Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Brachyrhaphis episcopi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Brachyrhaphis episcopi   Jeu 13 Juin - 2:48


Photo/N. LESAGE.

Synonymes : Gambusia episcopi, Priapichthys episcopi, Gambusia latipunctata.
Historique : Actuellement le genre Brachyrhaphis Regan, 1913 comprend 8 espèces de Cyprinodontidés vivipares, toutes originaires de l’Amérique centrale. Elles sont réparties du sud du Mexique jusqu’au Panama.  La première description de Brachyrhaphis episcopi, date de 1818, par Steindachner. En 1911, débute la première importation pour la ville de Hambourg, elle est effectué par l’intermédiaire de Monsieur Arthur Rachow.  En 1980, Radda et Fischer commence les premières importations pour les magasins  aquariophiles. Les captures sont effectuées  dans le Rio Capira, à 3 km au sud de la ville de Capira, près de la route Panaméricaine.
Habitat : Il séjourne  dans les zones calmes des grands fleuves, canaux, marécages, dans des eaux douces. Il est présent dans des zones  de 20 cm à 60 cm de profondeur. Dans des secteurs où l’on trouve des blocs rocheux, et des grandes zones de fonds sableux. La température de l’eau affiche 25,5°C, avec une conductivité de 225 µS, le Ph s’établi à 8,0 ; la Dureté de 4°Dgh (lieu de capture de l’espèce type).
Originaire : d’Amérique Centrale, exclusivement au  Panama, dans la région du canal de Panama, aussi bien  coté Atlantique et Pacifique.
Description : Brachyrhaphis episcopi,  présente une coloration des plus intéressantes, le corps est gris olive et jaune. La bande centrale est composée de 10 à 16 rangées de taches ou de traits brun-noir. Selon stimulation il apparait un dessin réticulé sombre. Le dos est rougeâtre, la partie ventrale est blanche. Les opercules ainsi que certaines rangées d’écailles ont un reflet métallique. Toutes les nageoires sont oranges ou rouges, la nageoire anale présente  un liseré noir.
Dimorphisme sexuel : Le mâle à une livrée plus chatoyante, est plus petit que la femelle 3,5 contre 5 cm. il possède un organe sexuel développé nommé gonopode. Cela lui permet d'introduire ses spermatozoïdes dans l'oviducte de la femelle, où ces derniers vivront longtemps. En effet, une femelle peut avoir plusieurs portées après un seul rapport, sans rencontrer de mâle! La femelle est plus corpulente que le mâle et développe une tache de gravidité.
Comportement : Peureux, très fragile l’espèce est à réserver pour l’aquarium spécifique. Les parents ne pratiquent pas le cannibalisme.
Milieu : Il faut  prévoir un aquarium de plus de 60 litres. La plantation doit être imposante prévoir une surface comprise entre 60 à 70 %. Des plantes flottantes sont utiles aussi pour rassurer les pensionnaires, surtout pour cette espèce. Un espace libre pour la nage lui est quand même consacré. Un sol sombre composé principalement de sable fin, avec des pierres plates assemblées en feuilletages, pour créer des cachettes dans les interstices. L'ensemble est éclairé intensément, l'allumage et l'extinction ne doit pas être trop violente. Mais la plus douce possible, pour ne pas stressé les poissons et plus spécialement les femelles. Poisson aimant les eaux parfaitement transparentes,  riche en oxygène et très propre. Une filtration modérée d’une valeur de 1 ½  fois le volume en 1 heure est suffisant. La qualité de l’eau est un point qu’il ne faut surtout  pas négliger ; un pH de 8,0, une Dureté de 4°dGH, la conductivité 225µS et une température de 25,5°C. Sensible aux nitrates,  un changement d'eau régulier de 30-35 %  semaine ne peut lui être que favorable. Nettoyer les masses filtrantes toutes les 4 semaines.
Reproduction : Elle n’est pas si facile. Comme l’espèce est farouche, il ne faut pas placer le bac dans une pièce ou le passage est trop fréquent.  Pour qu’il y ait accouplement il faut que les futurs géniteurs se sentent en sécurités. Maintenir ensemble deux ou trois mâles pour cinq à huit femelles est un facteur favorable. La nourriture n’est pas non plus à négliger, les larves de moustiques noires offrent un taux de protéines élevé, elles favorisent des reproductions potentielles. Quand toutes les conditions sont requises ; qualité de l’eau, sécurité, alimentation, alors, et seulement alors une parade sexuelle peut commencer. Le mâle se présente frontalement ou latéralement, par rapport aux  femelles, vibrant et balançant son corps. La femelle s'accouple en général avec le mâle le plus attrayant. Il s'agit bien souvent du mâle le plus coloré. Les femelles gravides se reconnaissent à une tache de gestation qui se développe à l'arrière de l'abdomen, et à leur volume croissant. La femelle est relativement peut  productive, elle varie avec la taille et l'âge de la mère entre 10 et 20 alevins d'une taille de 8 mm. Ceux-ci sont libérés toutes les 4 semaines,  la température  l'eau (25,5°C). Il n’est pas nécessaire d'isoler la femelle avant la mise bas. Sortis du corps de la femelle, les alevins sont encore enfermés dans l'enveloppe de l’œuf, qui se déchire presque instantanément et libère l'alevin qui nage aussitôt. Les nouveau-nés naissent complètement développés et sont immédiatement capables de mener une vie indépendante. Ils commencent rapidement à chercher de la nourriture. Les deux premières semaines les alevins sont très sensibles à la qualité de la nourriture (très grande sensibilité de l’appareil digestif), il est impératif de leurs distribuer de la nourriture microscopiques sous forme de phytoplanctons (Diatomées, …), des zooplanctons en complément (Artémia, puis daphnies par exemple) un apport d’eau verte ou de pierres recouvertes d’algues est positif (attention il ne faut pas bouleverser  les paramètres physico-chimiques). Après le délai des deux premières semaines on peut  continuer avec des compléments comme des aliments artificiels et de végétaux divers, il est préférable de les nourrir à l'aide de fines proies vivantes. Dans de très bonnes conditions, la croissance est assez rapide.
Nourritures : Mange de tout, mais surtout des proies vivantes ;  daphnies,  artémias, enchytrées, micro-vers, cyclops, larves de moustiques. Mais aussi en alternance ; flocons, petits granulés, algues, épinards congelés, laitue ébouillantée.
Remarque : les alevins sont très sensibles aux maladies du tube digestif, la moindre infection bactérienne leurs est fatales.
Taille : Mâle 3,5 cm, femelle 5 cm.
Eau : pH: 8,0 Dureté : 4°dGH ; conductivité 225µS.
Température : 25 à 29°C. La température idéale est de 25,5°C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Brachyrhaphis episcopi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: cyprinodontidés ovovivipares et vivipares-
Sauter vers: