Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Aphyosemion splendopleure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Aphyosemion splendopleure   Sam 21 Sep - 1:11



Synonymes : Aphyosemion bitaeniatum, Aphyosemion bivittatus, Aphyosemion multicolore, Aphyosemion splendopleure, Fundulopanchax splendopleuris, Fundulus bivittatus.
Historique : La première description de l'espèce dâte de  1929, par  Brüning.
Habitat : Il demeure, généralement dans les ruisseaux et marigots ombragés de 30 à 40 cm de profondeur, dans une eau  ambrée de la forêt tropicale. La température du milieu oscille entre 24 et 28°C suivant la saison. Présent dans des zones, sableux, vaseux, tapissé de feuilles mortes  de débris divers et de quelques pierres d'origine volcanique. Il se déplace constamment, près de la surface, parmi le très léger courant. Craintif il préfère évoluer au milieu de la végétation et des racines. Le développement embryonnaire se déroule alors au sein de l’œuf dans l'eau. La durée totale du développement est en moyenne de 2 semaines. La principale source de nourriture des killies est constituée d'insectes tant à l'état de larve qu'adultes, d’œufs de poissons et d'alevins, ainsi que de crevettes d'eau douce ou de plancton.
Originaire : Afrique Centrale ; Localité type: "Tiko" dans l'ouest du Cameroun, Guinée équatoriale, Gabon.
Description : La morphologie générale est identique  A. bivittatum avec laquelle cette espèce est souvent confondue. Un fort développement des apex des nageoires dorsale, anale et des acumens de la caudale. La nageoire dorsale triangulaire présente un acumen hypertrophié pouvant atteindre chez le mâle l'extrémité de la caudale. Sa robe est remarquable, la pigmentation dépend essentiellement de l’habitat originel du poisson. Il peut être brun clair rouge-orange -jaune pouvant parfois virer au vert bleu selon les populations, mais jamais de mauve sur les flancs. Les écailles sont bordées de brun-rouge. L’abdomen et une partie de la queue est jaune d’or. Les Flancs sont garnis de 2 bandes longitudinales mêlées de noir, rouge et brun-rouge. Ecailles supérieures dorées. Présence de  nombreuses taches rouges dans les nageoires impaires. Des chercheurs ont démontrés qu’il ne s’agissait pas d’une espèce véritable en partant du décompte du nombre de chromosomes, et d’essais de croissement,  mais bien issu d’une seule espèce polymorphe.
Dimorphisme sexuel : La femelle  possède des couleurs beaucoup moins chatoyantes. On distingue aussi facilement les deux traits sombres longitudinaux sur toute la longueur du corps. Les nageoires du mâle sont plus développées, la nageoire dorsale est verte avec un point jaune d’or,  l’anale jaune verdâtre bordé de vert et la caudale jaune à dessins rouges. Les deux sexes ont le dos d’un jaune brunâtre.
Comportement : Craintif, relativement  pacifique, les mâles ont une tendance à chercher querelle mais sans plus. Les alevins peuvent être élevés avec les parents.
Milieu : Un bac à  partir de 30 litres, pour une hauteur d'eau de 25-35 cm environ, pour maintenir 1mâle et 2 à 3 femelles seulement. Très à l'aise avec un sable de couleur sombre, tourbe, fougère de de Java, mousse de java au sol. L’ensemble du bac est densément planté, avec un espace libre pour la nage. Les racines de tourbières servent aussi de cachettes.  Une couverture végétale en surface,  est également recommandée pour avoir une lumière diffuse. L'Aphyosemion Splendopleure est relativement exigeant envers la qualité de l'eau, elle doit être limpide et il supporte très mal une pollution organique. Une Dureté à partir de 2° dGH jusqu’à  9°dGH. Cependant il ne faut pas dépasser en Dureté les 9°dGH et préféré une eau acide pH de 6,5 à 6,9. Pour la température il se plait dans une eau à 21-26°C. Filtration sans excès, et sur tourbe. Très bon sauteur, il faut recouvrir l'aquarium avant qu'ils ne finissent leurs vies à quelque en encablure de l'aquarium, un couvercle est donc indispensable.
Reproduction : Une ponte est facile à obtenir, pour cela il faut disposer de géniteurs sains et vitaux. Distribuer des proies vivantes, en abondance et le plus diversifiée,  avant l’introduction des futurs géniteurs. C’est dans ces conditions que l’espèce fraie en continu.  Puis pendant une semaine ne distribuer que parcimonieusement de la nourriture pour éviter toutes pollutions de leurs nouveaux milieu. La reproduction s'effectue uniquement dans un petit aquarium d'une dizaine de litres pour une température de 24-25°C; avec une bonne épaisseur de tourbe, qui va servir de support de ponte. Les reproducteurs 1 mâle pour 2 à 3 femelles sont introduits dans le bac qui contient une  eau douce de 3 à 5°dGH, et de préférence  acide pH 6,5- 6,8. Une fois introduits, les poissons commencent les premiers actes de reproduction, parfois dès la première minute. Le mâle pousse la femelle depuis le haut jusque vers le substrat, et dès que la femelle reste immobile au sol, il se presse contre elle. L’œuf de 1,3 mm est alors émis et fécondé, ceux-ci sont adhésifs. L'activité des parents le presse dans la tourbe. Une femelle en bonne condition peut produire environ 40 œufs par ponte. Lorsque le temps est écoulé (une semaine), il faut retirer les reproducteurs. Tamiser finement tout le contenu du bac, en essorant délicatement la tourbe qui contient les œufs : la laisser sécher sur du papier journal. Mettre le tout dans un sachet plastique, avec la date de ponte et de la date probable de remise en eau. En fermant le sachet, il faut prendre soin d'y laisser environ 60 à 80 % d'air, car cela est indispensable au développement des embryons. La durée de ce développement est fonction de la température  environ 8-12 semaines, pour 22°C.  Attention dès que le thermomètre passe sous 18°C, le développement est suspendu. Passé le délai d’incubation la tourbe est mise dans un bac d’une hygiène irréprochable, aménagé, et contenant une eau neuve. L’éclosion des larves survient au bout de 24 heures. Au début, les alevins au développement correct mesurent 5 à 7 mm. Dès les premiers jours, ils partent à la chasse de leur nourriture. Dès le départ, Cyclops ou des nauplies d’Artémia leurs sont distribués. La croissance est relativement rapide, puisque au bout de leur première semaine d'existence, ils ont doublé la longueur qu'ils avaient au départ. Vers l'âge de 4 à 5 semaines, il est possible de distinguer les sexes. Les jeunes mâles commencent à prendre des couleurs. Il faut savoir qu'une baisse de température durant la croissance est néfaste, l'élevage doit débuter à une température de 22-23°C pendant les 2 ou 3 premières semaines, puis de passer progressivement à 24-25°C. Si on ne surveille pas la température des œufs qui sont conservés dans la tourbe durant l'été puis sont mis en eau à l'automne, alors que la température se rafraîchit, les jeunes poissons cessent de s'alimenter et disparaissent au bout de quelques jours.
Nourriture : Toutes les petites proies vivantes ; Artémias, larves de moustiques, daphnies, chironomes, vers de Grindal, y compris congelées et lyophilisés.
Remarques : L'eau  peut être traitée avec un peu de Trypaflavine (désinfectant), mais elle  ne doit prendre qu'une teinte jaune clair, car un surdosage provoque un durcissement de la membrane des œufs et les alevins ne peuvent plus percer l'enveloppe.
Particularités : Il existe plusieurs populations de notre  Aphyosemion, elles ont toutes la même forme mais elles peuvent être très différentes au niveau de la coloration.
Taille : Mâle, femelle 5 cm environ.
Eau : pH: 6,5 à 6,9. Il est préférable de maintenir à Ph 6,5-6,8. Dureté : de 2 à 9°dGH idéal 3 à 5°dGH.
Température : 20 à 26°C. Peut supporter pendant quelques jours 18°C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Aphyosemion splendopleure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aphyosemion australe (killi)
» Aphyosemion sheeli
» Aphyosemion
» Aphyosemion australe
» Aphyosemion australe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: cyprinodontidés ovipares-
Sauter vers: