Ce forum vous permettra de partager la passion de l'aquariophilie dans tous ses domaines en eau douce, avec des sujets qui conviendront aux débutants comme aux confirmés.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Prochaine publication
Prochainement une nouvelle fiche sur '' Corydoras pulcher"
Derniers sujets
Horloge
Sujets les plus vus
Comment réduire ou augmenter le pH de votre aquarium
Savoir tout sur les Platys et leurs formes
( 4 ème partie ) L'élevage des daphnies
savoir tout sur les Porte-épées ( xiphos variés )
Andinoacara rivulatus ( Acara à bandes blanches )
Macro et micro-éléments
Savoir tout sur le Betta splendens ( Combattant )
La maladie du velours ou oodiniose
Artemies (Artemia salina)
Protopterus annectens annectens ( Dipneuste africain )
Le Traducteur
LES VIDEOS
Pub1
Forum

Partagez | 
 

 Xiphophorus andersi ( porte-épée du Rio Atoyac )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
URNAC
Admin


Messages : 813
Points : 2445
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 57
Localisation : saint malo

MessageSujet: Xiphophorus andersi ( porte-épée du Rio Atoyac )   Mer 27 Mar - 8:44


Photo/ L. Wischnath.

Synonyme : Inconnu.
Historique : Famille de Poeciliidae, Garman 1895, sous famille des  Poeciliinae, Garman 1895. Le nom de l'espèce est un hommage au célèbre professeur F. Anders. La première description est assez récente elle date de 1979, elle a été réalisée par Meyer et Shartl.
Habitat : Venant des hauts-plateaux, le Rio Atoyac est un affluent du Rio Cotaxla. ll s'agit d'un  cours d'eau rapide, qui a en temps normal possède une largeur de 6 à 10 mètres, traversant des zones boisées, des taillis et des prairies. A certains endroits, la surface est occupée par une plantation aquatique envahissante. L'espèce est présent sur une courte distance elle n'excède pas les 3 km et a une préférence pour les  zones à courant marqué. Dans des zones n’excédant pas les 2 mètres de profondeur, mais densément plantés. Les valeurs physico-chimiques mesurés sont pH 7,5, KH 10, dGH 13, nitrite 0mg/l, taux d'Oxygène dissous 18 mg/l, température de 20 à 27°C.
Originaire : Amérique centrale. L'aire de répartition est très restreinte uniquement sur le  Rio Atoyac près de Chico à Veracruz, au Mexique.
Description : Xiphophorus « andesri »  ne possède pas une robe éclatante. Sa coloration s'échelonne d'un gris argenté pour certains sujets, à un jaune sale. Toutes les nageoires sont transparentes. La femelle est plus rebondit que le mâle.
Dimorphisme sexuel : D'une taille quasi-identique, mâle et femelle environ 4,5 cm. Le mâle possède des prolongations  sur les trois nageoires inférieures et une épée d'environ 1 cm. Les deux sexes possèdent une tache dite de « gravidité » assez marquée.
Comportement : Fragile, vorace. C'est un poisson qu'il faut mieux maintenir en aquarium spécifique, avec un bac est correctement planté. Prévoir un mâle pour trois femelles. Les adultes pourchassent tous les alevins.
Milieu : Sa maintenance est très délicate Il est préférable de le maintenir dans un aquarium à partir de 60 litres. Il est tout à fait possible de lui faire côtoyer d'autres espèces, mais pour une bonne maintenance le bac type est l'idéal. Prévoir un éclairage intense de 1 watt pour 2 litres d'eau, comportent des zones de végétation très dense ;  Vallisneries, Sagittaria lancifolia, Echinodorus. Sans oublier des plantes  flottantes (Ceratopteris, Pistia, Salvinia rotundifolia, Riccia fluitans). Très bon nageur un grand espace dégagé, lui est consacré pour la nage libre. Le fond est recouvert d'une couche de sable type Loire grossier de préférence de couleur sombre. Des éléments décoratifs comme des  galets, des racines participent à se rapprocher du biotope naturel. Gros mangeur, il émet beaucoup de d'éjections, l'eau doit être énergiquement filtrée avec un débit d'environ une 2½ fois le volume par heure, pour pouvoir garder une eau cristalline. Le rejet du filtre pourra se faire en surface pour augmenter l'oxygénation. Comme dans son milieu d'origine, l'eau devra être moyennement dure à assez dure, et le pH plus proche de 7,5 que de 7,0. La température sera maintenue entre 22 et 27°C. Prévoir un changement d'eau régulier de  20 à 25 % par semaine, avec un nettoyage des  masses filtrantes tous les mois, supporte très mal le nitrate.
Reproduction : Facile, par-contre  les parents sont de vrais cannibalismes. La maturité sexuelle est atteinte vers les 4 à 5 mois. Il est nécessaire de préparer le bac 5 semaines avant. Un volume  à partir de 30 litres est suffisant. La présence d'un filtre biologique est indispensable, une eau de qualité est impérieuse, le pH devra être de 7,5. Une Dureté  13-20°dGH est conseillé, pour optimiser un meilleur résulta le  nitrate (NO3) le plus bas possible. La lumière naturelle, apparaît comme un facteur nettement favorable. Elle favorise la production d'algues, donc de premières nourritures pour les nouveaux nés. Le bac doit être abondamment fourni en cachettes et la plantation très  importante. Les futurs alevins doivent trouver des refuges à leurs dispositions dès leurs naissances. La température sera comprise entre 25 et 27°C. Quand tous les paramètres sont équilibrés, un mâle et  trois femelles sont introduits. Comme c'est un ovovivipare, une fois inséminée par le mâle, la femelle a une période de gestation de 6 à 8 semaine ; cette opération peut se reproduire à plusieurs reprises pendant cette durée, alors que les embryons issus de fécondations antérieures se développent dans son ventre, (Appeler superfétation ).( Conception d'un fœtus, lorsqu'il y en a déjà un dans la matrice  ) Au bout de cette période et dans les conditions courantes, elle donne naissance entre 10 et 40 parfois 45 alevins d'une taille de 5-6 mm. Quand  la femelle à  terminer de mettre bas celle-ci est enlevée, le mâle quant à lui est retiré bien avant. La vitesse de croissance est variable selon les alevins comme les parents, ceux-ci ont une tendance au cannibalisme. Les jeunes sont très fragiles le premier mois, ils sont souvent sujets aux attaques bactériennes. Un renouvellement de l'eau, de 20 à 25 %  sur une semaine et aux mêmes caractéristiques est préconisé.
Nourritures : Mange de tout, flocons, petits granulés, algues, épinards congelés, laitue ébouillantée. Daphnies,  artémias, enchytrées, micro-vers, cyclops.
Remarque : l'espèce demande une attention sur la qualité de son eau, attention donc aux nitrates, déchets organiques, la nourriture non consommée. Le point le plus important est une bonne oxygénation du milieu. Depuis plus de 70 ans,  les scientifiques ont utilisé en particulier cette espèce dans les études de recherche sur le cancer.
Taille : Mâle, femelle 4,5 cm.
Eau : pH: 7 à 7,5, Dureté : 10 à 20°dGH, 25°dGH maximum.
Température : 22 à 27°C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquabulle.forumperso.com
 
Xiphophorus andersi ( porte-épée du Rio Atoyac )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Xiphophorus hellerii ----- Porte épée
» Xiphophorus nezahualcoyotl "Ocampo"
» Xiphophorus helleri "porte épée" dans un 140L ?
» Xiphophorus xiphidium et Poecilia velifera
» Porte vélo intéressant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aquabulle :: Les différents groupes de poissons :: cyprinodontidés ovovivipares et vivipares :: Les Xiphophorus-
Sauter vers: