Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Notoperus notoperus ( Poisson couteau à fanion )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Notoperus notoperus ( Poisson couteau à fanion )   Mer 25 Juil - 10:01



Synonymes : Gymnotus notopterus, Notopterus kapirat.
Historique : Le descripteur de l'espèce est Pallas, en 1769. La première exportation ne commence quand 1933.
Habitat : Ils affectionnent les eaux calmes, en partie à végétation dense dans laquelle ils aiment nager, mais on les trouve également à des endroits encombrés de nombreux déchets de la jungle ( racines, branches ). C'est à ces endroits qu'ils passent la journée, dormant la plupart du temps, pour partir à la tombée de la nuit en quête de nourriture. Présent dans les rivières, canaux,  étangs, marais, marigaux, etc, et également quelquefois dans les eaux saumâtres.
Originaire : Du Bangladesh, du Pakistan, de l'Inde, du  Népal, de la Birmanie, de la Thaïlande, la Malaisie, l'ile de Sumatra et Java.
Description : Le corps est fortement comprimé tandis que le profil dorsal et ventral est d'une forme presque convexe. La  nageoire dorsale est toute petite, en ondulent, elle lui permet de se déplacer vers l'avant, en arrière ou sur les côtés. La nageoire anale est longue et confluente  avec la nageoire caudale, qui est de petite taille. La Couleur d'un juvénile est blanc-argenté avec de nombreuses petites taches grises sur le corps et la tête. La couleur adulte est moins attrayante elle est d'un brun sombre-argenté. Aujourd'hui il existe une forme albinos ( mature ), qui est vendu dans le commerce.
Dimorphisme sexuel : Aucun dimorphisme sexuel externe n'est connu.
Comportement : Territorial, individualiste, très agressif.  Il est recommandé de le maintenir en solitaire, dans un aquarium de petite taille 300 litres, ou en couple, mais avec un volume de 700 litres minimum. L'espèce a surtout une activité crépusculaire et diurne.
Milieu : La maintenance pour cette espèce n'est pas compliquée. Une surface au sol libre importante, permet  d'éviter les incartades territoriaux. L'agencement du volume restituera si possible le biotope naturel. Constituée de nombreuses racines de tourbière entremêlées, laissant une zone dégagée au centre du bac. Des noix de coco, galets plats et lisses. Des pierres judicieusement posées forment des cachettes ( pour une ponte éventuelle ). Une végétation luxuriante est plantée sur les bords et en arrière-plan ( Neutraliste stellage, Limnologie indiqua, Crassulacée helminthe, Sagittaire gaminera, Sagittaire subulée, riccia fluitans, Aponogeton loriae, Anubias barteri, etc...). prévoir une surface dégagée de toutes plantes flottantes de 50 %, l'autre moitié est réservé en zone( s )d'ombre( s ). Les paramètres de l'eau ; Le pH doit être acide de 6 à 6,5  et la dureté dans une fourchette de 4 à 7°dGH, idéal 5-6°dGH. La température idéale est de 25°C, mais peut être comprise entre 22 et 27 °C, à condition qu'elle soit constante. Le sol est composé d'un substrat sablonneux de couleur sombre et de moyenne granulométrie. Une filtration avec charbon actif en complément sans oublier un débit de 1½ à 2 fois maximum en une heure suffit, pour avoir une eau suffisamment brassée et limpide. Le renouvellement d'une partie de l'eau une fois par semaine d'une valeur de 15 à 20 % est suffisant. Un éclairage modéré à fort, à condition par des plantes flottantes.
Reproduction : Ici tout se complique. Déjà il faut un couple pas évident puisqu'il n'y a pas de dimorphisme sexuel externe. Certains éleveurs ont peut être trouvez une solution, mais elle n'est vraiment pas certaine. Ils achètent deux sujets qui sont arrivés au magasin ensemble et ils prennent deux poissons de tailles différentes. Le mâle semble tilt se développe plus vite que la femelle. La maturité sexuelle est atteint vers les 16 mois. Mais une eau irréprochable est nécessaire ; Dureté 4°dGH, pH 6-6,5, nitrates 10mg/l maximum, nitrites 0 m/gl, phosphates 0 m/gl, sulfates 0 m/gl, ammoniaque à peine mesurable, chlorures 10 mg/I, permanganate de potassium 9 mg/I, bicarbonate 27 mg/l  fer 196 mg/I, sans oublier la température pas en dessous de 25°C. Les valeurs qui sont donnés ont permis d'avoir des reproductions en aquarium. La parade nuptial passe quasiment inaperçue, les seuls prémices qui peuvent intriguer est le déplacement d'un petit monticule de sable devant une grotte préalablement nettoyé, puis des tournoiements, le mâle cherchant  à tamponner les flancs de la femelle. Tout commence alors quand le soleil disparaît derrière l'horizon, madame et monsieur prennent  alors place dans le nid celle-ci pond une partie de la nuit, tandis que monsieur les fécondes. Les œufs sont d'un diamètre de 3 mm  translucides et collant, ils  ne sont pas réellement regroupés, mais plutôt disposé par petites grappes de 10 à 20 œufs. Aussitôt la ponte terminée la femelle est chassé du nid. Monsieur, prend en charge la surveillance et la ventilation du frai à l'aide de ses nageoires pectorales. Prêt a chasser tous poissons qui oseraient se rapprocher, même la femelle qui reste à bonne distance. Les éclosions commencent vers le cinquième jours. Les alevins ont déjà une  longueur de 10 mm, une teinte claire et transparente et ressemblent déjà à leurs parents lieu. Les alevins disparaissent et se cachent dans les moindres anfractuosités où ils vivent sur leur grande vésicule vitelline. Lorsque cette dernière est résorbée, les alevins se jettent sur les artémias. Au bout de 15 jours ils peuvent avaler des petites Daphnies et bientôt également des tubifex. A l'âge de 3 mois les plus grands ont atteint une longueur de 5 cm.  Dès l'éclosion les alevins recherchent des zones sombres et ne s'aventurent pas en dehors de ces dernières. Bien qu'ils prennent aussi de la nourriture durant la journée, il est préférable de leurs distribuer la nourriture le soir.
Nourriture : Larves de moustiques, enchytrées, tubifex, vers de terre, moules, poissons.
Remarques : Selon « Rahman », ils se reproduisent en saison des pluies au mois de mai et Juin, aussi-bien, dans une eau stagnante, ou avec un courant. Ici un osmoseur est souhaitable.
Particularités : Il ne se déplace pas grâce aux mouvements de la nageoire caudale mais grâce à l'ondulation de la nageoire anale tandis que le corps reste droit. Notopterus est capable de survivre pendant de longues périodes dans une eau pauvre en oxygène, à condition qu'on les laisse atteindre la surface et prendre l'air. Les notopterus possèdent une grande vessie natatoire qui fonctionne comme un organe respiratoire et cela pour une respiration aérienne. La circulation du sang est modifiée pour s'acquitter de cette fonction. Le réseau de capillaires sanguins est couverte par une couche unique de l'épithélium ce qui facilite la diffusion des gaz entre le sang et la vessie natatoire. Il y a un échange régulier de gaz entre la cavité de la vessie natatoire et l'extérieur. La fréquence et l'ampleur de la respiration aquatique et aérienne des Notopterus dans des conditions contraires ont été déterminées. Elles nous éclairent sur le mécanisme de la double  respiration du poisson. En condition normale, la valeur moyenne de l'oxygène est de 11% et celle de dioxyde de carbone de 3% dans " l'air des alvéoles '' de la vessie natatoire. Alors qu'une  présence  élevé de dioxyde de carbone d'une valeur de 6,5% était au départ présent dans celle-ci. Cela montre efficacement la capacité de cette organe à filtrer le dioxyde de carbone.
Taille : Mâle, femelle 35 cm.
Eau :  pH: 6 à 6,5. Dureté : de 4 à 7°dGH.
Température : 22 à 27°C, optimal 25°C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Notoperus notoperus ( Poisson couteau à fanion )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» renseignement poisson couteau
» Le poisson couteau
» Apteronotus albifrons (poisson couteau americain)
» Quelle maladie a mon poisson couteau ?
» poisson couteaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: poissons osseux-
Sauter vers: