Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Pachypanchax sakaramyi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Pachypanchax sakaramyi   Sam 24 Mar - 1:41




Synonymes : Panchax sakaramyi, Haplochilus playfairii, Pachypanchax playfairii sakaramyi.
Historique : Découvert en 1928, par Holly (Autrichien), il décrit cette espèce à partir de 20 exemplaires prélevés dans la rivière Sakaramy qui se trouve proche de Diego Suarez, à l'extrémité Nord de Madagascar.
Habitat : Seul poisson véritablement dulçaquicole. Il vit dans des habitats d'eau douce, ou ils évoluent dans des  milieux extrêmement variés : petits ruisseaux  avec des micro-cascades, mares et marécages stagnants, bords de cours d'eau de toutes proportions. Une seule caractéristique commune, les pachypanchax vivent en eau peu profonde. La température quand ta elle peut varier de 22 à plus de 30°C. Le fond peut être rocheux, sableux ou vaseux. La végétation aquatiques, flottantes,  immergées ou émergées, présentes en abondances ou absentes. Les paramètres physico-chimiques peut être ; acide douce, alcaline dure ou alcaline douce.
Originaire : Endémique à Madagascar. IL était très présent sur la rivière Sakamyi, mais aujourd'hui  avec irrigation des cultures il a presque disparu. Ils restent quelques populations dans le lac Texier et aussi dans un ancien cratère, qui sont tous deux situés à l'intérieur des limites de la Montagne d'Ambre du parc national.
Description : L'espèce  « sakaramyi », ressemble à pachypanchax omalonotus et non pas à Pachy-panchax playfairii. Le patron de coloration n'est pas extrêmement différent de celui de certains exemplaires « D'omalonotus », mais il est plus net. Les mâles adultes sont bicolores. Le haut de la tête, le dos et la partie antérieure du corps sont bleu ardoisé. La partie inférieure et postérieure du corps est d'un beau jaune orangé qui se prolonge dans la caudale. Chez les grands individus dominants, la limite entre la partie foncée du corps et la partie jaune est nette, et a tendance à suivre une diagonale qui, partant de la partie jugulaire, monte vers la dorsale. Comme chez Panchypanchax omalonotus, il y a chez le mâle une tache foncée à la base de la dorsale ainsi qu'une bande sub-marginale foncée dans l'anale. La femelle grisâtre ou brunâtre ne montre aucun dessin ou tache foncée sur le corps ou les nageoires. Autrement, le corps est fusiforme, il ne possède pas  de striation foncée sur les flancs. La tête est aplatie, avec une bouche en position dite  « supère  »  la mâchoire inférieure est plus développée (carnassier). La taille adulte est d'environ 8 cm. La femelle est moins attrayante, la coloration de sa robe est plus uniformisée.   
Dimorphisme sexuel : Les mâles adultes sont bicolores. À  âge identique le mâle est plus grand que la femelle, celle-ci est moins colorée.
Comportement : Ils aiment vivres en petits groupes, environ 5-6 individus. L'espèce est relativement agressive, mais il règne une harmonie dans le groupe. Car une  hiérarchie s'opère dans le bac, l'individu le plus grand domine presque toujours, quel que soit son sexe. Il n'hésite pas à mordre les nageoires, pour chasser tous les intrus de son territoire, qu'il a délimité. Il n'est pas conseillé d'introduire des poissons de petites tailles.
Milieu : Un bac, d'une capacité de 80 litres (minimum), pour  une hauteur d'eau de 30 cm environ,   pour maintenir 2 mâles et  4 à 5 femelles seulement. Il n'est pas très exigeant envers la qualité de l'eau, une  Dureté de 4 à 8°dGH, avec un  pH à partir de 6,9 jusqu'à 8,3. Pour la température il se plait dans une eau à 23-28°C. Le substrat est composé d'un sable d'une  granulométrie moyenne avec quelques rochers de lave. L'éclairage de moyen à fort, la plantation (pour cette espèce n'est pas obligatoire à la seule condition qu'il est énormément de petites cachettes), est présente sur les pourtours du bac, des pieds d'Aponogeton ; madagascariensis, bovinianus, ulvaceus. Un espace libre pour la nage. Des cachettes constituées de racines serviront pour assurer la protection d'un individu trop imprudent et par la même occasion à délimiter un ou plusieurs territoires. Un filtre à grand rendement assure une aération et un débit suffisant 2 fois le volume du bac en 1 heure. De fréquents changements d'eau obligatoire, sont assuré chaque semaine d'une valeur de 20 à 25 % du volume du bac de façon à maintenir très bas le taux de nitrates, ne supporte pas la présence de nitrite n'y d'ammoniac. Bon sauteur, il faut mieux recouvrir l'aquarium, un couvercle est donc indispensable.
Reproduction : Facile, il suffit d'un volume supérieur à 15 litres. Rajouter une petite pompe équipée d'une mousse éponge, cela permet une circulation de l'eau. Les paramètres de physico-chimiques seront de préférences; une  Dureté de 4 à 8°dGH, avec un  pH à partir de 7 jusqu'à 8. Pour la température 25-27°C. L'aménagement du bac devra être constitué, de Mousse de Java,  mops en laine synthétique, cela pour pouvoir emprisonner les œufs et empêcher que les parents ne les dévorent. Le déclenchement du frai est facile à réaliser il suffit de faire des changements d'eau fréquents et massifs. Le mâle devient très excité, remuant. Une bande foncée apparaît longitudinalement au milieu du corps, il ne cesse de pourchasser la femelle. Il entame une danse nuptial celle-ci consiste à tourner autour de la femelle, de la frôler puis il étale largement ses nageoires. Quand madame devant tout le charme déployer craque, celles-ci déposent ses œufs. Très adhésifs, environ 150 sur une période de 12 jours, dans la végétation ou dans les mops. Ceux-ci  sont immédiatement fécondés par le mâle. Les œufs peuvent être laissés dans l'aquarium pour éclore avec les parents, mais malheureusement des œufs et des alevins seront mangés. Il est préférable de choisir la seconde solution qui consiste à enlever la mousse ou les mops qui seront remplacés par d'autres tous les 24 à 48 heures. Pour ne pas affaiblir la femelle il ne faut pas dépasser les deux semaines de pontes. Cette solution donne de meilleurs résultats les œufs ainsi sauvés seront placés dans un autre aquarium, avec bien sur la même eau. Les œufs éclosent dans un délai de 10 à 15 jours selon la température. Les alevins sont nourrit avec des aliments vivants infusoires,  anguillules du vinaigre. 2 jours plus tard, au micro-vers, puis au bout de 2 semaines ils peuvent passer à de la nourriture congelé. Il est important de maintenir une bonne hygiène du bac. La maturité sexuelle n’intervient que vers les 6 mois.
Nourriture : Toutes les petites proies vivantes ; Artémias, drosophiles, larves de moustiques, daphnies, chironomes, vers de Grindal, petits poissons, y compris congelées et lyophilisés.
Remarques : L'espèce est plus robuste et plus facile à maintenir, que les genres Aphosemion et No-thobranchius. Un filtre à grand rendement assure une aération et un débit suffisant 2 fois le volume du bac en 1 heure. De fréquents changements d'eau obligatoire, sont assuré chaque semaine d'une valeur de 20 à 25 % du volume du bac de façon à maintenir très bas le taux de nitrates, ne supporte pas la présence de nitrite n'y d'ammoniac.
Particularité :   Depuis  2004  sur la Liste Rouge IUCN.
Taille : Mâle 8, femelle 7,5 cm.
Eau : pH: 6,9 à 8,3. Dureté : de 4 à 8°dGH. (Il est très difficile de donner une valeur optimal l'espèce est présent dans des eaux aux paramètres très différents).
Température : 23 à 28°C,  optimal 24-25°C.
*forme géographique de l'espèce -type + nom du premier collecteur ou du lieu de la collecte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Pachypanchax sakaramyi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: cyprinodontidés ovipares-
Sauter vers: