Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Garra flavatra ( Panda Garra )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Garra flavatra ( Panda Garra )   Dim 25 Sep - 2:39


Photo /http://estalens.fr

Synonymes : Inconnu.
Historique : La découverte de cette espèce est récente 1998. Les premières études ont été faites par les  docteurs Kullander et Ralf Britz  en  2004 (ichtyologiste).
Habitat : Il séjourne dans des petites rivières et bassins naturels peux profondes (environ 30 cm en saison sèche, plus de 1 mètre à la saison des pluies). Le sol est composé d'un mélange de sable, cailloux, gravier et de rocher lisse,  ou l'eau limpide très oxygénée s'écoule en formant de petites rapides. La présence de végétaux aquatiques est marginale. De plus, il faut noter qu’en saison sèche, les rivières ont un débit très modéré.
Originaire : Poisson endémique de l'ouest du Myanmar (Birmanie), dans une région montagneuse, des montagnes de l'Arakan, qui s'étend entre la côte de l'état de Rakhine et le bassin central de Birmanie. Ruisseau près du village de Leldee. Rivières ; Kamyit Chaung, Chaung Kananmae,   Thandwe,  .....Etc.
Description : Le corps est  massif, sa robe est principalement noir-grisonnant, la partie supérieure  est plus marquée avec une coloration jaune en forme de tâche linéaire qui démarre juste derrière le font jusqu'à la poitrine. Deux autres marques plus ou moins grandes, sont positionnées de chaque côté de la nageoire dorsale. Une coloration rouge-orangé apparaît en plus sur la nageoire dorsale, caudale et anale, sur les pectorales et pelvienne cette couleur est à peine visible. Les  nageoires pectorales, pelviennes et anale sont puissantes et bien développées. La nageoire dorsale est relativement courte elle est composée de 10 rayons mous. Le pédoncule caudal est long, la nageoire caudale est  petite, le tout donne un aspect de puissance. La tête présente un rostre élevé, un proboscis absent. (Matures) présence aussi de deux paires de barbillons. La  bouche, est en position infère, elle possède une lèvre inférieure en forme de ventouse (disque adhésif), par lequel le poisson se fixe solidement à tout support stable. Cette ventouse fonctionne en permanence dans les zones tumultueuses et lui permet d'affronter sans difficultés les violents torrents en période de mousson.
Dimorphisme sexuel : Seulement possible à la maturité ; le mâle développe, de petites tubercules de forme coniques (boutons de nuptiaux) sur le lobe rostral et le long du bord antérieur du museau. La femelle est légèrement plus svelte hors frai.
Comportement : Grégaire, il a une préférence pour une vie communautaire de 5 à 6 individus de la même espèce. Pacifique, en général il est inoffensif envers les autres espèces, puis vers l'âge adulte, il a tendance à développer un comportement territorial. Les querelles sont cependant assez fréquentes entre congénères. Ce n'est pas un grand nageur, il ne se déplace pas sur de longues distances, mais par plusieurs petites bonds rapides et successives.
Milieu : le volume du bac ne doit pas être inférieur à 150 litres. La présence de ses congénères lui est profitable, pour assurer une sorte de hiérarchie, environ 5-6 individus. La végétation n'est pas obligatoire, dans son milieu naturel elle est souvent absente ce qui lui offre un maximum de place pour la nage. L'aménagement est composé de racines, des tiges de bambou, avec quelques grosses pierres lisses, galets pour recréer des éboulis et des cavernes ainsi que des zones ombragées ou il aime se reposer la nuit. Un sol de couleur sombre constitué d'un sable très grossier. Il est préférable de penser le décor de façon que les sujets puissent établir leur territoire sans être en contact visuel direct tout en laissant un espace libre d'évolution. Il n'est pas exigeant sur les diverses qualités physico-chimiques de l'eau de nos conduites, cependant il semble préférer une eau légèrement acide à neutre pH 6,3 à 7,2 maximum et de douce à assez Dure, 4 à 17°dGH (éviter les extrêmes). Sa seule exigence est sur le renouvellement de l'eau, environ 30 à 40 % semaine car il ne se sent pas à l'aise dans une eau vieillie. La filtration doit être de qualité, puissante, une petite turbelle est rajoutée pour créer un courant de fond à la base du substrat. Un brassage de trois à quatre fois le volume d'eau en 1 heure lui assure une eau limpide et propre. L'entretien régulier des masses filtrantes est assuré toutes les 4 semaines. L'éclairage peut être intense. Il supporte des températures allant de 21 à 26°C.
Reproduction : Pas facile, mais possible. Il faut plusieurs Garra flavatra dans le bac communautaire pour espérer qu'un couple se forme. Une nourriture abondante et de qualité. Il faut que les poissons ne subissent aucun stress. Maintenant il faut être patient et observer le comportement de nos Garra flavatra. Tout d'abord, le   mâle ou les mâles (à condition qu'il y a  au moins une femelle) se querellent, des petites chasses incessantes d'intimidations se produisent aux cours desquels des écailles peuvent être arrachées. On observera qu'un poisson  est moins pourchasser, mais convoité. Le mâle dominant cherchera à établir un éventuel territoire, des boutons de noces feront leurs apparitions certaines couleurs de sa robe seront légèrement plus intense, quand la femelle est  bien identifier, il faut préparer le bac de reproduction.
Tout d'abord le choix du bac, ne pas descendre en dessous de 80 litres. Le placé de manière à bénéficier des quelques rayons matinaux du soleil. Enfin les paramètres physico-chimiques de l'eau le plus près possible de son milieu naturel, pH 6,8-7, Dureté 8-12°dGH, conductivité de 80 µS  à 140 µS, température 24-25°C. L'aménagement du bac est constitué de gros et de petits galets (lisses), avec des fentes ou des crevasses entre les galets. Le rejet du filtre doit être puissant (grande oxygénation) avec un rejet allant de la surface vers le fond du bac sur la plus grande longueur de celui-ci si possible.  La femelle est introduite 48 à 72 heures avant le mâle afin qu'elle s’habitue au nouveau bac et pour éviter tous stress. Le mâle étant introduit le soir, après l'extinction de l'éclairage, les premières parades seront stimulées par les premières lueurs de l'aube. Le mâle commence par tourner autour de madame, celle-ci se rapproche et maintenant  tous les deux côte à côte décrivent des cercles. Puis le mâle dirige la femelle en la tapotant entre deux gros galets à l'ombre, formant une sorte de crevasse. Les œufs translucides d'un diamètre inférieur à 2 mm seront pondus dans la matinée, le frai se fait en  plusieurs fois le mâle laissant  la femelle, puis reviens planer au-dessus du lieu choisi. Après la ponte il est préférable de retirer les parents, pour empêcher que les parents ne dévorent les œufs. L'éclosion est rapide elle débute au bout de 24 heures, la nage libre intervient en 72 heures.  A ce moment crucial de leur vie, il ne faut jamais que l'aliment  ne vienne à manquer. De plus, elle doit être d'une taille adaptée. Il faut commencer à leurs distribuer des infusoires puis  du jaune d’œufs émiettés finement, au bout de 5 jours un complément de nauplies d'artémias fraîchement écloses, nauplies de cyclops, tout en conservant encore le jaune d’œuf. Lorsqu’il atteint une taille supérieure à 15 mm, il est placé dans un aquarium plus grand. Des aliments vivants, plus consistent lui seront distribué, plusieurs fois par jour. Il faut toujours garder pendant cette période un œil sur l'hygiène du bac.
Nourriture : En captivité il lui faut un apport régulier soit en frais ou congelés,  tel que des Artémias,  krill, vers de vase, petits vers de terre, mysis (larves de crevettes), chair de moule, de crevette. En complément,  une partie végétale algues (spiruline), et les aliments en flocons ou lyophilisés.
Remarques : Prévoir un bac avec un couvercle pour empêcher les sauts intempestifs. Il est quelques fois nécessaire pour provoquer le frai de descendre subitement de quelques degrés (2-3°C) , la température du bac. Comme il ne supporte pas la pollution organique, Il faut donc adapté la filtration en conséquence et les changements d'eau.
Particularité : Une eau hautement-oxygénée stimule l'alimentation et la croissance chez les alevins.
Taille : Mâle, femelle 6,5 cm en moyenne.
Eau : pH: 6,3 à 7,2. Dureté : de 4 à 17°dGH.
Température : 21 à 26°C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Garra flavatra ( Panda Garra )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Garra Flavatra
» fcgbboy2 présentation
» Panda Garra
» Discus avec garra rufa
» Echange Garra Ruffa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: cyprinoidés-
Sauter vers: