sur le territoire. À l'extinction des lumières la femelle reconduit les alevins à l'intérieur du nid, puis progressivement au fil des jours ils prennent leur indépendance
Nourriture : Comprend principalement des proies vivantes ; Daphnies, aselles, larves de moustiques, gammares, tubifex, artémias, petits lombrics, chair de moule et de crevette. Acceptent  des nourritures sèches ou lyophilisées.
Particularité : La vessie natatoire étant atrophiée, il a perdu en partie sa flottabilité, il ne peut se déplacer comme les autres poissons. Devenu un piètre nageur, il se déplace près du sol par saccades, à l'aide de ses nageoires pectorales, par moment il s'élance pour prendre un peu de hauteur pour finir sa course en planant. Il reste ainsi au fond, à l'abri des courants, derrière ou entre des blocs rocheux.
Taille : Mâle 13, femelle 11 cm.
Eau : pH: 6,9 à 7,5, optimal pH 7,0 .Dureté : de 4 à 8°dGH.
Température : 25 à 29°C,  optimal 26°C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Steatocranus tinanti
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» recherche " steatocranus tinanti " femelles
» quelles espèces de poissons aimeraient vous retrouvez dans votre magasin?
» Belonophago tinanti:
» le 450l biotope congo à mon père
» Cherchez l'erreur !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: cichlidés ( Américains, Africains, Asiatiques ) :: Africains-
Sauter vers: