Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Betta channoides (tête de bouledogue)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Betta channoides (tête de bouledogue)   Mer 9 Juil - 3:11


Photo /http://estalens.fr

Originaire : Continent Asiatique ;  Bornéo, Indonésie .Bassin de la rivière Sebuku, Kalimantan Timur (Kalimantan oriental partie indonésienne de Bornéo, couvrant les 4/5e de l’île).
Habitat naturel : Ils séjournent dans la forêt, dans les petits cours d'eau, d’une largueur de 2 à 3 mètres et peut profond entre 5 et 10 cm, au courant modéré. L’espèce vit parmi les  plantes aquatiques, les litières de feuilles mortes et les racines des plantes des berges.
Description : Betta channoides et Betta albimarginata, se ressemblent beaucoup, ce sont pourtant bien  des espèces distinctes, car elles sont séparées par des chaînes de montagnes. Betta channoides  est beaucoup plus trapu, sa tête est rouge, les opercules noire et la dorsale est bordée de blanc. C’est une petite espèce, sa longueur totale est de 5 cm, la femelle est  un peu plus petite  4 cm. La robe du mâle hors période de frai, est  d’une couleur de gris clair avec des nageoires légèrement un peu plus sombre. Les bords des nageoires apparaissent légèrement irisés. En période de frai il devient, rouge orangé au rouge vif. Les nageoires ; anale, dorsale, caudale ainsi que les extrémités des nageoires pelviennes sont d’un blanc pur. La différence entre les deux espèces sont pourtant bien visibles  le motif de la queue de notre Betta est légèrement différent, les deux premiers rayons sont dépourvues de la couleur noir. Un autre aspect qui fait la différence c’est la netteté de la coloration, avec les parties colorées et les parties sombres franches. Les parties noires sont plus petites chez Betta chanoides que chez Betta albimarginata. Hors période de reproduction, la femelle présente  une robe gris clair et quelques taches foncées pouvant ressemblé des bandes à peine visible.
Dimorphisme sexuel : Le mâle arbore en période de frai une coloration intense. La femelle reste nettement moins colorée. Celle-ci,  montre quelques barres verticales sombres irrégulières sur un corps gris clair. Les nageoires ont une teinte rougeoyante.
Comportement : Très timide, vit dans la végétation ne sort que pour manger, ou lorsqu’il recherche un condisciple. Les mâles ne sont pas agressifs et peuvent être tenus dans le même bac, ils courent les uns après les autres de temps en temps mais n'endommages pas  les nageoires (prévoir 50 litres pour 1 mâle et 4 femelles), chaque mâle a son territoire qu’il défend.
Milieu : L'espèce est plus exigeante que Betta splendens, et sollicite donc une plus grande'attention. Une surveillance au moins deux fois par semaine sur les différents paramètres de l'eau qui doit être maintenu; pH compris entre 5,5 et 6,0. Une Dureté entre 2 et 3 et un Kh de 1 à 2 pour une température de 24 à 26°C. Ne demande pas nécessairement un grand bac et une hauteur d'eau d'environ  de 20 à 30 cm  grand maximum (très important parce que, il va venir à la surface pour respirer et il est préférable que la distance soit courte). Y ajouter une filtration modérée sur tourbe, une couche de perlon ou une mousse synthétique pour capturer les déjections et autres salissures. Il faut que le bac ressemble le plus possible à l'habitat naturel, avec une bonne de plantation; Cryptocoryne, Pteropus Microsorium, espèces Anubias, Ceratopteris pteridioides, Ceratopteris thalictroides, Vesicularia dubyana, Salvinia auriculata, et Riccia fluitans et quelques feuilles de chêne séchées. Des racines, noix de coco. Une lumière non agressive, pour créer une obscurité  un sable de couleur noir et un décor de fond noir. Sans oublier d’effectuer des changements d’eau partiels hebdomadaires de 20 à 30 %,  avec une eau propre et vieillie. Betta channoides  se trouve en sécurité sous une couverture végétale, il faut donc  éviter de créer trop de zone d'eaux libres. Il faut tout faire pour qu’il se sente à l’aise bien. Sans cet effort, l'aquarium ne sera guère un encouragement pour frayer.
Reproduction  et comportement : Incubateur buccaux paternel. Ils sont très difficile à reproduire, les premiers accouplements ne commencent pas avant l’âge de 4-5 mois. De plus  mâle et  femelle ne s'accouple que si les partenaires sont en harmonies. Le processus peut donc être long, d'où la raison de 1mâle pour 4 femelles. Il faut mettre aussi toutes les chances de son côté, ils doivent être bien nourris avec des aliments frais de préférence et  attention aux valeurs de l’eau, température 23- 25°C, pH 6 et douce 1-2°dGH. Quand le couple est enfin formé le placer dans un bac de reproduction. Quelques plantes flottantes, des tronçons de tube PVC pour qu'ils puissent se réfugier, sans oublier un enchevêtrement de plantes fines pour que les futurs alevins puissent se dissimuler.  Cette ambiance suffit à déclencher la parade nuptiale, le couple va se tourner autour pendant un plusieurs heures, le mâle ira à la rencontre de la femelle les opercules déployées, celle-ci fera mine de fuir. La seconde réaction consistera à faire face au mâle en écartant, tout comme lui, ses opercules, afin de paraître plus imposante, puis la troisième phase qui consiste à incliner la tête vers le bas tout en restant sur place. Cela signifie pour le mâle qu'elle accepte de s’accoupler. Généralement le couple se retrouve dans un coin tranquille du bac, sous une racine ou une dépression du sol causé par le décor. L'accouplement est un toujours un spectacle. Le corps du mâle se contorsionne rapidement comme le ferait un serpent, en « S ». La femelle avance, la tête inclinée vers le bas tout en présentant ses flancs. Le mâle s'enroule autour de la femelle. Elle se laisse faire et prend position dans le creux formé par le corps de son partenaire, qui rapidement resserre son étreinte jusqu'à la coincer au niveau des flancs. Puis il la renverse. Après quelques secondes 2 à 3, les deux corps sont pris de tremblements, quelques œufs par paquets de 6 à 8 en moyenne s’écoulent le long de la nageoire anale de la femelle, puis ils se laissent tomber au fond, comme paralysés. Dès que le mâle aperçoit les œufs translucides, d'un diamètre de 1,4 mm (±) il se précipite pour les  ramasser un à un avec sa nageoire anale, les passe à la femelle, qui les renvoie dans la cavité buccale du mâle au fur et à mesure. Le même scénario va se répéter plusieurs fois, jusqu’à ce que le mâle n’ait plus de place dans sa bouche ou que la femelle ne produise plus d’œufs (environ 15 à 30  œufs pour 8 à 16 alevins). Par la suite, la femelle protègera le mâle pour que rien ne vienne le troubler pendant la durée de  l’incubation, à savoir 1 semaine ½ environ suivant la température de l’eau. Il séjournera sous un abri, jusqu'à l'éclosion des œufs. À la naissance, à la sortie de la bouche l'alevin à une taille d'environ 5 mm.  Pour l'alimentation il faudra porter une attention toute particulière à celle des jeunes, bien nourris, ils feront  une taille de 1,5 cm en un mois, et 2,5 cm au bout de trois mois. Les nourritures de démarrage habituelles conviennent très bien: infusoires, micro-vers, nauplies d'artémias, jaune d’œuf dur. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, il ne faut pas que les alevins nagent dans l'alimentation, car cet excès de nourriture peut entraîner une pollution rapide de l'eau. Il existe un autre problème, spécifique au Betta, que les passionnés appellent le « barbotage ». On qualifie aussi les poissons atteints par ce phénomène de « barboteurs ». Fréquent chez les alevins nourris excessivement de nauplies d'artémias, ce problème se caractérise par le fait que les jeunes ne sont plus capables de nager normalement. Les jeunes Betta sont très friands de nauplies d'artémias, et si la quantité distribuée est trop importante ils se gavent, ce qui semble, à la longue, provoquer une malformation de la vessie natatoire. D'où l'intérêt de distribuer plusieurs types de nourritures. Il n'est pas nécessaire de distribuer des nauplies d'artémias plus d'une fois par jour. Comme pour tous les Anabantoïdes, la période la plus critique se situe entre la troisième et la cinquième semaine, lors de la formation du labyrinthe. Pour éviter toute mortalité excessive, il suffit de mettre un couvercle étanche sur l'aquarium, afin que l'air frais de la pièce ne soit pas en contact direct avec la surface de l'eau. Les alevins pourront ainsi venir respirer de l'air chaud et humide. La croissance des combattants est rapide.
Nourriture : Celle-ci doit être distribuée en petite quantités, et un jour de jeun dans la semaine. Larves de moustiques blanches et noires, Artémia, (Tubifex avec modération). Aliments congelés, en flocons.
Remarques : Le mâle a besoin de repos après la période d’incubation.  Laisser les alevins avec leur père, tant que ceux-ci peuvent se réfugier parmi les plantes.
Particularités : Les changements d'eau (les valeurs), doivent être toujours identiques à ceux du bac et donc être préparés en avance  une fois par semaine ou au moins une fois toutes les deux semaines avec prudence. La quantité d'eau à changer devrait être d'environ 20 à 30% De plus, assurez-vous que le réservoir est couvert, car ils sont d'excellents sauteurs! C'est l'une des espèces les plus intéressantes connu. Les premières semaines, les alevins de Betta channoides sont d’un gris très clair et noir pour Betta albimarginata. Puis par la suite, il devient très dur de les différencier.
Taille : Mâle 5 femelle 4 cm.
Eau : pH: 5,5 à 6. Dureté : 2 à 3°dGH.
Température : 24 à 26°C. Reproduction : 23-25°C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Betta channoides (tête de bouledogue)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ponte de mes Betta channoides
» Betta channoides
» Ponte de mes Betta channoides
» bac biotope Betta channoides
» Reproduction de bettas channoides

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: labyrinthidés-
Sauter vers: