Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Axelrodia riesei (le tétra rubis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Axelrodia riesei (le tétra rubis)   Ven 28 Nov - 7:23


Photo /http://estalens.fr
 
Synonyme : Inconnu.
Historique : L'espèce a été décrite, en 1966  par Géry dans le secteur de  Villavicencio, dans la partie Est. Les découvreurs, sont les explorateurs Herbert Richard Axelrod et  William Riese  La première importation date des années 1970, elle commence par l’Europe.
Habitat : L’espèce est endémique, de la région supérieure du  Rio Meta.  Il évolue dans les petits cours d'eau, à proximité des berges, près des végétaux et des bois en décomposition. Là où le courant est très faible sous l'immense forêt tropicale humide. Le fond de ces cours d'eau est relativement sombre couleur thé. Cette coloration est due à la décomposition des matières organiques. Le sol est composé de sable fin et grossier, la végétation au milieu des cours d'eau n'est pas abondante, elle devient envahissante sur les berges. Les paramètres physico-chimiques de l'eau sont ; pH entre 4,5 et 6,5 maximum, la Dureté 1 à 5°dGH et un KH très faible à faible de 1-3° KH. La  température varie de 20 à 27°C selon les saisons et les lieux.
Originaire : Amérique du Sud, dans la partie Sud de la Colombie et uniquement dans le Rio Meta .
Description : Il fait partie des plus petits membres du genre, atteignant seulement une taille proche de 4 cm. Sa tête est munie d’une petite bouche, avec une seul série de dents de formes coniques. Le corps est d’aspect fusiforme, sa robe est rouge rubis, cette coloration a tendance à s’estomper quand l’eau ne lui convient pas. Ses nageoires sont toutes translucides, la dorsale, caudal et anale sont marquées par une faible irisation de couleur blanc. Une nageoire adipeuse est bien présente même si elle est difficile à distinguer. Le pédoncule caudal, sur sa partie inférieure située sous la ligne latérale est noir, et d’un rouge plus marqué sur la partie supérieure. Les nageoires anale est dorsal e sont effilées.
Dimorphisme sexuel : Le mâle est légèrement plus petit que la femelle, celle-ci est moins svelte que le mâle et moins coloré.
Comportement : Poisson fragile il demande une eau de qualité, très paisible, farouche qui a besoin d'un aquarium bien planté.  Il aime les endroits ombragés où il se rassemble avec ses congénères. À maintenir en groupe d'une dizaine d'individus voire plus, pour qu'ils se construisent une hiérarchie. C'est  une des conditions requises pour respecter son caractère et le voir s'épanouir.
Milieu : Un aquarium  à partir de 40 litres lui suffit. Mais il est fortement conseillé de le maintenir en bac spécifique. Plus sensible à la qualité de son environnement que ces cousins. Prévoir un sol de couleur sombre, avec un peu de fibres de tourbes. La plantation est dense en périphérique, car il a  besoin d'espace pour la nage libre (Echinodorus, Egeria densa, Sagittaria, Vallisneria, Potamogeton gayii, etc.,). Sans oublier un apport important de plantes flottantes qui lui procure une certaine sécurité comme la ''Fougère flottante'' dont le système radiculaire pend dans l'eau sans oublier la riccia fluitans et la salvinia auriculata. Le décor est composé de racines de tourbière, troncs et de pierres. Les paramètres physico-chimiques de l'eau doivent varier le moins possible (supporte mal les fluctuations) ; Eau très douce à douce de 1 à 5°dGH, le KH inférieur à  4 est nécessaire et acide pH de 4,5 à 6,5. Température de l'eau 20-27°C, 23°C reste la température la plus appropriée. La filtration sur tourbe est obligatoire, un débit de l'ordre de une à deux fois le volume du bac par heure suffit  pour maintenir une eau limpide. L'espèce ne se sent pas à l'aise avec un courant trop fort crée par le rejet du filtre. De fréquents changements d'eau légèrement vieilli, sont assurés chaque semaine, d'une valeur de 15 à 20% du volume du bac. L’éclairage extérieur du bac peut être important pour la photosynthèse des plantes, mais  l'éclairage intérieur doit être relativement faible, pour cela les plantes flottantes sont les plus adaptées pour assombrir le bac.
Reproduction : le principe est identique à « Paracheirodon innesi ». Mature sexuellement à partir d’une taille de 1,5-2 cm. Comme toujours  une haute qualité du régime alimentaire est des plus importants, Cyclops, larves de moustiques et des flocons de bonne qualité sont distribués. Ceci doit être pris en considération dès le départ, quand les poissons sont encore jeunes, et pas seulement lorsqu'on désire les conditionner pour la reproduction. Lorsque les futurs parents sont correctement nourris, les femelles montrent bientôt un renflement ventral dû aux œufs en cours de développement. La meilleure époque pour le frai se situe entre novembre et mars. A l’inverse des néons, c’est l’ensemble des poissons qui seront transférés dans un bac de ponte. Un aquarium de 40 Litres, disposé pour recevoir le soleil du matin, car les géniteurs ont besoin de la lumière pour que la ponte se déclenche. Les conditions physico-chimiques de l'eau doivent être bien tenues. La dureté sera de 1 à 3°dGH, dont 1 °KH au maximum. Le pH restera dans la fourchette des 6,0-6,5  les fruits d’aulnes sont parfait pour maintenir un PH bas et coloré l’eau. L’eau de pluie est l’idéale, éventuellement un rajout d'eau de ville pour pouvoir atteindre les valeurs, une température de l'eau de 24-25°C. Comme les œufs ne supportes pas la lumière du soleil, 80% du bac peut être assombrit dans la partir inférieur, avec l’aide de cartons.  En plantation, un épais tapis de mousse de java, des feuilles de chênes séchées, des billes d'argiles. Un petit filtre mousse alimenté par une pompe à air. Cela évite aux œufs puis aux larves d'être aspirés par un filtre à turbine. L'accouplement ne comporte aucun préliminaire. Dès que les poissons ont cessé de pondre, il faut les retirer les géniteurs  du bac, après un délai de 48 heures, puis obscurcir le bac à 100%. 24 heures plus tard, les larves éclosent, les jeunes sont à un stade post embryonnaire. Cinq jours plus tard, ils ont achevé leur développement, et ce sont de jeunes poissons qui nagent dans tout le bac. C'est le moment de distribuer la première nourriture des infusoires. Dès la nage libre commencer à donner un peu de jour à l'aquarium de l'ordre de 10% maximum tous les 2 à 3 jours. Pour la nourriture au bout de 4 jours d'infusoires il faut passer au nauplies d'artémias. Au bout de quinze jours, les alevins sont considérés comme sauvés. Sitôt l'âge de 4 semaines, ils commencent à prendre leurs couleurs. On peut alors les introduire dans le bac communautaire. Entre le premier et le quatrième mois, on leur donnera de préférence des cyclops et des artémias. Ce n'est que plus tard qu'on pourra servir des, tubifex et des paillettes de bonne qualité. Pendant les premières semaines, l’hygiène du bac est primordiale, toute nourriture non consommée est siphonnée. Un changement d’eau, de 2 fois 10 % par jour est favorable.
Nourriture : Omnivore il accepte toute nourriture proportionnelle à la taille de sa bouche. Des aliments en flocons de bonne qualité compléterons un régime à base de cyclops, d'artémias adultes, de vers de vase, vers de Grindal et enchytrées constitueront un bon appoint.
Remarques : Sensible aux agents pathogènes une quarantaine est nécessaire avant d’introduire  un nouvel arrivant.
Taille : Mâle 3, femelle à peine 4 cm.
Eau : pH: 4,5 à 6,5. Dureté : de 1 à 5°dGH.
Température : 20 à 27°C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Axelrodia riesei (le tétra rubis)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [VENTE+DON] Gourami perlé M, axelrodia riesei
» Nouveau départ
» Les Frères Dalton
» le grimoire au rubis
» Rubis dans la série noire !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: characidés ( Africains, Américains ) :: characidés Américains-
Sauter vers: