Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Betta hendra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Betta hendra   Dim 20 Juil - 6:03




Originaire : Du Kalimantan Tengah (province d'Indonésie la superficie est de 539 460 km²), Bornéo, en Indonésie.
Habitat naturel : Les espèces de ce groupe occupent  les marais de tourbe qui sont profondément enfouies dans les forêts. La hauteur d’eau varie de 5 cm à 50 cm, celle-ci peut atteindre les 28°C. Sa coloration est couleur de thé foncé, elle dû aux feuilles des arbres qui tombent dans l'eau, et forme ainsi une véritable litière. L'eau y est très douce (6 µS/cm) et acide de 3,8 à 5,0 et il n'y a pas beaucoup de chance pour que  les plantes  survivent à l'exception de l'espèce Cryptocoryne. Ces habitats sont connus pour un asséchement pendant la saison sèche, quand il ne pleut pas. Tout ce qui reste s’est de petites flaques et des couches de feuilles humides, où cette espèce réussit à survivre jusqu'à la prochaine averse.
Description : Il fait partie du même groupe que Betta coccina, mais il se distingue par une coloration d’un bleu-verdâtre irisé, qui est aussi présente sur les nageoires impaires avec une pigmentation brun-rougeâtre. Sa tête est rouge-brunâtre et porte deux barres verticales  parallèles orangés sur les opercules. L’espèce n’a pas de rayures foncées distinctes sur la tête ou le corps. Les nageoires pelviennes sont brun -rougeâtre avec  un peu de bleu-verdâtre.  Adulte il avoisine une taille de 5 cm, la femelle est plus terne et reste légèrement plus petite.
Dimorphisme sexuel : La femelle présente deux barres verticales parallèles sur chaque opercule, mais elles sont moins marquées et moins lumineuses.
Comportement : Farouche vit souvent cachée dans la végétation. Les mâles sont peux agressifs et peuvent être tenus dans le même bac, ils courent les uns après les autres de temps en temps mais n'endommages pas vraiment les nageoires (prévoir 40 litres pour 1 mâle, chaque mâle établi un territoire et le défend).
Milieu : L'espèce est beaucoup plus exigeante que Betta splendens, et demande aussi plus d'attention. Une surveillance au moins deux fois par semaine sur les différents paramètres de l'eau qui doit être maintenu; pH compris entre 4 et 6,0 une Dureté entre 0 et 4 et un Kh  poche de 0,0 pour une température de 24 à 27°C. Supporte jusqu'à 7°dGH, et un pH supérieur à 6,6 ; mais cette maintenance  fragilise la vie du poisson. Ce qui peut entraîner la mort sur des durées  longues et la maladie à plus court terme. Ne demande pas nécessairement un grand bac un 60 litres fera l'affaire (pour 1 mâle et 3 femelles), avec une hauteur d'eau d'environ 20 à 30 cm  grand maximum (très important parce que, il va venir à la surface pour respirer et il est préférable que la distance soit courte). Y ajouter une filtration modérée sur tourbe, une couche de perlon ou une mousse synthétique pour capturer les déjections et autres salissures. Il faut que le bac ressemble le plus possible à l'habitat naturel, avec une bonne de plantation; Cryptocoryne, Pteropus Microsorium, espèces Anubias, Ceratopteris pteridiodes, Ceratopteris thalictroides, Vesicularia dubyana, Salvinia auriculata ; présence d’une litière de feuilles de chêne séchées avec quelques fruits d'aulne. De nombreuses racines, noix de coco. Une lumière non agressive, pour créer une obscurité  un mélange de sable et tourbe et un décor de fond noir. Betta hendra aime stationner sous les souches et les végétaux, de plus il faut éviter de créer trop de zone d'eaux libres. Tout cela fera en sorte qu'il se sentira bien et aura un comportement un peu moins timide avec de très belles couleurs. Sans cet effort l'aquarium ne sera guère un encouragement pour frayer.
Reproduction  et comportement : Très difficile à reproduire, car le mâle et la femelle ne s'accouple que si les deux partenaires sont en harmonies, le processus peut prendre plusieurs mois, d'où la raison de 1mâle pour 3 femelles. Il faut mettre aussi toutes les chances de son côté, ils doivent être bien nourris avec des aliments frais de préférence et attention aux valeurs de l’eau, température 25°C, pH 5 (±) et  très douce 0,5-2°dGH maximum. Quand le couple est enfin formé le placer dans un bac de reproduction, qui n'a pas besoin autant de décor le bac d'ensemble. Quelques plantes flottantes ainsi que des tronçons de tube PVC pour qu'ils puissent se réfugier et se dissimuler les uns des autres. Le mâle construit un nid de bulles sous des feuilles flottantes, quand la femelle est en état de frayer elle montre des couleurs plus vives et ne diffère pas du mâle. Son corps rouge va maintenant faire apparaître quatre à cinq barres verticales (cette coloration peut être vue avant le frai), puis du haut de la tête à la nageoire dorsale et jusqu'à la nageoire caudale une barre blanche apparaît comme s'il n'y avait pas d'écailles. Une petite papille génitale blanche va faire également son apparition. Quand la femelle est prête à pondre elle peut devenir agressive envers le mâle qui lui n'est pas prêt, dans certaines publications il a été relaté que certaines femelles pourraient même attaquer et tuer le mâle. Il est certain que avant et pendant le frai le mâle devient très agressif envers la femelle, ce qui entraîne des dommages corporels; écailles et nageoires. Ce comportement agressif du mâle survient après de nombreux coup de tête porté sur les flancs de la femelle pour provoquer la ponte. Quand la femelle est enfin prête elle se dirige vers le mâle et l'entraîne sous le nid, ou alors c'est le mâle qui attend la femelle. Les deux poissons peuvent nager autour de l'autre pendant un certain temps, nageoires déployées et frémissants. Puis le mâle soudainement enveloppe la femelle quelques secondes puis termine son étreinte tandis que la femelle reste dans une position d'accouplement rigide. Le mâle fécond immédiatement les œufs après l'expulsion de ceux-ci, puis les placent dans le nid, l'opération se répète plusieurs fois. Cette espèce n'est pas très prolifique et le nombre d’œufs au total est faible environ 20 à 50 œufs, de couleur blanc et relativement gros. Après la ponte la femelle est chassée par le mâle qui prend un grand soin de la ponte, il est alors sage de retirer la femelle. Après 36 heures, les œufs commencent à éclore, les œufs exposés à l'éclairage directe n'arriveront pas au stade de l'éclosion, il faut que ceux-ci est une protection soit d'un feuillage ou assombrir la surface du bac. La nage libre intervient deux à trois jours après les naissances. Il faut distribuer du plancton (dès la naissance), et des aliments en flocons pulvérisés, et également du jaune d’œuf dur. Très difficile à reproduire, car le mâle et la femelle ne s'accouple que si les deux partenaires sont en harmonies, le processus peut prendre plusieurs mois, d'où la raison de 1mâle pour 3 femelles. Il faut mettre aussi toutes les chances de son côté, ils doivent être bien nourris avec des aliments frais de préférence et attention aux valeurs de l’eau, température 25°C, pH 6 et douce 1-2°dGH. Quand le couple est enfin formé le placer dans un bac de reproduction, qui n'a pas besoin autant de décor le bac d'ensemble. Quelques plantes flottantes ainsi que des tronçons de tube PVC pour qu'ils puissent se réfugier et se dissimuler les uns des autres. Le mâle construit un nid de bulles sous des feuilles flottantes, quand la femelle est en état de frayer elle montre des couleurs plus vives et ne diffère pas du mâle. Son corps rouge va maintenant faire apparaître quatre à cinq barres verticales (cette coloration peut être vue avant le frai), puis du haut de la tête à la nageoire dorsale et jusqu'à la nageoire caudale une barre blanche apparaît comme s'il n'y avait pas d'écailles. Une petite papille génitale blanche va faire également son apparition. Quand la femelle est prête à pondre elle peut devenir agressive envers le mâle qui lui n'est pas prêt, dans certaines publications il a été relaté que certaines femelles pourraient même attaquer et tuer le mâle. Il est certain que avant et pendant le frai le mâle devient très agressif envers la femelle, ce qui entraîne des dommages corporels; écailles et nageoires. Ce comportement agressif du mâle survient après de nombreux coup de tête porté sur les flancs de la femelle pour provoquer la ponte. Quand la femelle est enfin prête elle se dirige vers le mâle et l'entraîne sous le nid, ou alors c'est le mâle qui attend la femelle. Les deux poissons peuvent nager autour de l'autre pendant un certain temps, nageoires déployées et frémissants. Puis le mâle soudainement enveloppe la femelle quelques secondes puis termine son étreinte tandis que la femelle reste dans une position d'accouplement rigide. Le mâle fécond immédiatement les œufs après l'expulsion de ceux-ci, puis les placent dans le nid, l'opération se répète plusieurs fois. Cette espèce n'est pas très prolifique et le nombre d’œufs au total est faible environ 20 à 50 œufs, de couleur blanc et relativement gros. Après la ponte la femelle est chassée par le mâle qui prend un grand soin de la ponte, il est alors sage de retirer la femelle. Après 36 heures, les œufs commencent à éclore, les œufs exposés à  l'éclairage directe n'arriveront pas au stade de l'éclosion, il faut que ceux-ci est une protection soit d'un feuillage ou assombrir la surface du bac. La nage libre intervient deux à trois jours après les naissances. Il faut distribuer du plancton (dès la naissance), et des aliments en flocons pulvérisés, et également du jaune d’œuf dur.
Nourriture : La nourriture doit être distribuée en petite quantités, et un jour de jeun dans la semaine. Larves de moustiques blanches et noires, Artémia, (Tubifex avec modération). Aliments congelés, en flocons.
Particularités : Les changements d'eau (les valeurs), doivent être toujours identiques à ceux du bac et donc être préparés en avance  une fois par semaine ou au moins une fois toutes les deux semaines avec prudence. La quantité d'eau à changer devrait être d'environ 20 à 30% De plus, assurez-vous que le réservoir est couvert, car ils sont d'excellents sauteurs!. C'est l'une des espèces les plus intéressantes connu.
Taille : Mâle 5 ; femelle 4,5 cm.
Eau : pH: 4 à 6. Dureté : 0 à 4°dGH. Supporte jusqu'à 7°dGH, et un pH supérieur à 6 sans dépasser 7,0.
Température : 24 à 27°C. Reproduction : 25°C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Betta hendra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les plantes pour bac à betta
» Elevage de betta
» Rendre heureux mon Betta !
» betta mort
» betta mourant....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: labyrinthidés-
Sauter vers: