Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Pimelodus pictus (Pimelodus ange)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Pimelodus pictus (Pimelodus ange)   Sam 24 Aoû - 3:47

Photo /http://estalens.fr
 
Synonyme : Inconnu.
Historique : Le descripteur est Franz Steindachner  en 1876. L’exportation ne commence que bien plus tard en 1986, soit 110 ans après.
Habitat : Le premier exemplaire  a été trouvé sur le Rio Javary (en Portugais). Il séjourne dans  les rivières et aux abords des fleuves. Dans des eaux à partir d’une profondeur de 30 cm à 90 cm dans  des zones ou l’eau peut être trouble ou claire. Le sol, sableux ou vaseux contient des pierres, des résidus de bois (racines), des végétaux en décompositions, le lieu idéal pour fuir et se camoufler.  Il aime évoluer dans le courant, sans trop s’éloigner du  bord des berges.  Là, il farfouille à la recherche de sa nourriture. Dans le sable mou il peut facilement creuser pour dénicher sa pitance composée de vers, de crustacés et de larves d'insectes, sans pour autant  se blesser avec  les délicats barbillons. En même temps dans son milieu naturel il joue un peu le rôle d’épurateur.
Originaire : Amérique du Sud ; Rio javary (localité type), entre la frontière du Pérou et le Brésil. Bassin du fleuve Amazone et de l’Orénoque.
Description : Il possède un corps long, remarquablement argenté avec  des taches noires imposantes (variété capturée au Pérou), sur une grande partie du corps y compris les nageoires, qui sont transparentes. Sa tête massive, est légèrement grisonnante avec des taches plus petites, le museau est aplati, la  bouche est  large. On remarque six  barbillons considérablement développés servant d'organes  tactiles, très utiles dans l'obscurité.  Les nageoires pectorales sont très tranchantes et dentelées, tandis que sa nageoire dorsale possède une épine en guise de premier rayon. Dans la nature il atteint une taille de 20 cm, il ne dépasse pas les 12 cm en captivité. Pour la variété capturée en Colombie, les taches sur le corps sont nettement plus petites et plus nombreuses.
Dimorphisme sexuel : Aucun dimorphisme sexuel externe n'est connu.
Comportement : Robuste, dans une eau ou le nitrate n’est pas excessive. Relativement calme en journée, il est beaucoup plus actif quand le bac est dans la pénombre. Il est souvent d’écrit comme un prédateur, la vérité est un peu plus compliqué le terme le plus réaliste serait « épurateur », de plus il ne sans prend qu’aux petits poissons (maximum 3cm), qu’il détecte comme des poissons  (âgés, affaiblis, malades, stressés, etc.).  Autres points qui sont à prendre en considération pour éviter les problèmes, c’est le volume du bac, des cachettes et un apport suffisant de nourriture.
Milieu : Il est fortement souhaitable, de  placer cette espèce dans un  aquarium à partir de 280 litres, pour 3 individus, puis 70 litres supplémentaires par individus. Il n’est pas désirable que « Pimelodus pictus »  vive seul, son comportement  en groupe est plus intéressant et il est moins sujet au stress. Pour une bonne maintenance, le bac ne doit pas être placé dans une pièce trop claire et ne doit surtout pas recevoir la lumière directe. Opter sur une filtration (tourbe) puissante et ainsi obtenir  une eau claire, très oxygénée et propre, débarrassé de toutes particules en suspensions. Comme il aime le courant prévoir le rejet du filtre sous la surface de l’eau, dans certains cas les aquariophiles rajoute une petite turbelle pour accentuer le courant. L’aménagement du bac est simple, un sable de granulométrie moyen sur une épaisseur de 6 cm. Pas de quartz, il blesse les barbillons, et des infections par les bactéries accumulées dans le substrat est toujours à craindre. Beaucoup de racines et de pierres, qui serviront aussi-bien de reposoirs comme de cachettes. La végétation au sol n’est pas une priorité certes l’espèce ne dévore pas les plantes, mais comme il fouine beaucoup il a tendance à déraciner les jeunes plants. Par contre les plantes de surfaces sont ici une nécessitées elles assurent une lumière diffuse et une sécurité.  Pimelodus pictus devient plus fragile dans une eau de mauvaise qualité, le nitrate dans la mesure du possible doit être maintenu dans des normes acceptables  et ne pas dépasser les 40 mg/l. Les autres valeurs seront, une Dureté de 3 à 8°dGH maximum, pH de 5,5 à 6,8 ; une température de 22 à 24°C. Les changements d'eau se feront régulièrement une fois par semaine d'une valeur de 25 à 30 %. Nettoyage partiels des masses filtrantes toutes les 4 semaines.
Reproduction : Le frai aujourd’hui n’est pas encore possible en milieu fermé, la cause en n’est multiples ; bac restreint, la taille pour la maturité sexuelle n’est pas atteinte, manque de saisons, fluctuations des paramètres physico-chimiques inadaptés.
Nourriture : Crevettes, petits morceaux de cœur de bœuf de poissons, vers de terre (petits lombrics), gammare, loche, limace, tubifex, larves d'insectes, en compléments divers légumes verts au préalablement blanchies.
Remarque : La température de l’eau est importante pour la simple raison que cette espèce perçoit les sons différemment. Il a été démontré qu’il y a bien une dépendance à la température fonctionnelle des systèmes  sensoriels. Un autre phénomène se produit aussi quand le nitrate est trop élevé, qui est la destruction des cellules nerveuses au niveau des barbillons. L’espèce ne doit pas être capturée avec une épuisette mais de préférence avec un récipient transparent.  Les nageoires pectorales sont très tranchantes et dentelées, tandis que sa nageoire dorsale possède une épine en guise de premier rayon, la piqure peut dans certains cas être très douloureuse.
Particularité : Comme il est un gros mangeur, il faut mieux faire deux distributions par jour une le matin avant l’allumage et une autre juste après l’extinction. Dans tous les cas lorsqu’il détecte de la nourriture il devient frénétique.
Taille : Mâle, femelle 12 cm. En milieu naturel 20 cm.
Eau : pH: 5,5 à 6,8. Dureté : de 10 à 18°dGH.
Température : 22 à 24°C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Pimelodus pictus (Pimelodus ange)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pimelodus pictus
» Pimelodus pictus mort subite empoisonnement ??????
» Identification poisson.
» mon 400l malawi
» cichlidé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: silures-
Sauter vers: