Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Dermogenys pusillus ( Demi-bec de sumatra )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Dermogenys pusillus ( Demi-bec de sumatra )   Mer 4 Avr - 2:45




Synonymes : Hemirhamphus sumatranus.
Historique : L'espèce à été décrite en 1853, par Bleeker. En 1933 la première importation commence par la firme H. Stolz, Potsdam ( Allemagne ).
Classification : Les Demi-becs n'appartiennent pas à la grande famille des Poeciliidés, qui renferme la plupart des poissons vivipares comme le Guppy,les platys ou les xiphos, pour ne citer que ceux-là, mais à celle des Hemiramphidés. Dans la classification des poissons, ces derniers sont plus proches des Exocets, ou Poissons volants, que de tous les autres vivipares. Lointains également par leur origine géographique, car la famille des Hemirhamphidés est répandue en Asie tropicale, où ses membres fréquentent les eaux dures et saumâtres.
Habitat :Les Demi-becs fréquentent les cours d'eau plus ou moins rapides, ou les mares, et aiment les eaux dures et saumâtres. Ils nagent sous la surface, en se dissimulant parmi les plantes flottantes, ou sous les feuilles des plantes immergées, surtout lorsqu'ils sont effrayés.
Originaire : Du Sud-Est de l'Asie ; Thaïlande,  Malaisie, de Singapour, des îles de la Sonde, des Philippines et d'Indonésie.
Description : Les Demi-becs, on un corps très allongé, offrant peut de résistance à l'eau, ce qui leur permet de fondre rapidement sur leurs proies. Ce ne sont pas des poissons parés de teintes vives, ils s'arrangent d'une coloration le plus souvent vert-bleu, avec des reflets métalliques ou jaunes, le ventre étant blanchâtre. À contre-jour, le corps apparaît souvent translucide, et l'on peut ainsi distinguer la colonne vertébrale. Leur principale caractéristique anatomique, à laquelle ils doivent leur surnom, c'est la longueur de leur mâchoire inférieure qui est deux fois plus longue que la supérieure. Seule cette dernière est mobile, ce qui spécialise ce poisson pour la capture de proies sous la surface de l'eau. Bien qu'ils ne possèdent pas de gonopode comme les vivipares les plus connus, les mâles de ce groupe présentent une nageoire anale en deux lobes (les scientifiques l'appellent l'andropode) ; elle est de forme normale chez la femelle, ce qui permet de distinguer les sexes. Cet andropode joue le même rôle que le gonopode, c'est-à-dire qu'il permet aux mâles de s'accoupler aux femelles, la fécondation étant interne.
Dimorphisme sexuel : A âge identique les femelles sont plus grandes que les mâles, ceux-ci possède une nageoire anale qui est modifiée en deux lobes ( andropode) et qui leur sert d'organe reproducteur.
Comportement : Calme envers les autres espèces. Il évolue en surface, farouche et timide pendant la période d'acclimatation. Ils deviendront vif,  les mâles se combattent parfois vigoureusement, en s'élançant l'un contre l'autre le « bec » grand ouvert . Certains mâles arborons des blessures qu'il faudra surveiller.
Milieu : Pour maintenir cette espèce, il est préférable d'avoir un bac possédant une grande surface pour favoriser les déplacements, mais une hauteur d'eau faible avec un maximum de 20 cm  ( l'idéal en cuve ; L 120 x l 60 x H 30 = 140 litres d'eau environ, suivant la hauteur du sol ). Se volume permet de maintenir une quinzaine de sujets dans de bonnes conditions, prévoir 1 mâle pour  2 à 3 femelles. L'aménagement de la cuve ;  le sol est constitué d'un sable fin ou à la végétation y est planté surtout sur les pourtours en bosquets, clairsemée cette végétation est constituée de plantes aux feuillage divers ( résistantes au taux de salinité comme Ceratophyllum demersun, Microsum pteropus ( Fougère de Java ), Vallisneria spp, Vesicularia dubyana ( Mousse de Java), Hygrophila polysperma. Prévoir quelques plantes flottantes ; Riccia fluitans etc.... , qui serviront de refuges et aussi pour tamiser l'éclairage. Des racines, mais pas de tourbière de préférence pour éviter une chute du pH, et quelques pierres, noix de coco. La filtration est importante, avec un débit de 2 à 3 fois par heure, pour avoir une eau  bien brassée, limpide et oxygénée. Une petite turbelle peut être rajoutée car l'espèce aime évoluer dans le courant. Il faut  une eau dont la dureté sera supérieure à 11°dGH, mais elle ne doit pas dépasser les 15°dGH, un ajout de sel est possible il faudra alors se basé sur 2 grammes de sel au litre d'eau, le pH de 7 à 7,5. La température ne doit pas descendre en dessous de 26°C; et supporte 30 °C pendant quelques temps, l'optimum pour cette espèce se situe aux alentours de 26-27 °C. Les changements d'eau sont réguliers toutes les semaines environ 20 à 25% . L'espèce n'accepte pas des taux de Nitrates trop élevés.
Reproduction : Relativement facile à la condition que la ( les ) femelle( s ) ne soit pas dans une eau inférieure à 27°C. Nettement moins prolifiques, que les vivipares les plus courants, les portées dépassent rarement les 25 alevins. Le bac d'ensemble est  nettement préférable volume d'eau oblige. des plantes de surface  très utile, comme «  Riccia fluitans » cette hépatique servira de refuge pour les alevins. La température doit atteindre 27-28 °C; en dessous, il est possible qu'une petite proportion des alevins puisse présenter des déformations de la colonne vertébrale. Avant l'accouplement, le mâle effectue une parade nuptiale, puis le mâle se place sous le ventre de la femelle, et utilise son bec pour presser le ventre de celle-ci. Quand madame est réceptive à cette appelle, Monsieur se repositionne en se collant contre son flanc, et utilise son andropode pour la féconder ( certains éleveurs, préfère enlever le mâle après l'accouplement pour éviter tout stress pour la femelle ). la gestation varie entre 6 et 8 semaines. À la naissances les alevins mesurent  environ 1 cm et doivent être nourris immédiatement avec des nauplies d'artémias, ou éventuellement avec de fines poudres du commerce. La aussi certains éleveurs  préfère  retirer la ( les ) femelle( s ), pour éviter un risque de cannibalisme.Les mâchoires des alevins sont normales à la naissance, elles commencent à s'allonger au bout de quelques semaines, pour atteindre leurs tailles définitives vers  l'âge de deux mois.
Nourriture :Dans la nature, les Demi-becs se nourrissent essentiellement à la surface de l'eau de petits animaux vivants, notamment d'insectes et de leurs larves comme les mouches, moustiques. En aquarium ; vers de vase, drosophiles, petits crustacés. Certains ne rechigne pas sur des paillettes, mais attention toutes nourritures tombées sur le sable ne sera pas consommées.
Remarques : L'aquarium doit être bien couvert, car les Demi-becs sont capables de sauter hors de l'eau. Certains éleveurs pensent que des problèmes alimentaires peuvent nuire à la reproduction, il est donc important de diversifier les repas. Lors d'un stress, ce poisson est susceptible de s'agiter et de se cogner contre les vitres du bac, ce qui peut abîmer sa mâchoire inférieure, et entraîner le développement d'une mycose à cet endroit. Le « bec » peut également se casser lors de « combats ». L'utilisation d'un pondoir est fortement déconseillée, car les femelles, stressées dans cet espace réduit, peuvent se briser la mâchoire inférieure contre les parois.
Taille : Mâle 5, femelle 6 cm.
Eau :  pH: 7 à 7,5. Dureté : de 11 à 15°dGH.
Température : 26 à 30°C,  optimal 26-27°C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Dermogenys pusillus ( Demi-bec de sumatra )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dermogenys pusillus
» Reproduction dermogenys pusillus
» fiche technique repro : Dermogenys pusillus
» Dermogenys
» Présentation d'un newbee

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: poissons osseux-
Sauter vers: