Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Megalamphodus megalopterus ( Tétra-fantôme noir )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Megalamphodus megalopterus ( Tétra-fantôme noir )   Sam 21 Jan - 8:21


Photo/ Pisciculture d’Estalens

Synonymes : Inconnu.
Historique : L'espèce a été décrite, en 1915 par Eigenmann. La première importation commence en 1956.
Habitat : Comme les autres Megalamphodus, il peuple les petits cours d'eau, peu profonds, plus précisément les berges, là où le courant est  faible sous la forêt tropicale humide. Le fond de ces cours d'eau est relativement sombre couleur thé. Cette coloration est due à la décomposition des matières organiques. Le sol est composé de sable fin et grossier, la végétation au milieu du cours d'eau n'est pas abondante, elle devient envahissante sur les berges. Les paramètres physico-chimiques de l'eau sont ; pH entre 6 et 6,9, la Dureté 8 à 10°dGH et un KH faible de 3-5° KH. La  température varie de 22 à 28°C selon les saisons et les lieux (les valeurs données sont des valeurs optimales).
Originaire : Amérique du Sud. Il est présent dans les différents réseaux fluviaux du Rio Paraguay, et plus exactement dans la région du Pantanal, situé entre la Bolivie et le Brésil (Certaines revues   donne malheureusement une autre cartographie).
Description : Megalopterus à l'âge adulte, n’excède pas les 4,5 cm. Il possède un corps fortement compressé latéralement avec une zone ventrale blanche. La coloration générale atermoie entre un gris foncé et le noir. Chez les deux sexes, les flancs sont ornés d'une tache noire, située en arrière de l'opercule, dont les côtés sont bordés d'une marque bleu clair électrisante.
Dimorphisme sexuel : La femelle a  un ventre plus rebondi, des nageoires plus courtes surtout la nageoire dorsale. Mais à l'inverse de beaucoup de poissons c'est elle qui possède la robe la plus attrayante, avec les nageoires; anale, adipeuse ainsi que les pelviennes qui présentent une coloration rougeâtres. Chez le mâle, l'ensemble des nageoires reste d’un beau noir profond et elles sont relativement grandes par rapport au reste du corps.
Comportement : Calme, pacifique, il a un besoin naturel de vivre en banc d'une dizaine d'individus. Seul il se sent mal à l'aise, il peut devenir craintif. Il aime provoquer sans cesse ses congénères dans des jeux. Il prend une posture cabré, toutes nageoires déployées, mais les attaques ne sont jamais franches et sont sans danger.
Milieu : Un petit bac de 60 litres suffit pour une dizaine de sujets, mais en bac communautaire il faut atteindre les 150 litres au minimum. La présence de poissons turbulents n'est pas adaptée pour notre Megalamphodus. Un point important est le rapport mâle femelle, prévoir 1 mâle pour 2-3 femelles. L'aménagement de l'aquarium est composé d'une plantation sur le pourtour du genre ; Myriophyllum, Echinodorus parviflorus, Echinodorus horizontalis, Cabomba, Ludwigia, Vallisneria, Eichhornia diversifolia....  . La partie centrale est dépourvue de végétation, elle est laissée libre pour la nage libre, mais est  ombragé par des plantes flottantes ; Ceratopteris, Pistia. Un sol de couleur sombre garni de racines de tourbière très tourmentée, de quelques pierres non calcaires (ardoise, roche volcanique, basalte, porphyre....), sans arêtes vives. Un éclairage modéré est préférable, trop intense elle  ne fait pas ressortir les couleurs de ce tétra. Les eaux amazoniennes sont souvent très douces, donc peu minéralisées, il faudra veiller aux qualités physico-chimiques de l'eau pour que l'on ne dépasse pas les extrêmes a savoir un pH entre 6 et 6,9. La Dureté 8 à 10°dGH, un KH faible 3 à 5, et une température de 22 – 28°C. Une bonne filtration  pour éliminer les déchets organique, avec un rejet en surface pour assurer une aération correcte. Un volume de brassage d’une fois la capacité du bac par heure est suffisant. Les changements d'eau hebdomadaire sont  conseillés de l'ordre de 15 à  20%.
Reproduction : Se reproduit facilement si plusieurs paramètres sont respectés, comme se sentir à l'aise et en toute sécurité. L'aménagement d'un bac de ponte d'une trentaine de litres semble lui suffire, placé dans une pièce calme et sans éclairage artificiel. Le sol de l'aquarium est recouvert d'une couche très fine de sable de Loire et pour terminer on y place une bonne épaisseur de tourbe filamenteuse ou un " mop ". Cette méthode permet de réceptionner les œufs et ainsi de les soustraire à la voracité des parents, l'action désinfectante de la tourbe est un plus, qui prévient l'éventuel développement de moisissures qui pourraient envahir les œufs. La filtration, très douce, est assurée par une pompe à air et un filtre à exhausteur. La masse filtrante est composée de pouzzolane. Les paramètres physico-chimiques de l'eau sont ; pH entre 5,5 à 6, la Dureté 2 à 3°dGH et un KH très faible de 2-3°KH. La  température, précise à  26°C. Un point important est L'alimentation des géniteurs, uniquement des petites proies vivantes dès leur plus jeune âge est primordial. Puis dans le bac d'ensemble, on sélectionne une femelle au ventre rebondi, et qui accepte les parades du ou des mâles. Quand un couple semble être formé, ils sont placés dans leur chambre nuptiale. Le lendemain matin ou le surlendemain, normalement le mâle commence une nage nuptial. Si rient ne se passe pendant les 72 heures, il se peut que le couple se refuse il faut alors changer de mâle. Quand la parade nuptiale commence celle-ci est agitée, le mâle tourne en frétillant, autour de la femelle, toutes nageoires déployées. Il décrit une sorte de  combinaisons multiples et gracieuses, avec nage ondulante. Des poursuites s'engagent au cours desquelles le mâle frôle sa compagne avec empressement celle-ci fait mine de s'esquiver. Monsieur tamponne le ventre, elle  réplique par des ondulations, quand un couple est prêt ils se dirigent vers le lieu de ponte qu'ils ont choisis. Le mâle s'enroule autour de la femelle (U), en une fraction de seconde dans un dernier soubresaut, œufs et sperme sont expulsés, transparents et minuscules ils trouvent protection dans la tourbe. Le couple se sépare en éventail, entre chaque accouplement, les partenaires s'éloignent l'un de l'autre pour prendre un peu de repos. En moins de deux heures, la ponte est terminée, 300 à 400 œufs environ auront été expulsés. Il est prudent de retirer le couple et d'obscurcir les parois du bac  des cartons, car les œufs sont sensibles à la lumière (les œufs comme les larves sont lucifuges). À une température de 26°C, l'éclosion se produit après 18 à 24 heures. Dans un premier temps les alevins se dissimulent à proximité du fond. Puis ils montent progressivement à la surface en se tenant généralement en position oblique, tête en bas, pour résorber leur vésicule vitelline. Trois jours plus tard, ces minuscules virgules incolores entreprennent les premiers balbutiements d'une nage maladroite. Il faut à ce moment-là les nourrir. Les infusoires est la première nourriture à distribuer. 3 jours après, il est possible de donner des nauplies d'artémias (distributions en  petites quantités 3 fois par jour). La croissance des alevins est rapide 1 cm de long après 5 à 6 semaines. Pendant les 3 premières semaines la température ne doit pas descendre au-dessous de 26°C. C'est une cause importante de mortalité, avec un manque d'hygiène du bac, siphonner les déchets au sol. Prévoir tous les jours des petits renouvellements d'eaux.
Nourriture : Il accepte avec avidité tout ce que sa petite bouche peut engouffrer : artémias adultes, Grindal, vers de vase, enchytrées, ...les drosophiles sont appréciées. Il accepte aussi les flocons, contenant une portion de végétaux.
Remarques : Peu sensible aux maladies si la maintenance est correcte. Il conseillé d'utiliser un osmoseur pour obtenir des paramètres favorables au maintien de l'espèce pour la reproduction. Dans les premières semaines de leur vie, les alevins ont une coloration tirant sur le rouge, puis ensuite la coloration passe au gris-noir.
Particularité : Supporte très mal certains composés chimiques présents dans les produits de traitement aquariophiles.  
Taille : Mâle 4,5, femelle 4 cm.
Eau : pH: 6 à 6,9. Dureté : de 8 à 10°dGH.
Température : 22 à 28°C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Megalamphodus megalopterus ( Tétra-fantôme noir )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tetra fantôme noir (Hyphessobrycon megalopterus)
» Reproduction tétra fantôme noir
» tetra fantomes noir "help me "
» Hyphessobrycon anisitsi (Eigenmann, 1907)
» acheté comme femelle au final c'est un mâle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: characidés ( Africains, Américains ) :: characidés Américains-
Sauter vers: