Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Fossorochromis rostratus ( le draineur de sable )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Fossorochromis rostratus ( le draineur de sable )   Sam 26 Mai - 9:37


Photo/pisciculture de Stalens

Synonymes : Tilapia rostrata, Cyrtocara rostrata, Haplochromis Rostratus, Haplochromis macrorhynchus.
Historique : L'espèce a été décrite en 1899 par Boulenger.
Habitat : Ce poisson  n'est pas territorial. Ne se rencontre que sur les fonds sablonneux et dans les zones lacustres, ou il passe une grande partie de son temps à filtrer le sable à la recherche de nourriture. Il se déplace toujours en groupes de quelques dizaines d'individus et nage ensemble, avec une hiérarchie bien définie. Se balade toute le journée, sa présence n'a jamais été observé en dessous d'une profondeur de 18 mètres.
Originaire : Afrique. Fossorochromis rostratus est l'une des 200 espèces du lac Malawi. Il est présent aussi dans le lac Malombé d’une longueur de 25 km (déversoir du Malawi).  Jusque dans la région du village de Liwonde, situé à près de 30 km au sud de ce lac, dans des eaux boueuses,  qui forme la Shiré River, sur 300 km environ, avant d'arriver dans le fleuve Zambèze.
Description : L'espèce a le corps passablement allongé et assez comprimé latéralement. Sa morphologie buccale est particulièrement adaptée pour creuser le sable. Le mâle se pare d'une livrée spectaculaire quand il est  le dominant, avec des éclats métalliques blanc brillant sur la partie supérieure de la tête et du dos, sur un fond bleu foncé. De plus, chaque écaille est bordée d'un liseré orange et ce, sur toute la surface du corps. Sans oublier des nageoires d'un bleu clair. La femelle possède une robe plus terne la coloration est grise avec 5 barres verticales espacées régulièrement sur les flancs. Mais ces barres n'ont pas une forme conventionnelle comme chez beaucoup de poissons. Elles ne couvrent que la partie dorsale et sur le ventre, il n'y en a pas. Elles se terminent donc dans la partie médiane par 5 taches noires, bien marquées et bien alignées. Cette coloration est aussi portée par les jeunes et les mâles dominés
Dimorphisme sexuel : Les mâles adultes en aquarium atteignent les 28 cm. Les femelles, atteignent 20 à 22 cm.
Comportement : Étonnamment calme. Il ne cherchera pas la bagarre avec les poissons d'espèce différentes. Comportement interspécifique très bon et comportement intraspécifique acceptable. Dans un petit groupe de jeunes rostratus, très rapidement une hiérarchie va s'établir. Un mâle va prendre le pouvoir, il va revêtir les belles couleurs. Si un autre jeune mâle essaie de se colorer un peu, il va être remis à sa place. Dans la nature il creuse des nids de plus d'un mètre de diamètre dans un milieu fermé comme l'aquarium il ne reproduit pas cette activité.
Milieu : Pour 2 mâles et 3 à 4 femelles. Il est certain qu'il n'est pas question de les  maintenir dans un petit bac. Un aquarium de 800 à 1000 litres est un minimum. Il faudra laisser une grande partie du sol bien dégagée, afin de lui rappeler sont biotope c'est à dire les zones sableuses, sur une épaisseur de 10 cm de sable fin pour qu'il ne se blesse pas les lèvres quand il ira fouiller le sol, et engloutir ce sable pour le filtrer. Comme il ne touche pas aux plantations on peut planter des Vallisneria spiralis, pensez à disposer de gros galets au pied des plantes, afin de protéger leurs racines. Quelques racines tourmentées, un fond recréant une paroi rocheuse (facultatif). Des pierres plates éparpillées servent de substrat de ponte. Comme il laboure beaucoup, la filtration ainsi que le brassage doivent être efficaces pour assurer une bonne oxygénation et une eau débarrassé des particules en suspension. Trois à quatre fois le volume du bac par heure est fortement conseillé, avec un nettoyage régulier des masses filtrantes pour éviter tout colmatage. Les paramètres physico-chimiques Un pH supérieur à 7,5 et une eau dure sont éventuellement appropriés, bien que le pH du lac soit à 8,3 et la conductivité à  200 micros S/cm. La température, aux environs de 26°C, permet de bien restituer les caractéristiques du Malawi. De fréquents changements d'eaux  sont assurés chaque semaine, d'une valeur de 30 à 35% du volume du bac. L'intensité lumineuse  moyenne est préférable.
Reproduction : Possible, la maturité sexuelle est atteinte à partir d'une longueur de 20 cm. Le mâle  va donc se parer de ses couleurs les plus vives et essaie d'attirer une femelle dans la partie du bac qu'il s'est appropriée. Quand celle-ci fait mine de le suivre, il va nager de concert avec elle et donne des coups de queue très violents, déplaçant beaucoup d'eau. Ces préparatifs peuvent durer plusieurs jours. En fait, comme toujours, c'est la femelle qui décide du moment de la ponte; il faut que ses ovules soient arrivés à maturité pour qu'elle puisse les expulser. Comme beaucoup de poissons du Malawi, la ponte se déroulera dans un endroit relativement restreint, sur un rocher ou sur le sable, sans qu'il y ait eu élaboration d'un nid par le mâle. La femelle émet quelques ovules, se retourne, les prend rapidement en bouche. Le mâle, à ce moment-là, émet sa semence. La femelle se place dans une position perpendiculaire au mâle, la tête très proche de son orifice génital et absorbe son sperme. La fécondation des ovules se fera donc dans sa bouche, l'accouplement dure environ 1 heure. Ce mode de reproduction qui est quasiment semblable à toutes les  espèces du lac Malawi. La femelle va donc garder en bouche ses 100 œufs  environ pendant 3 semaines environ. Pour se soustraire aux ardeurs du mâle, elle va rechercher le coin le plus tranquille de l'aquarium, souvent entre deux pierres, près de la surface. Il sera alors nécessaire de la capturer pour la transférer dans un bac plus petit (400 litres), où elle sera seule. Les œufs se transformeront peu à peu en larves. Vont se détacher de l’œuf, une tête et une queue. Et peu à peu, cette larve résorbera son gros ventre pour devenir un alevin, prêt à sortir de la bouche maternelle et aller chercher sa nourriture. Comme beaucoup de Cichlidés ne vivant pas sur les rochers offrant quantité d'abris, les bébés rostratus passeront les premiers jours de leur vie sous la protection de leur mère. Au moindre danger, celle-ci les rappellera et ils rentreront tous se cacher en quelques instants dans sa bouche. Les alevins grossissant rapidement, il arrivera vite un jour où ils n'y aura plus assez de place dans la cavité buccale de la femelle, pour qu'ils puissent rentrer tous et il y en aura quelques-uns qui resteront dehors. Dans le bac d'élevage, il faudra bien sûr nourrir les alevins avec des artémias nouveau-nés, 2 ou 3 fois par jour et donner de la nourriture plus consistante à la mère qui vient de jeûner pendant 3 semaines.
Nourriture : Une distribution de la nourriture 2 à 3 fois par jour est le plus adapté. L'aliment préféré est l'artémia, puis les tubifex, cyclops mais il s’habitue bien à toutes les autres nourritures à la condition qu'elles ne soient pas trop grosses.
Remarques : Les alevins aiment bien se nourrir du mucus de la mère et ainsi picorer ses flancs.
Particularité : Ce poisson dans la nature, quand il est effrayé, plonge littéralement dans le substrat. Pour se nourrir sur les fonds de sable, Rostratus a une tête nettement allongé et rectiligne, ce qui lui permet d'aller fouiller assez profondément dans le substrat. En écartant brutalement ses ouïes, il créer un mouvement d'aspiration et rejette  par les fentes operculaires tout le sable inutile. La microfaune qui lui convient est soigneusement triée et avalées.
Taille : Mâle 28 cm en aquarium, dans son milieu naturel 35 cm, femelle 20-22 cm.
Eau : pH: 7,5 à 8,5.Dureté : de 10 à 18°dGH.
Température : 22 à 28°C,  optimal 26°C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Fossorochromis rostratus ( le draineur de sable )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fossorochromis Rostratus
» Fossorochromis rostratus
» fossochromis rostratus photo
» projet: bac 200 l, sable, pierre et souches / crev+ poiss
» faut il préférer du sable ou du quartz?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: cichlidés ( Américains, Africains, Asiatiques ) :: Africains-
Sauter vers: