Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Apistogramma SP. Tucurui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Apistogramma SP. Tucurui   Dim 9 Oct - 7:41




Historique : La première description date de 2003, par Wolfange Staeck.
Habitat : L'espèce vie près des berges du lac Tucurui, sur des zones sablonneuses recouvertes en parties de feuilles mortes et branchages. La végétation y est très dense ; Tonina fluviatilis, Ludwigia palustris, sp Utricularia. Ce qui lui permet de s'abriter des prédateurs. Quelques roches en forme de caverne lui servent de nidification. L'eau est claire à  légèrement ambrée suivant les secteurs, avec des valeurs physico-chimiques qui sont ; pH 5,7-6,7, une eau très douce 1°dGH, une très faible minéralisation conductivité: 10 mS / cm et une température de 22 à 28°C.
Originaire : Endémique du Brésil, dans les secteurs de l'Est de la partie du lac « Tucurui », au Sud du Rio Tocantins, de la ville de Jacundà, dans l'état Brésilien du Para. Le long de la voie fédérale 150.
Description : Il existe plusieurs variétés de coloration plus ou moins prononcés chez c'est « apisto », suivant les secteurs. Sa taille le classe d'emblée parmi les cichlidés nains, puisque le mâle atteint 6 cm maximum et une femelle ne mesurant pas plus de 4 cm. Le mâle adulte est plus coloré que la femelle. La coloration de la tête jusqu'à l'abdomen est jaune, celle-ci s'estompe peu à peu remplacée avec des irisations bleutées. La partie arrière du corps est à dominance bleu. Le pédoncule caudal est long, la nageoire caudale est arrondie et transparente. Les pectorales sont transparentes, les pelviennes et la nageoire anale sont bleutés avec des rayons noirs, l'anale se termine en pointe. La dorsale est longue et se termine en un filament, les rayons sont noirs-grisonnants, la couleur intermédiaire entre chaque rayons est bleutés. Sur la partie supérieure de la dorsale des petites taches blanchâtres forment une ligne sur toute la longueur de la nageoire. Le corps présente des points brun-noir formant des  bandes très étroites en zigzag (7 à 9). La femelle possède une coloration beaucoup moins riche la robe beige de la femelle tire sur un jaune qui s'intensifie uniquement à l'approche de la ponte. Sur les deux sexes  apparaît deux taches, une noire relativement visible, une autre légèrement orangé  à peine perceptible à la base du pédoncule caudale
Dimorphisme sexuel : Le mâle est plus coloré, plus grand que la femelle, qui présente une bande horizontale beaucoup plus large en période de frai.
Comportement : Territorial ; paisible envers les autres espèces mais agressifs en période de reproduction. Vif, le mâle est polygame il possède un territoire qu'il défend avec acharnement dans lequel peut évoluer 1 à  3 femelles, ayant elles aussi chacune leurs « micro-territoires », (qu'elles se disputent, d'ailleurs)  La notion de territoire chez le mâle se résume à écarter tout rival potentiel, et n'autorise aucune tentative d'intrusion.
Milieu : L'aquarium doit avoir un volume égal ou supérieur à 100 litres. Lui fournir une végétation dense sur les bords ; Tonina fluviatilis, Ludwigia palustris, sp Utricularia. Un décor pourvu de cachettes (racines, roches, noix de coco), afin de les rassurer, la femelle pond sur substrat caché, grotte, racine. Le substrat est composé d'un sable à granulométrie moyenne. Un ajout de feuilles de chêne est un petit plus et correspond un peut à son habitat naturel. De plus cette apport contribuera à un abaissement du pH, et teintera légèrement l'eau en une couleur ambrée. La qualité de l'eau  pour cette espèce n'est pas primordial, mais elle doit être limpide et si possible avec très peu de Nitrates (prévoir dans certains cas un dénitrateur pas osmose), un pH de 5,7 à  6, 7, une eau très douce à moyennement Dure de 1 à 10°dGH l'idéal est 2 à 4°dGH, température une fourchette de 22 - 28°C, 25°C étant la température la plus appropriée, et correctement oxygéné. De plus il faudra effectuer des changements d'eaux  réguliers de 20 à 25 % semaine.
Reproduction : Un régime alimentaire bien équilibré, aide au déclenchement du frai, il se décompose; de flocons, surgelés, proies vivante. Les paramètres de l'eau pour l'élevage sont les suivants, température entre 25 et 28°C, et la Dureté de 1 à 5°dGH, le Ph 6 à 6,5. Pendant le frai, la femelle se pare d'une couleur d'un jaune vif. Il est important que la ou les femelles puissent disposer de plusieurs grottes pour qu'elles puissent faire un choix. Quand la femelle est prête, le mâle parade autour d'elle puis elle amène le mâle progressivement vers une cavité qu'elle a choisie, préalablement inspectée et nettoyée. Elle va  pondre de 60 à  150 d’œufs (Les premières pontes ne sont pas très prolifiques mais plus la femelle sera grande, plus elle pondra d’œufs), qui sont déposés sur le plafond de la grotte  ou en forme de grotte. Le mâle normalement ne doit pas pouvoir rentrer dans la grotte, il va propulser son sperme, avec l'aide de sa nageoire caudale qui mélangé avec l'eau,  va ainsi atteindre les œufs et les féconder de sa laitance. La femelle participe aussi en faisant une sorte de va et vient en sortant et rentrant de la cachette, créant ainsi un flux, ce qui augmente les chances de fécondations. La ponte peut durer plusieurs heures. Ensuite, la femelle ne tolère plus le mâle et le chasse vigoureusement de son territoire d'incubation, elle saura chasser aussi sans crainte les autres poissons qui s'approcheront trop près. Elle s'occupe seule de ses œufs en les  ventilent avec ses nageoires pectorales et même les prends en bouche pour les nettoyer si nécessaire. Les éclosions commencent au bout de 3 jours à 28°C. A la naissance les larves possède un sac vitellin.  4 à 5 jours après les jeunes sortent de leur cavité, il faut impérativement retirer le mâle car celui-ci peut subir la colère de la femelle. Le sac vitellin est alors résorbé et ils peuvent alors commencer à nager. II est préférable de commencer à nourrir avec des  petites proies vivantes (micro vers), ou tout simplement, par de la nourriture sèche finement pulvérisée prévue à cet effet. C'est au troisième jour que les nauplies pourront être distribuées avec parcimonie. A ce moment la surveillance de la mère est au paroxysme. La femelle se déplace suivie des larves, elle assure la protection de sa progéniture pendant plusieurs semaines. La croissance des alevins est lente.
Nourriture : Proies vivantes, congelées, lyophilisées; larves de moustiques, tubifex, artémia, cyclops. L'aliment en flocon est à donner occasionnellement.
Particularité : Lors de l'achat d'un poisson, il est important de le mettre en quarantaine pendant au moins un mois, et particulièrement pour un Apistogramma capturé dans la nature  car il est souvent porteur de parasites internes. Comme c'est le cas avec la majorité des espèces l'apistogramma, ne tolèrent pas des niveaux accrus de composés azotés.  Un filtre biologique efficace et des changements partiels d'eau hebdomadaires, de préférence de 20 à 25 pour cent, sont donc essentiels, tout comme une bonne aération.
Taille : Mâle 6, femelle 4 cm.
Eau : pH: 5,7 à 6,7. Dureté : de 1 à 10°dGH idéal  2 à 4°dGH.
Température : 22 à 28°C,  optimal 25°C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Apistogramma SP. Tucurui
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ponte d'apistogramma tucurui
» Reproduction de l'apistogramma Ramirezi
» Mon 80L Spécifique Apistogramma eremnopyge F0
» Apistogramma cacatoides + Mikrogeophagus Altispinosa
» apistogramma cacatuoides

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: cichlidés ( Américains, Africains, Asiatiques ) :: Américains-
Sauter vers: