Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Pseudomugil furcatus (l’arc-en-ciel à la queue fourchue)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Pseudomugil furcatus (l’arc-en-ciel à la queue fourchue)   Lun 18 Mai - 4:20

                   

Photo /http://estalens.fr
 
Synonymes : Popondichthys furcatus, Popondetta furcata.
Historique : L’holotype a été prélevé en 1953 dans un petit ruisseau près du village de Pumani, dans la plaine de l’est  de la Nouvelle-Guinée. D’autres spécimens sont recueillis dans des petits cours d’eaux  au abord  de Safia près de la rivière Musa. Le descripteur de l’espèce est le docteur Nichols qui en 1955 publia ses recherches. La commercialisation commence à partir de 1985.
Habitat : Il séjourne dans les petits cours d’eaux limpide sous la couverture végétale de la forêt dans des secteurs peux profonds. Le courant est faible mais présent, l’eau  y est cristalline il n’y a aucune présence de matières en suspension.  Le sol de son habitat est très souvent  composé d’alluvions fertiles, mélangé avec du sable très fin, sans oublier une faune végétale aquatique importante. Les valeurs mesurées sont pH 7.0 à 7,9 ; Dureté  de 90 à 536 ppm (surtout ne pas choisir les extrêmes) l’idéal étant 200 ppm, soit une Dureté de 11°dGH. La température de l’eau de 24 à 28,5°C.
Originaire : Endémique de la Nouvelle-Guinée au sud-est de Popondetta.
Description : L’espèce possède un corps allongé et modérément comprimé,  la tête est munie d’une bouche en position supérieure, les yeux ont des reflets bleutés. Le mâle est d’une taille légèrement supérieure à  5 cm, la femelle restante plus petite 4,5 cm. La robe est splendide, elle est à dominance gris argenté avec un jaune citron éclatant. Cette dernière coloration est présente sur les nageoires et dominante sur la partie ventrale. Une coloration orange est visible ou niveau de la région pelvienne chez le mâle.
Dimorphisme sexuel : Le mâle développe une nageoire dorsale antérieure plus étirée. La coloration est plus intense et il est plus grand que la femelle.
Comportement : C'est un poisson au comportement grégaire, très paisible limite craintif, et un excellent nageur.
Milieu : Pour le maintenir dans excellentes conditions, il est souhaitable de ne pas prévoir un  volume inférieur  à 100 litres. La raison en est simple, il aime vivre en groupe d’une dizaine d’individus,  1mâle pour 2 à 3 femelles et il toujours en mouvement. Il se plait dans une plantation relativement dense et plus spécialement,  une végétation à tige latéral avec un sable d’une granulométrie fine. Cette flore lui permet de se faufiler plus rapidement en cas de danger, ou d’une poursuite. Pour recréer un bac régional, les plantes peuvent être choisies parmi celles-ci; Aponogeton loriae, Limnophila sessiflora, Bacopa monnieri, Hygrophila corymbosa, Rotola rotundifolia, Blyxa novoguineensis, Vallisneria gigantea, Marsilea drummondii, sans oublier la mousse de Java. Quelques plantes flottantes ; Pistia stratiotes, Utricularia gibba, riccia fluitans. Les plantes à racines sont disposées sur le pourtour du bac uniquement. Un espace libre de nage leurs sont réservés, prévoir  40 à 50% de la surface, rien ne doit si possible entraver leurs nages dans cette espace. Les plantes de surfaces assurent  l’ombrage d’une partie de l'aquarium, et permet ainsi de créer des zones avec un éclairage fort et diffus. La filtration, est un point important, l’espèce n’apprécie pas du tout une mauvaise qualité de l’eau, la moindre pollution et le groupe est en danger. Prévoir une masse de filtration un peu plus importante, le brassage est de l’ordre de 1 fois ½ à 2 fois  le volume d'eau par heure. Les qualités physico-chimiques de l'eau ne sont pas vraiment importantes, dès lors que le pH se situe  entre 7,0 à et 7,9.  Ici il convient d'éviter les eaux trop douces, inférieure à 10°dGH, 11-13°dGH est préférable. Comme l'accumulation de déchets organiques lui est néfaste. Des changements d'eau partiels et réguliers de 30 % semaine permettent d'optimiser la maintenance. La température de l'aquarium est comprise entre 24 et 28°C. Le couvercle est impérativement obligatoire sous peine de retrouver votre hôte sur le sol.
Reproduction : Diffuseur d’œufs.  L’espèce en bac spécifique se reproduit facilement, dans une eau à 25-26°C, d’une Dureté à partir de 11°dGH, et un Ph  entre 7,0 et 8,0. Dans un bac communautaire, il en est autrement. Le mâle est un véritable séducteur, mais attention il peut devenir agressif, il éloigne  sans relâche les éventuels concurrents, puis revient immédiatement  vers madame pour la flatter (certains éleveurs introduise  1 mâle pour 2-3 femelles), toutes nageoires déployées et vibrant de tout son corps, la parade est vraiment de toute beauté. En règle générale on s’aperçoit qu’une ponte a eu lieu, au petit matin. La femelle a déposé une petite quinzaine d’œufs adhésifs, d’une grosseur d’un millimètre parmi les plantes fines ou des mops. La période de frai s'étend sur plusieurs semaines. Le développement dure selon la température, environ  2½ semaines (25°C). Il est  nécessaire de prélever les œufs  après la ponte, car les parents ont une tendance à dévorer leurs œufs. À la naissance les nouveau-nés ont une très petite taille, il est nécessaire de leurs apportés une nourriture adaptée à la taille de leurs bouches ;  des paramécies, anguillules, micro-vers, et par la suite  des nauplies d'Artémias, après quelques jours de nage libre. Pendant le premier mois les alevins sont particulièrement sensibles à toutes sortes de pollutions.
Nourriture : Toutes sortes de petites  nourritures vivantes, crevettes, vers de vase, et un peu d'aliments en flocons.
Remarques : Certaines portées engendrent que des mâles ou des femelles, il s’agit soit d’une température de l’eau, trop basse ou alors trop élevée.
Particularité : Cette espèce est sensible à la qualité de l'eau, et particulièrement à l'eau trouble causée par les infusoires. L'espérance de vie de ce poisson est de 1-2 ans.
Taille : Mâle  (+) 5 cm, femelle 4,5 cm.
Eau : pH: 7,0-8,0 Dureté : 11-18°dGH
Température : 24 à 28°C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Pseudomugil furcatus (l’arc-en-ciel à la queue fourchue)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PSEUDOMUGIL FURCATUS
» Parade pseudomugil furcatus
» Dégoutée du pseudomugil furcatus
» pseudomugil furcatus mal en point
» pseudomugils qui nagent à la verticale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: poissons osseux-
Sauter vers: