Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Girardinus metallicus ( Girardinus métal )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Girardinus metallicus ( Girardinus métal )   Ven 18 Déc - 4:08


Photo /http://estalens.fr

Synonymes : Girardinus garmani, Girardinus pygmaeus, Heterandria cubensis, Heterandria metallica, Poecilia metallica.
Historique : Les huit espèces du genre Girardinus ont été décrites par Poey en 1854. Le nom '' Girardinus metallicus'' est d'origine Latine et signifie : éclat métallique, le poisson a été  le premier à être décrit par Poey. En 1906, sa commercialisation commence et s'arrête subitement. Il fut réintroduit en 1965  par le Zoo de Berlin à Friedrichsfelde.
Habitat : Il séjourne dans les  petits ruisseaux et aussi dans des zones marécageuses. Le plus souvent peu profonds de 15 à 60 cm, à courant très lent. Le sol est soit sablonneux, soit recouvert de gravier et de roches, l'eau est cristalline et quelques fois saumâtres. La végétation est luxuriante, elle est surtout  présente  sur les bords, quelques racines sont présentent. Mais dans l'ensemble l'espèce dispose  d'un très grand espace libre pour la nage libre. La  température de l'eau oscille entre 22 et 28°C.
Originaire : De l'ile de Cuba, ou il est présent presque partout.
Description : Le corps est de forme allongé et comprimé latéralement. Le mâle a une longueur de 3 à  4 cm, la femelle est plus grande de 6 à 8 cm. La couleur de base du corps est gris brun avec une zone ventrale plus claire. L'extrémité de toutes les nageoires est arrondie. Les deux sexes ont, dans leur nageoire dorsale, une tache sombre de forme ronde. Sur les flancs se trouvent de nombreuses rayures verticales sombres et les écailles jettent des éclats métalliques. L'ensemble des colorations est plus vive chez le mâle.
Dimorphisme sexuel : Le mâle est plus petit que la femelle, il possède un organe sexuel nommé gonopode. Cela lui permet d'introduire ses spermatozoïdes dans l'oviducte de la femelle, où ces derniers vivront longtemps. En effet, une femelle peut avoir plusieurs portées après un seul rapport, sans rencontrer de mâle! La femelle est plus corpulente que le mâle et développe une tache de gravidité.
Comportement : C'est un poisson vivace, paisible, qui convient très bien pour un aquarium communautaire.
Milieu : Il faut mieux prévoir un aquarium de plus de 80 litres. La plantation sur les côtés doit être importante y compris avec des plantes flottantes, il est indispensable de prévoir  un grand espace libre pour la nage.  Il s’accommode parfaitement à l'eau de notre robinet, les paramètres physico-chimiques devront néanmoins être suivis ; une eau, d'un pH de 6,8 à 7,5, d'une Dureté de 10 à 25°dGH maximum. L'espèce est frileuse, ne jamais rajouter d'eau froide. En aquarium, la température ne devra  pas être en dessous des 24°C, dans son milieu naturel il n'est pas rare de le rencontrer dans une eau à température inférieure. Un sol sombre composé principalement de gravier, sable, galets aux formes arrondis et quelques noix de coco. L'ensemble est éclairé intensément, l'allumage et l'extinction ne doit pas être trop violente. Mais la plus douce possible, pour ne pas stressé le poisson et plus spécialement les femelles. Poisson aimant les eaux parfaitement transparentes, une filtration  d'une valeur de deux  fois le volume en 1 heure est suffisante. Renouvellements d'eaux fréquents (l’adjonction de sel n'est pas nécessaire), de l’ordre de 25% à 30% par semaine. Ajouter une pompe pour remuer l’eau et créer un léger  courant en surface. Nettoyer les masses filtrantes toutes les 4 à 5 semaines.
Reproduction : les mâles sont très entreprenants et pourchassent en permanence les femelles. Comme pour tous les membres de leur famille, les femelles doivent être en surnombre si l'on ne veut pas les voir mourir rapidement ( 3 femelles pour 1 mâle ), épuisées par les assauts des mâles et les pontes trop rapprochées. Autrement la parade sexuelle  est identique aux autres ''Poeciliidae'': le mâle se présente frontalement ou latéralement, par rapport aux  femelles, vibrant et balançant son corps. La femelle s'accouple en général avec le mâle le plus attrayant. Il s'agit bien souvent du mâle le plus grand. Les femelles gravides se reconnaissent à une tache de gestation qui se développe à l'arrière de l'abdomen, et à leur volume croissant. La femelle est productive elle varie avec la taille et l'âge de la mère entre 10 et 60 alevins d'une taille de 6-7 mm. Ceux-ci sont libérés toutes les 4 semaines, en fonction de la température de l'eau (24-26°C). Il est bon d'isoler la femelle gestante une dizaine de jours avant la mise bas, lorsque la « tache de gestation »  et le ventre arrondi se précisent. On la place dans un aquarium comptant de nombreuses cachettes et des plantes (notamment de surface) qui aident à soustraire les alevins à l'éventuelle voracité de leur mère. Sortis du corps de la femelle, les alevins sont encore enfermés dans l'enveloppe de l’œuf, qui se déchire presque instantanément et libère l'alevin qui nage aussitôt. Les nouveau-nés naissent complètement développés et sont immédiatement capables de mener une vie indépendante. Ils commencent rapidement à chercher de la nourriture. Celle-ci se compose de zooplancton vivant, de nauplies d'artémias, d'aliments artificiels et de végétaux divers, il est préférable de les nourrir à l'aide de fines proies vivantes. Dans de très bonnes conditions, la croissance est assez rapide.
Nourritures : Mange de tout, flocons, petits granulés, algues, épinards congelés, laitue ébouillantée. Daphnies,  artémias, enchytrées, micro-vers, cyclops.
Particularités : Les Girardinus vivent en grands groupes hiérarchisés et donc apprécient la compagnie de leurs semblables. Lors des reproductions, de nombreux mâles apparaissent en présentant un corps de couleur jaune citron et un ventre d'un noir intense s'étendant du museau jusqu'à la fin du gonopode (souche sauvage), cette particularité est aujourd'hui fixée sur les souches d'élevages. Ce sont des poissons actifs, bons nageurs et tout à fait recommandés aux débutants qui voudraient maintenir autre chose que des Guppys.
Taille : Mâle 3-4 cm, femelle 6-8 cm.
Eau : pH: 6,8-7,5 Dureté : 10-25°dGH.
Température : 22 à 28°C. Il est préférable de ne pas descendre en dessous de 24°C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Girardinus metallicus ( Girardinus métal )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Girardinus metallicus
» Girardinus metallicus
» EVOLUTION DE MON PREMIER BAC PLANTEE
» [Amérique Centrale] Girardinus metallicus
» Mes vivipares type sauvage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: cyprinodontidés ovovivipares et vivipares-
Sauter vers: