Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Gasteropelecus sternicla ( poisson-hachette argenté )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Gasteropelecus sternicla ( poisson-hachette argenté )   Mer 16 Nov - 5:29



Synonymes : Clupea sternicla, Gasteropelecus coronatus, Salmo gasteropelecus.
Historique : L'espèce a été décrite, en 1758 par Linnaeus. La première importation en Europe date de 1910 par J.S. Kropae à Hambourg.
Habitat : Le poisson-hachette argenté vit dans une région presque entièrement couverte par la forêt tropicale humide, comme beaucoup de gasteropelecidae. Ses biotopes comprennent principalement les moyennes et les petites rivières, aux îles végétales façon oasiennes, coulant sous la galerie boisée. Les lagunes, les étangs et les petits lacs d'eau stagnante sont moins fréquentés. Il demeure en bancs, presque exclusivement juste sous la surface, entre les feuilles et les racines des plantes flottantes; Eichhornia crassipes, Eichhornia azurea et Salvinia et près des espèces immergées Echinodorus.
Originaire : Brésil, Surinam et aussi en Guyane.
Description : Le ventre est fortement aplati latéralement et ressemble à une hachette, malgré un abdomen moins élancé. Il est lui aussi pourvu d'une musculature impressionnante. Cette ceinture pectorale représente environ 25 % de sa masse totale. Vu de face il apparaît mince comme une lame de couteau. Les longues et robustes nageoires pectorales, en forme d'ailes dépassent la ligne dorsale. La dorsale, assez courte, est très réticulée. Les nageoires ventrales, minuscules, se situent près de l'anale. Le ventre est moins démesuré que pour les autres espèces mais il englobe la base de la tête. La parte supérieure du dos, plat, présente une ligne brisée juste en arrière de la petite nageoire dorsale où elle forme une petite dépression. À cet endroit il existe une petite nageoire adipeuse, ce qui le différencie de Carnagiella. Les yeux et la bouche, obliques et dirigés vers le haut, occupent une grande partie d'une tête, toute petite. La coloration de sa robe, est uniformément gris-argenté. Une ligne latérale sombre parcours son corps. Toutes les nageoires sont transparentes.
Dimorphisme sexuel : Uniquement en période de frai, la femelle présente un abdomen gonflé par les œufs.
Comportement : Paisible, grégaire. Il a besoin de vivre en groupe, 6 à 8 individus minimum semble l'idéal. Nage sous la surface de l'eau près à gober quelques insectes.
Milieu : Pour le maintenir dans des conditions acceptables, le bac le plus adapté devra être long, à partir de 150 cm (idéal 250 cm), rempli uniquement à la moitié, l'espace (libre en air) entre l'eau et le couvercle doit être de 25 à 30 cm. La largueur n'est pas trop importante. Prévoir une végétation plantée uniquement sur les rebords pour ne pas gêner l'évolution de la nage et la vie en groupe ; comme les Echinodorus, mais aussi des plantes aux feuillages enrubannées ; Vallisneria spiralis, celles-ci en s'étalent sur la surface de l'eau auront un rôle de freiner une éventuelle envie de sauter trop haut. Sans oublier d'autres plantes flottantes; Eichhornia crassipes, Eichhornia azurea et Salvinia. Un substrat de couleur sombre, avec quelques racines de tourbières et des tiges de bambou. L'éclairage s'y il est fort pour les plantes, il doit être modéré, toutes ces petites précautions permettront de se rapprocher du biotope de notre poisson Hachette. La filtration avec un apport de tourbe est conseillée, un débit de l'ordre de une à deux fois le volume du bac par heure suffit pour maintenir une eau limpide. L'espèce n'apprécie pas du-tout un courant de surface trop fort crée par le rejet du filtre, les éleveurs ont trouvez une bonne parade en refoulant uniquement au niveau du substrat. De fréquents changements d'eau légèrement vieilli, sont assurés chaque semaine, d'une valeur de 20 à 25 % du volume du bac. Les paramètres physico-chimiques de l'eau sont des points importants qu'il faudra respecter, pH compris entre 6 et 7, Dureté de 2 à 15°dGH, hors reproduction, température 23-27°C.
Reproduction : Complexe, mais facilement réalisable en respectant quelques points ; volume du bac adapté, reproduire la saison des pluies en abaissant subitement la température de 4°C, puis la laisser remonter, mais aussi la Dureté. En donnant tous les jours des petits insectes volants ; Drosophiles et larves de moustiques ....., vos pensionnaires auront certainement des envies de frayer. Une femelle gonflée de ses œufs avec un ou deux mâles se forme à l'intérieur du groupe. Il est donc urgent de prendre une décision. Deux solutions alors s'offrent à vous, le plus simple le bac d'ensemble ou la deuxième le bac de frai. C'est surtout les valeurs physico-chimiques qui vont déterminer votre choix à savoir, pH entre 5,5 et 6,5 une température de 24-27°C, une Dureté très faible 2-5°dGH. Pour un résultat optimal le nitrate ne doit pas dépasser les 25 mg/l et encore cela semble une valeur élevé, le nitrite ne doit pas être mesurable. Après toutes ces mesures vous prendrez donc la meilleure des solutions. Le bac qu'elle qu'il soit, sera dans une pièce qui ne reçoit pas les rayons du soleil, mais en plus un apport de tourbe conséquent devra être ajouté pour rendre l'eau imperméable à la lumière extérieure (l’action désinfectante de la tourbe, prévient l'éventuel développement de moisissures qui pourraient envahir les œufs), une autre solution consiste à obscurcir le bac sur les quatre côtés avec du carton. Attention au filtre pas de rejet en surface. La parade nuptiale est très mouvementée. Les mâles courtisent avec insistance la femelle, la poursuivent passionnément parmi les plantes, en se projetant parfois hors de l'eau. L'un des mâles tournoi autour de la femelle convoitée. Il exécute des combinaisons multiples et gracieuses, puis ils se dirigent tous deux vers la végétation de surface et se placent côte à côte, tête-bêche. La femelle dans des petits soubresauts disperse ses œufs, très petits par grappes dans les radicelles des fines plantes flottantes, une grande majorité tombe au sol. Dès la ponte terminée, vous pouvez retirer les géniteurs. En principe, ils ne touchent pas à leurs œufs en raison de leur silhouette, mais ils déploient une remarquable technique d'engloutissement vis-à-vis des larves ou d'un alevin passant à leur portée. L'incubation dure de 30 à 35 heures suivant la température (27°C). Les larves s'agrippent à un support plante ou vitre le temps de résorber le sac vitellin. Cinq jours plus tard, les alevins nagent librement. Leurs premières nourritures consistent à absorber du fin plancton d'étang à tous les niveaux du bac, puis des nauplies de cyclops. Et après une semaine de nage libre, ils prennent des nauplies d'artémias fraîchement écloses ou des jeunes cyclops en se rapprochant petit à petit de la surface. Après une vingtaine de jours ils sont considérés comme sauvés. Pendant toute cette période il faut être vigilant sur l'hygiène du bac avec des changements d'eau journalier mais en petite quantités 3 à 4 % jour, en faisant attention aux valeurs physico-chimiques.
Nourriture : Petites proies vivantes ; Drosophiles, petits cafards, grillons, larves de moustiques, chironomes, daphnies. Les aliments lyophilisés flottant à la surface ne sont là uniquement que pour remplacer une carence en alimentation fraiche.
Remarques : Si l'on prend soin de respecter quelques règles de base, la maintenance est moins complexe qu'il n'y paraît. Demande une forte oxygénation du milieu et aussi un grand espace pour la nage. Très sensible à la pollution de l'eau (mauvaise hygiène du bac), aux nitrates et nitrites. Sujet à l'Ichthyo. Il est préférable, encore aujourd'hui d'acheter des poissons originaire de la Guyane ceux-ci sont reconnus plus résistent aux maladies. Le meilleur substrat de ponte sont les racines de la plante flottante Eichhonia crassipes.
Particularités : Le ventre est fortement aplati latéralement et ressemble à une hachette, cette particularité lui permet de fendre l'eau, propulser hors de la surface par de rapides battements de ses nageoires. Comme il est un excellent sauteur le bac est recouvert, il peut faire des bonds hors de l'eau sur une distance pouvant atteindre les 5 mètres. En raison de sa morphologie, il ne s'alimente qu'en surface, rarement en pleine eau et exceptionnellement sur le substrat. Seules des conditions optimales de maintenance, en groupe de 6 à 8 individus, garantissent au Gasteropelecus une longévité supérieure à 12 mois.
Taille : Mâle, femelle 6,5 cm maximum en captivité, inférieur à 5 cm en milieu naturel.
Eau : pH: 6 à 7 reproductions : pH 5,5–6,5. Dureté : de 2 à 15°dGH, hors reproduction.
Température : 23 à 27°C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Gasteropelecus sternicla ( poisson-hachette argenté )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poisson hachette marbré (Carnegiella strigata strigata)
» Poisson hachette ou pas?
» Petite question sur les Gasteropelecus sternicla
» Poisson hachette à ailes noires (Carnegiella marthae)
» Poisson Crayon/ poisson hachette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: characidés ( Africains, Américains ) :: characidés Américains-
Sauter vers: