Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Pantodon buchholzi (Poisson papillon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Pantodon buchholzi (Poisson papillon)   Lun 17 Fév - 4:34


Photo /http://estalens.fr

Synonyme : Inconnu.
Historique : L’espèce a été découverte, en 1875 par Mr. Bouchholz  par le plus grand dès hasard celui-ci était à la recherche d’Iépidoptères et il fut intrigué par ce poisson qu’il captura avec un filet  à papillons, doù  le nom. Décrit en 1876 par Peters, sa première importation en Europe date que de 1905. Il fait partie  de la famille des pantodontidés, dont  il est l’unique représentant.
Habitat : Il vit dans les eaux stagnantes des étangs, des marais, des bras morts de rivières est des zones inondées. Il fréquente aussi  les cours d’eaux à courant lent, qui sont envahi de plantes flottantes constitués en massifs.
Originaire : L’Ouest de l’Afrique tropicale : Cameroun, Nigeria, République démocratique du Congo, plaine inondable de Barotse dans les méandres du Haut-Zambèze.
Description : Sa morphologie est insolite. Il possède une vessie natatoire volumineuse et très vascularisée. Ses yeux sont placés sur le dessus de la tête. Il possède un corps trapu, d’une longueur de 10-13 cm,  avec un dos plat et un ventre  en un  « v » arrondi. La bouche est énorme, munie d’une multitude de petites dents acérées et béante ce qui lui permet de gober les proies en surface. Sa robe brun clair s'agrémente de marbrures noires et argent avec des irisations nacrées. Elle s'assombrit en brun-verdâtre dans la région dorsale et prend une coloration rosâtre dans la partie ventrale. L'opercule argenté émet  des reflets nacrés bleu-vert. Les grandes écailles sont bordées de noir. Une petite bande sombre qui court du front a la mâchoire inférieure, en traversant l'œil. Elle est marginée de part et d’autre d'une zone argentée. Les nageoires impaires sont jaunâtres; Seuls les rayons comportent des taches alternativement jaunes et brun-violacé. Les autres nageoires se colorent en rouge-violacé ou rose, fortement obscurci à la base. Aucunes nageoires n’est identique. Les ventrales réduites se prolongent par quatre grands rayons démesurés. Totalement indépendants et presque toujours déployés en éventail, ils servent d'organes tactiles mobiles. La  nageoire dorsale est relativement petite et arrondie, elle se situe très en arrière. Les rayons de l’anale est courte et de la caudale ample sont également allongés. Les pectorales, sont démesurées et s'écartent bien du corps ce qui lui permet de bondir et de planer.
Dimorphisme sexuel : La robe du mâle est plus contrastée. Les premiers rayons de ses nageoires pectorales et ventrales sont teintés de noir. Le bord extérieur de la nageoire anale, qui ne comporte que neuf rayons, est nettement arqué, les rayons centraux formant une canalisation. La femelle présente une nageoire anale plus développée de 12 à 14 rayons, en éventail et dont le bord est droit.
Comportement : Robuste. Actif qu’à la tombée de la nuit. Le maintenir avec  un genre qui évolue dans la couche supérieure comme lui, vat provoqué des rivalités qu’il faut mieux éviter. Sa maintenance avec d’autres espèces  paisibles est possible. Aucun problème avec  des poissons  qui évoluent dans la couche du milieu et inférieure. Attention quand même à ne pas introduire des espèces trop petites qu’il pourrait prendre pour de la nourriture.
Milieu : Pour une bonne maintenance notre « Poisson papillon », doit avoir un aquarium sur mesure. Un volume  proche de 500 litres d’eau,  est un bon départ : 250 cm de façade, 60 cm de profondeur, 80 cm de hauteur,  25 à 30 cm d’eau,  et au final  un espace de 40 à 50 cm de libre entre l’eau et un couvercle pour qu’il puisse planer.  Un riparium semble le plus adapté. Le substrat est recouvert de lave concassée ou d’un sable de couleur sombre. Des racines de tourbière et la  création d’un éboulis rocheux permet de concevoir des refuges. Comme il n’apprécie pas une lumière forte, il faut lui procurer, une végétation aquatique abondante. Surtout constitué de plantes flottantes, et qui  ne couvrent qu'une partie de la surface.  D’autres végétaux, sont disposées en bosquets, et peuvent sortir ou se maintenir hors de l’eau et développer des feuilles aériennes comme par exemple ; Cyrtosperma, Cyperus, Bacopa, Limnophila, Spathiphyllum floribundum, Dieffenbachia maculata, Pilea cardierei et Cyrtosperma johnstonii . Dans un monde ou le végétal est roi, le poisson papillon peut sans aucun problème vivre en cohabitation avec des poissons calmes et suffisamment grands. Sur les paramètres physico-chimiques de l’eau, elles devront être le plus proche possible de son biotope: pH de 6,5 à 6,8 ; une Dureté de 3 à 6°Dgh, avec un KH de 1° à 2½°. Pour maintenir ces valeurs, une filtration sur tourbe est un excellent moyen, celle-ci  doit pouvoir filtrer deux fois le volume d’eau en 1 heure. Pour ne pas provoquer des bouleversements comme des chutes brutales de Ph, il est important de faire des changements d’eaux partiels, régulièrement et en petites quantités et qui doit correspondre à 20-25% semaine, sans oublier un nettoyage des masses filtrantes 1 fois par mois. La température est maintenue entre 24 et 27°C.
 Reproduction : Elle est assez délicate. Pour inciter un futur couple à frayer une nourriture riche en protéine est préconisée (principalement insectes vivants et leurs larves). Mais avant cela, une solution consiste à maintenir un groupe, dans les meilleures conditions possibles. Lorsqu`une femelle montre une certaine rondeur, et  qu’un mâle commence à tourner au d’elle, il y a alors un grand espoir d’observer les prémices d’une parade nuptial. Il est urgent alors de placer le couple dans un autre bac préalablement préparé, d’un volume d’une centaine de litres au ¾ remplis, 1/3 d’eau du bac d’ensemble et 2/3 d’eau neuve, le tout ayant les mêmes caractéristiques que le bac d’ensemble. La température de l’eau  26-27°C,  des plantes de surfaces à longues racines auront été introduites. Une petite filtration sur tourbe assure la propreté, maintient  les paramètres. Le tout est recouvert d’une glace pour éviter tous sauts à l’extérieur du bac. Pensez à faire un changement d’eau régulier plusieurs fois dans la semaine mais en petites quantités, comme pour le bac d’ensemble. Pendant toute cette période l’alimentation est primordiale elle conditionne les reproducteurs. C’est en règle général, monsieur qui même la dance. La parade nuptiale est longue et très-très agitée, les partenaires se cherchent, se poursuivent, une véritable chorégraphie anarchique, puis enfin ils se rapprochent et s’enlacent à l’aide de leurs nageoires pectorales. La femelle alors libère de 3 à 7 œufs, la durée de la ponte peut s’étaler sur 3 semaines, la femelle produit pendant cette période plus de 200 œufs. A chaque expulsion ils sont immédiatement fécondés par le mâle, ceux-ci font un diamètre de 1,5 mm d’une coloration saumoné. Les œufs sont très léger ils remontent à la surface de l’eau, au bout d’une petite dizaine d’heures une mutation colorimétrique s’opère, ils prennent alors une coloration d’un brun foncé voir noire.  A une température de 26°C les éclosions commencent au bout de 36 heures et s’échelonnent jusqu’à 48 heures, ils mesurent alors 8 mm. Devenus trop lourds ils tombent sur le fond et ne bougent plus le temps de résorber leurs sacs vitellins. A ce stade, Il est préférable de les siphonner et de les transférer dans un aquarium beaucoup plus petit, de 5 litres environ.  Une hauteur d’eau  faible  6 cm,  avec des plantes  flottantes comme des lentilles d’eaux, de la riccia, ….etc. La température est maintenue  avec une petite résistance. Dès la nage libre ils iront rejoindre la surface pour se réfugier parmi la végétation. La raison du transfert dans un bac plus petit prend maintenant tout son sens, car à l’inverse de biens d’autres alevins nos jeunes « Pantodon », ne recherchent pas leurs nourritures, ils attendent passivement que celle-ci passe à la portée de leur bouche. La nourriture est distribuée en permanence, le plancton de mare contenant des nauplies de cyclops donne de bons résultats, mais aussi des moucherons (ici pas de drosophiles trop gros et les nauplies d’artémias coulent). Les alevins sont intolérants et si la nourriture viens à manquer les plus faibles ne survivront pas. Les alevins ont une croissance lente, et demande beaucoup d’attention avec une nourriture adaptée. C’est seulement  au bout de 8 semaines qu’ils sont considérés comme sauvés.
Nourriture : Principalement des insectes vivants et leurs larves : Mouches, larves de moustiques, vers de farine, des petits poissons, crustacés, des petits grillons. Acceptent aussi des flocons de grande taille.
Particularités : Il est en permanence sous la surface de l'eau.  À l'affût  parmi les plantes, il guette ses proies, prêt à déployer ses nageoires pour s'extraire de son milieu et aller cueillir sa victime en planent hors de l’eau, il peut bondir hors de l’eau et parcourir une distance proche des 15 mètres. Mais aussi pour fuir un éventuel danger. Contrairement aux poissons-hachettes, ces nageoires pectorales n’effectuent  pas de battements, elles sont simplement déployées. Le son qu’il émet ressemble à un bourdonnement d’un gros insecte.
Remarques : En règle générale, il ignore tout ce qui tombe en dessous de son horizon visuel. C'est-à-dire au-delà de quelques centimètres. Des pontes ont été réalisées avec des ph plus élevés jusqu’à 7,3 ; une Dureté maximal de 9°Dgh. Une température plus basse de l’ordre de 24,5°C.
Taille : Mâle, femelle : 10-13 cm. Certains sujets, peuvent atteindre une longueur de 15 cm.
Eau : pH: 6,5 à 6,8. Dureté : de 3 à 9°dGH, idéal 3-6 °dGH.
Température : 24 à 27°C, supporte 30°C pendant une période courte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Pantodon buchholzi (Poisson papillon)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pantodon buchholzi ou Poisson papillon
» Pantodon buchholzi
» Pantodon buchholzi; quelques questions
» La boutique Oscar-le-poisson.com
» Pantodon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: poissons osseux-
Sauter vers: