Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Tropheus Polli ( Tropheus à queue fourchue )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Tropheus Polli ( Tropheus à queue fourchue )   Lun 2 Jan - 1:14




Synonyme : Inconnu. 
Historique : L'espèce souche, a été  décrite en 1977 par G. S. Axelrod La première importation en Europe en 1975, par Fainzilber.
Habitat : Occupe essentiellement la partie de la côte Est de la Tanzanie à Bulu point, dans le secteur de Kigoma. Il séjourne en principe au-dessus des fonds rocheux aux alentours des 8 mètres.
Originaire : Afrique, endémique au lac Tanganyika.
Description : Il possède un corps plus allongé avec longueur de 16 cm, légèrement comprimé latéralement. Une autre particularité est sa nageoire caudale qui est fourchue. La bouche en position  subinfère indique son mode de nourrissage en tant que brouteur d'algues (aufwusch). L'espèce possède un chromatisme moins attrayant que les autres Tropheus. D'une coloration d'un gris bleuté, seul l’œil est marqué d'un bleu intense, cette coloration varie légèrement par rapport au rang social dans le groupe. Les nageoires dorsale et anale sont parsemées de quelques points d'un orange accentué. Les juvéniles possèdent un patron, des barres verticales sombres qui disparaissent peu à peu.
Dimorphisme sexuel : Les sexes, sont très difficilement identifiables. Certains éleveurs très chevronnés réussissent à faire une différence. Le mâle dans la plus part des cas est légèrement plus grand. La femelle ne possède pas la aussi en règle générale un œil bleu, mais tout dépend aussi du rang social des animaux parmi le groupe. Par contre une étude récente signale que la cavité buccale est plus développée chez la femelle.
Comportement : Territorial, insociable entre congénères, souvent dominé après une introduction tardive. Le plus souvent paisible envers les autres espèces. Pour abaisser l'agressivité naturelle il faut qu'il soit maintenu en groupe de 10 individus minimum.
Milieu : Les Tropheus ne sont pas des poissons faciles à maintenir et plusieurs règles doivent être scrupuleusement respectées. Tout d'abord un aquarium inférieur à 500 litres est à bannir, l'espèce doit se sentir à l'aise. La qualité de l'eau doit être irréprochable sous peine de voir apparaître rapidement des maladies capables de décimer la population en quelques jours. L'eau du Tanganyika est fortement basique, un pH de 8,5 sera recherché. La Dureté prévoir une fourchette haute 12 à 16°dGH, avec une conductivité de 600µS/cm. La filtration avec rejet en surface sera très efficace pour obtenir une oxygénation maximale. Il faut que le volume du bac soit filtré au moins  trois fois  par heure. La température maintenue entre 24 et 27°C. Ici pas besoin de plantes mais des pierres disposées pour fermer des amas rocheux, avec grottes et failles, ce qui permet de délimiter plusieurs territoires. Le substrat est composé uniquement de sable grossier. L'ensemble de l'aquarium est très fortement éclairé pour aider la pousse des algues. Un changement d'eau de 25% minimum semaine, avec un nettoyage des masses filtrantes tous les mois, permet de maintenir cette espèce dans des conditions acceptables.
Reproduction : La maturité sexuelle est atteinte en moins d’une année. Les Tropheus sont des incubateurs bucco-pharyngiens maternels polygames. Il n'y a aucune formation de couple, les femelles bien disposées étant attirées vers le territoire du mâle par une nage pilote, « animation » entrecoupé d'attaques surprises vers les colocataires. Ici  les paramètres  physico-chimiques ne sont pas strict, il faut simplement que la température de l'eau ne soit pas en dessous de 26°C pour que la femelle n'incube pas trop longtemps. Au moment de l'accouplement le mâle se couche sur le flanc pour disperser au mieux ses spermatozoïdes. Il y a assez peu d’œufs, une douzaine en moyenne, en compensation, ils sont très gros 5 à 7 mm et jaune. Après la ponte la femelle se retire dans les roches où elle incube pendant assez longtemps, souvent un mois. Pendant ce temps la femelle ne se nourrit que très peu, n'absorbant que de fines particules, sans doutes destinées aux alevins dans la phase finale de l'incubation. Lors du lâcher, les alevins sont assez gros et aptes à se débrouiller tout seul, ils peuvent toutefois encore être repris en bouche par la femelle pendant une à deux semaines. La croissance est assez rapide,
Nourriture : Les Tropheus sont sensibles aux occlusions intestinales (intestin très long), il faut être très vigilant. L'alimentation de base est végétale: paillettes vertes, spiruline, salade, épinard, flocons d'avoine. Pour notre tropheus polli un apport de crevettes cuites et de moules est possible mais seulement occasionnellement et en très petite quantités.
Remarques : L'eau du Tanganyika est très oxygénée et basique. Il est vraiment important pour la maintenance des Cichlidés de respecter ces deux paramètres. Pour certaines eaux de conduite il est difficile de maintenir un Ph élevé, certains aquariophiles ajoutent alors du bicarbonate de soude pour le stabiliser.
Particularité : Très sensibles aux parasites internes provoquant dans un premier temps des selles filamenteuses puis un ballonnement abdominal et la mort. Cette maladie peut décimer un bac en quelques jours. Le  traitement tout simple doit être appliqué le plus rapidement, le médicament est dénommé « Metrodinazole », la dose 1gr pour 100 litres d'eau dans l'obscurité complète, renouvelé tous les deux ou trois jours pendant une semaine après changement de 50 % d'eau. Une augmentation de la température jusqu'à 32°C semble bienfaisant 8 fois sur 10.
Taille : Mâle, femelle 16 cm.
Eau : pH: 8 à 8,5. Dureté : de 12 à 16°dGH.
Température : 24 à 27°C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Tropheus Polli ( Tropheus à queue fourchue )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grande Queue-Fourchue (Cerura vinula)
» Queue fourchue !
» Milan à queue fourchue (série)
» Tropheus sp black "bullu point"
» Milan à queue fourchue, vu à Dover, Floride le 9 mars 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: cichlidés ( Américains, Africains, Asiatiques ) :: Africains-
Sauter vers: